vendredi 9 octobre 2015

Saison 2 - Episode 6 - Partie 4


Toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ou ayant existées ne seraient que pure coïncidence

2ème Saison


6ème épisode - Extrême Danger  -




Partie 4 : Alerte





Résumé de la partie précédente :  Jürgen ADENOER inspecte une centrale nucléaire craignant une attaque d'extrémistes écologiques...
  


Centrale de Emsland en Basse Saxe à côté de LINGEN, 18h43





Willem BROCH : « Dans ce générateur de vapeur, l'eau chaude du circuit primaire chauffe l'eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur. »





Willem BROCH : « La pression de cette vapeur fait tourner une turbine qui entraîne à son tour un alternateur. Grâce à l'énergie fournie par la turbine, l'alternateur produit un courant électrique alternatif... " 






Willem BROCH : « Un transformateur élève la tension du courant électrique produit par l'alternateur pour qu'il puisse être plus facilement transporté dans les lignes très haute tension. »





Jürgen ADENOER : « Cet homme qui pousse ce chariot ne m’est pas inconnu … »





Jürgen ADENOER : « Mais oui, c’est FUCHS !!!  FUCHS !!! »





Jürgen ADENOER : « Monsieur BROCH, coupez la production et déclenchez l’alerte !!! Vous 3, avec moi !!!»






Jürgen ADENOER : « Klaüs, sors cette palette !!! »





Jürgen ADENOER : « FUCHS !! ARRETE–TOI !!! »





Jürgen ADENOER : « Il vient de monter dans ce fourgon… »





Jürgen ADENOER : « Allo, Ici Jürgen, empêchez un fourgon blanc de sortir du site. FUCHS est dedans… »





Jürgen ADENOER : « Il va certainement tenter de s’enfuir par l’entrée principale…… »





Policier du GSG9 : « Reçu, on se rend devant l’entrée… »






Policier du GSG9 : « REMONTEZ LES BORNES !!! »






Policier du GSG9 : « VITE !!! »





Hagen FUCHS : « NOOONNN… »





SCCRRKKRAAAKKKG





Policier du GSG9 : « BOUGE PAS OU ON TIRE !!! »





Policier du GSG9 : « DESCENDS !!! »





Jürgen ADENOER : « Alors FUCHS, qu’est ce que vous avez cru … Que l’on pouvait se promener comme ça dans une centrale nucléaire… »





Hagen FUCHS : « Il est trop tard. Ce qui va se passer aujourd’hui va marquer le monde !!! Je suis un soldat de Gaïa… Gaïa est un organisme vivant attaqué par des virus qui ont pour nom les Hommes… et nous, les LOG, nous sommes ses globules blancs… »

Jürgen ADENOER : « Mais qu’est ce que vous racontez ??? Et vous espérez tuer tous ces « virus » qui empoisonnent la Terre en créant un accident nucléaire ??? »





Hagen FUCHS : « Par cette explosion en plein centre de l’Europe, les Hommes vont comprendre ce qu’ils sont.. Des morts en sursis et qu’ils doivent changer leur énergie si ils veulent survivre !!! Pollution, surpopulation, nous ne faisons que sauver la vie d’un organisme plus évolué que nous !!! »

Jürgen ADENOER : « Tu as perdu FUCHS !!! Où as-tu mis les explosifs que vous avez volé ??? »

Hagen FUCHS : « Et bien trouvez-les si vous êtes si malin, je n’ai rien à perdre moi !!! »





BAAAOOUUMMMM

Jürgen ADENOER : « Mais qu’est ce que ??? »





WOOOUUIIIIIINNNNNNN

Jürgen ADENOER : « C’est quoi cette alarme ? »





Willem BROCH : « L’alarme d’évacuation du site… Il faut partir !!! »

Jürgen ADENOER : « Il faut que je me rende au poste de commande de la centrale Willem ! »





Willem BROCH : « Oui, dépêchons nous !!! »





Willem BROCH : « Mais où allez-vous ??? »





Karl, un ingénieur : « C’est Hiroshimo. Il a demandé à ce que l’on évacue… Il a dit qu’une équipe spéciale arrive… »





Willem BROCH : « Mais les portes de protection sont entrain de se fermer !!! »

Jürgen ADENOER : « NE FERMEZ PAS LES PORTES !!! »





Jürgen ADENOER : « Mais pourquoi avoir fermé les portes ??? Pourquoi a-t-il fait ça ??? »





Willem BROCH : « Appelons-le par l’interphone … Allo Hiroshimo ??? Allo ?»





Tsutomu Hiroshimo : « Willem ? Partez le plus loin possible de la centrale. C’est trop tard… Le cœur de la centrale va fondre… Et il risque d’exploser comme Tchernobyl. » 

Jürgen ADENOER : « Ici ADENOER, ouvrez nous professeur Hiroshimo, nous pouvons vous aider !!! »





Tsutomu Hiroshimo : « Non Mr ADENOER. Je ne vais pas arrêter la fusion… Les Hommes doivent comprendre et arrêter de manipuler des forces dont ils n’ont pas la maitrise…. Il faut qu’ils comprennent… »





Jürgen ADENOER : « Il ne veut rien entendre et doit être le complice qui a fait entrer FUCHS dans cette centrale. Willem, est ce que l’on peut couper les commandes de cette salle et arrêter cette centrale ? »

Willem BROCH : « Oui, c’est possible, il y a une 2ème salle identique à celle-ci qui se trouve dans un autre endroit sécurisé… »





Jürgen ADENOER : « OK, emmenez moi là-bas immédiatement !!! »




1 commentaire: