mercredi 7 octobre 2015

Saison 2 - Episode 6 - Partie 2


Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ou ayant existées ne seraient que pure coïncidence

2ème Saison


6ème épisode - Extrême Danger  -

Partie 2 : Arrestation


Résumé de la partie précédente : Hagens FUCHS, un activiste écologique est suivi par des hommes qui ne le lâchent pas d’une semelle. Il rencontre un homme dans un café. Le lendemain,  un vol important d’explosifs a lieu dans une carrière à ciel ouvert et un des voleurs a tué froidement un vigile. Y-a-t-il un rapport ? 
La suite c’est maintenant….


Berlin, Lundi, 09h02, siège du Ministère intérieur allemand





Oscar FINDER, directeur du GSG9 : «  Messieurs, nous allons intervenir contre les écoterroristes qui se prénomment les LOG, les Liberators Of Gaïa. Cela signifie : les libérateurs de la planète Terre… Le GSG9 s’occupera d’interpeller leur chef, Hagens FUCHS, qui habite ici à Berlin. »





Oscar FINDER: «  Hagens FUCHS est connu des services de renseignements allemands du « Bundesamt für Verfassungsschutz » (BfV) (lien en cliquant ici). Plus exactement par la division 2 chargée des extrémistes et terroristes d’extrême droite et d’extrême gauche… FUCHS a été repéré par BfV, il y a plus de 8 ans, dans des actions violentes lors de manifestations contre le nucléaire... »





Oscar FINDER: «  Le voici lors d’une manifestation à Berlin il y a 3 mois. Durant cette rencontre, le convoi d'un ministre français pour un accord sur le retraitement nucléaire a été attaqué et nous avons dû exfiltrer le ministre et son équipe par hélicoptère…» 





Oscar FINDER: «  Cette arrestation s’inscrit dans le cadre de l’enquête qui a commencé lorsque des activistes de ce groupe s’en sont pris à Otto Von KUPPEL, riche industriel  en le séquestrant, ainsi que sa fille qui se mariait ce jour-là et les invités présents au mariage, pour les dévaliser…» 






Oscar FINDER: «  Jürgen, vous prendrez contact avec l’équipe du BfV qui surveille depuis 1 mois ce Hagens FUCHS ! Le contact devant l’appartement de FUCHS s’appelle Hermann LORENZ et vous arrêtez FUCHS aussitôt !!!»





10h23, devant l’habitation de Hagens FUCHS





Jürgen ADENOER : « Hermann LORENZ ? Jürgen ADENOER, du GSG9, nous venons interpeller FUCHS… »

Hermann LORENZ de la division 2 du BfV: « Bonjour. On m’avait prévenu de votre arrivée.»





Hermann LORENZ : « FUCHS n’a pas bougé. Il n’est pas sorti de cet immeuble…»

Jürgen ADENOER : « OK, on y va… »





Jürgen ADENOER : « Mes hommes ont regardé les plans de son appartement. La police va bloquer la rue durant l’intervention…»





10 minutes plus tard
Jürgen ADENOER : « Alpha, où en êtes-vous ?»

Chef de l’équipe Alpha : « Ici Alpha, appartement sécurisé. 2 personnes arrêtées mais pas de trace de la cible principale… Vous pouvez monter…»





Jürgen ADENOER : « Alors ?»





Chef de l’équipe Alpha : « La cible principale n’est pas là. Par contre nous avons arrêté cette femme… »





Chef de l’équipe Alpha : « et cet homme… Ils n’ont posé aucune résistance… »





Hermann LORENZ :  « Je ne comprends pas . Nous ne l’avons pas vu sortir… »





Jürgen ADENOER : « Nous allons emmener ces 2 personnes pour les identifier au commissariat central… »





Jürgen ADENOER : « et laisser les experts analyser cet appartement… »




Commissariat central de Berlin, 11h47





Oscar FINDER, directeur du GSG9 : «  Alors ? »

Jürgen ADENOER : « FUCHS est introuvable. Son téléphone qui est sur écoute est éteint. Nous avons trouvé un homme et une femme dans son appartement. J’attends les résultats d’identifications … »





Hermann LORENZ de la division 2 du BfV: « Nous en savons plus sur les personnes que nous avons arrêté… »





Hermann LORENZ :  « La femme s’appelle Angela HASSEDER. Elle fait partie des LOG, le groupuscule de FUCHS depuis 5 ans...»





Hermann LORENZ :  « Quant à l’homme, il s’appelle Jans MERKEL. En croisant nos fichiers, nous avons découvert que c’est son époux depuis 4 mois. Il travaille dans une boite d’intérim spécialisée dans les travaux dans les centrales nucléaires… »

Oscar FINDER: «  Etonnant pour une écologiste d’être mariée avec un homme travaillant dans le nucléaire. Que savons nous de cet homme ? »





Hermann  LORENZ  : « Il est technicien infrastructures. Il est spécialisé dans l’entretien et la mise en conformité de nouvelles règles de sureté nucléaire depuis 3 ans. Son dossier est clean par rapport à un activisme quelconque. Il travaille sur le site de Emsland pendant 2 ans. Par contre ce mariage avec cette femme n’a pas été signalé dans son dossier… »

Jürgen ADENOER : « Bon nous en savons plus, mais ce n'est pas suffisant pour savoir où se trouve FUCHS... Espérons que le  KTU (Kriminaltechnische Untersuchung), la police technique, aura plus d’indices … »






Jürgen ADENOER : « Justement, je parlais de vous… »

Carsten, Technicien du KTU (Kriminaltechnische Untersuchung), la police technique : « Bonjour. Nous avons fouillé de fond en comble l'appartement du suspect…»





Carsten, Technicien du KTU : « Pas d’ordinateur, beaucoup de livres sur la planète et les thèmes conspirationnistes… Et nous avons trouvé 1 téléphone portable. »





Carsten, Technicien du KTU : « Ce portable a été activé dans la zone où a été volé, sur Hambourg, plus de 200 kilos de dynamite,  vendredi de la semaine dernière, 2 jours avant le vol. Sinon rien de très concret… »





Jürgen ADENOER : « Etrange. Cet homme serait une nouvelle recrue de leur activisme écologique ? Je voudrais me rendre à Emsland où travaille cet ingénieur, MERKEL, avec une petite équipe pour faire une inspection…. »





Oscar FINDER: «  Vous pensez à quoi ? »

Jürgen ADENOER : « Un vol de plus de 200 kilos de dynamite, un portable d’un écowarrior détecté dans la zone de ce vol, 2 jours avant, certainement pour un repérage, une femme arrêtée dans le logement du chef des LOG, avec son mari qui est technicien dans le nucléaire… Cela fait de nombreux indices inquiétants… Autant éliminer ces pistes en nous rendant sur place…»





Oscar FINDER: «  Vous avez raison. Tant que FUCHS n’est pas arrêté, il ne faut négliger aucune piste…  J’appele le ministère de l’énergie pour que nous ayons les autorisations pour entrer sur leur site…»







1 commentaire: