jeudi 22 février 2018

Histoire des Unités de maintien de l’ordre en France Partie 5 - De 2018 à nos jours


Histoire des Unités de maintien de l’ordre 
en France 

Partie 5 – De 2018 à nos jours 


CRS lors d'une manifestation le 01/05/2017 - Paris
Nous avons vu, dans la partie 4, que les années 2014 à 2017 ont été violentes, avec de nombreuses interventions des forces de l'ordre françaises. 
L'année 2018 va également montré des signes de violence extrêmes de la part de manifestants et une nouvelle direction du Gouvernement, avec une application de l'Etat de droit stricto sensu:



Route des Chicanes à Notre Dame des Landes proches de Nantes
Au début 2018, le gouvernement d'Edouard PHILIPPE, mis en place par le président de la République E.MACRON, vit ses premières interventions marquantes de maintien de l’ordre. 
Avec la décision de l’abandon d’un projet d’aéroport près de Nantes en janvier 2018, l’Etat demande à ce que trois routes, qui étaient occupées illégalement, soient rendues à la circulation.



Protection de gendarmes sur l’une des routes qui a été évacués le 02/02/18
Ce qui sera fait sans trop de difficultés, mais avec la présence de gendarmes mobiles, pour épauler les services du département qui vont débroussailler l’une des routes surnommée « la Route des Chicanes », proche de Notre Dame des Landes.


 
Protection de gendarmes sur l’une des routes qui a été évacués le 05/02/18
Sous leur protection, ces services départementaux ont pu, en quelques jours, faire leurs travaux préparatoires, pour que par la suite, des travaux plus importants puissent être effectués.


CRS devant la prison des Baumettes à Marseille le 24/01/18
Des manifestations de gardiens de prisons, face aux violences qu’ils subissent au quotidien avec des détenus violents, vont avoir lieu fin janvier 2018. Le conflit va durer deux semaines et l'envoi de forces de maintien de l’ordre va être nécessaire pour permettre aux Tribunaux de fonctionner et aux prisons d’être surveillées.


Certaines interventions pour faire passer des convois ont été bon enfant,



alors que d'autres furent plus musclées, avec utilisation de gaz lacrymogène.



CRS face à des migrants le long de la route qui mène au Port de Calais
La question migratoire est toujours d'actualité avec des tensions toujours présentes entre forces de police et migrants qui désirent rallier le Royaume-Uni


Intervention des gendarmes mobiles sur un camp de zadistes dans une forêt proche 
de la commune de Bure le 22/02/18
Le 22 février au matin, 500 gendarmes sont mobilisés pour intervenir dans une forêt squattée par des opposants au projet d’enfouissement de déchets radioactifs, dans la commune de Bure.


Vidéo réalisée par la Gendarmerie au matin du 22/02/2018 et diffusée par l'Obs
L’opération sera filmée par des services vidéos de la gendarmerie Nationale, montrant des incendies provoqués par les occupants et permettant d'apporter des preuves en images des interventions effectuées.



Gendarmes mobiles escortant des engins de chantier près de Bure le 22/02/18
Une fois que la zone fut évacuée, des engins de chantier ont commencé à déblayer le camp, qui avait été construit illégalement, pour pouvoir se maintenir à côté du site expérimental. Le tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc avait ordonné l'expulsion des squatteurs, en avril 2017.


 
Gendarmes mobiles protégeant un engin de chantier près de Bure le 22/02/18
Le gouvernement a décidé que les zones de non droit, avec des désobéissances citoyennes, devaient être terminées.



2 Vidéos d'une manifestation interdite le 03/03/2018, suite au démantèlement d'un camp dans une forêt proche du site de Bure






Gendarmes sur le site de Bure dans les Vosges
Pour mémoire, une décision avait été prise par le gouvernement E. PHILIPPE, en juillet 2017, de renforcer le dispositif de maintien de l'ordre autour du site d'enfouissement expérimental de déchets radioactifs de Bure, dans les Vosges, avec la pérennisation sur place d'un bataillon de gendarmerie mobile.


Gendarmes mobiles près du site de Bure dans les Vosges
En effet, la situation sur cet endroit commençait à ressembler à la ZAD de Notre Dame des Landes, près de Nantes, à savoir des manifestants violents contre un projet national. Des actions extrêmement  violentes d'individus en lien avec la mouvances anarcho-libertaire et la mouvance dure antinucléaire allemande ont déjà eu lieu à Bure et montre la nécessité d'une présence forte et permanente des forces de l'ordre.


Manifestation contre le site d'enfouissement de Bure le 15/08/17
Une manifestation avait d'ailleurs dégénéré mi-aout 2017 avec plus de 1.000 manifestants dont 300 manifestants habillés de noirs ou masqués, casqués et cagoulés, munis de bâtons et de boucliers improvisés jetant des pierres et des cocktails molotov sur les gendarmes mobiles. Cet affrontement a fait plus d'une trentaine de blessés légers du côté des manifestants et 2 gendarmes mobiles blessés par un engin artisanal lancé par les manifestants. 


Vidéo de la journée du 15/08/2018



Camion anti émeute lors de la manifestation du 15/08/2017 à Bure
Un camion anti émeute des CRS était présent aussi ce jour là, encadré par des gendarmes mobiles.



Manifestants prêts à en découdre avec les Forces de Police
Pour les Zadistes, c’est l’occupation sans droit ni titre de territoire, avec l’installation d’un rapport de force avec le politique, et souvent devant les caméras de télévision pour prendre l’opinion à témoin. Ce système est dangereux car il est basé sur l’insoumission, l’insubordination violente, tout cela basé sur le rapport de force et de la violence.


Manifestation pacifique contre l’agrandissement d’un camp militaire sur le Larzac en 1974
Si l’on compare avec la lutte dans le Larzac, contre l’agrandissement d'un camp militaire, entre 1971 et 1981, celle-ci a été non violente et pacifique.


Zadistes de Notre Dame des Landes lors de l'opération "CESAR" en novembre 2012
Alors qu’avec les ZAD, cela est totalement diffèrent : Le niveau de violence que l’on a constaté à Notre Dame des Landes près de Nantes, lors des opérations d’évacuation de l’opération "César" en 2012, était défensive.


Vidéo du 19 mai 2017 suite à la délibération du conseil municipale de Mandres en Barrois
sur la cession du Bois LEJUC à l’ANDRA, là où se trouvait le camp des Zadistes démantelé le 22/02/18
A Bure, c’est une violence offensive beaucoup plus violente : avec des attaques des Biens de l’ANDRA (l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs) , de l’hôtel qui accueille les visiteurs avec un départ de feu, des menaces contre le personnel…



Manifestation du 18 février 2017 d'une attaque de l'enceinte de l'ANDRA à Bure
On peut voir là aussi, sur cette vidéo, la technique d'attaque offensive de manifestants masqués, gantés et armés pour certains de pierres et de gourdins.



L'utilisation de moyens humains et matériels, toujours aussi importants, est en lien avec ces actes d'agressions de plus en plus violents et pose une réelle réflexion comme vous pouvez le découvrir sur le lien ci-dessous:

Personnes expulsées de l'Ile de Mayotte vers les Comores en février 2018
En février, plusieurs escadrons de gendarmes mobiles ont été envoyés sur l'Ile de Mayotte, suite aux manifestations des Mahorais face à l'insécurité persistante et à l'immigration irrégulière  sur leur ile. En effet, sur cette ile, en mars 2018, il y a plus de 256.000 personnes. La moitié des habitants ont moins de 17 ans. Quatre adultes sur dix sont de nationalité étrangère dont 70% sont en situation irrégulière, soit plus de 20.000 adultes. (S'ajoutent plus de 40.000 enfants de moins de 17 ans nés de 2 parents étrangers)

>>> en cliquant ici <<<


Et ici un lien sur un article expliquant les raisons des Mahorais qui ont manifesté en mars 2018 suite à l'insécurité et l'immigration irrégulière: 

>>> Cliquez ici <<<


VBRG devant un barrage sur la ZAD de NDDL le 10/04/18
Une des plus grandes opérations de ces dernières années, mobilisant plus de 25 EGM, a eu lieu durant l'évacuation d'une zone occupée par des squatteurs, près de Nantes: la ZAD de NDDL, le lundi 09 avril 2018.
En effet, le Gouvernement de l'époque avait décidé l'abandon du projet d'aéroport et d'enlever les nombreux squats qui s'étaient créés sur cette zone.


Individus masqués sur une route de la ZAD de NDDL utilisant une catapulte le 10/04/18
La violence rencontrée sur la ZAD oblige à agir de manière continue et de tenir les positions, malgré la reconstruction de barricades.


Individus masqués devant un VBRG sur la ZAD de NDDL le 10/04/18
L'utilisation des "VBRG" permettra de progresser face à ces attaquants prêts à tous pour blesser voire pire...

Jets de projectiles et de cocktails Molotov sur un VBRG sur la ZAD de NDDL le 11/04/18
comme on a pu le voir avec des jets de cocktail molotov sur ces VBRG...

Découvrez les détails de cette opération 
sur ces deux liens:




Vidéo d'une évacuation de l'Université de Tolbiac le 17/03/2018
Autre actualité de 2018, face aux nombreuses réformes mis en place par le gouvernement de l'époque, quelques étudiants vont bloquer totalement des facs contre une réforme d'entrée à l'université.


CRS lors de l'évacuation de l'Université de Tolbiac à Paris le 20/04/18
Plusieurs recteurs d'université vont faire appel aux Forces de l'Ordre pour déloger des manifestants étudiants, qui souvent n'appartennaient pas à l'université en question, comme le 20 avril 2018 à Tolbiac et à Strasbourg.


Le ministre de l'intérieur, Gérard COLLOMB, à St Astier, le 08/06/18
Le ministre de l'intérieur de l'époque, Gérard COLLOMB, a exposé, le 08 juin 2018, au Centre d'entrainement de la Gendarmerie à St Astier, une doctrine du maintien de l'ordre à adopter lors des prochaines interventions:
Elaborée sur la base des RETEX (Retour d'Expériences) de quatre opérations majeures réalisées ces derniers mois (Bure, Notre Dame des Landes, Gestion des mouvements dans les universités en mai 2018 et la manifestation du 1er mai 2018), la doctrine évolue autour d'un axe majeur:
La judiciarisation des fauteurs de troubles

Vidéo de cette visite du 08/06/2018


Trois principes seront pris en compte:
1- Mieux préparer et anticiper les manoeuvres d'ordre public

2- Garantir l'application pleine et entière du droit

3- Mieux expliquer et toujours plus communiquer 
sur le sens de l'action engagée.

>>> Cliquez ici <<<


Gendarmes mobiles patrouillant le 10/07/2018 lors de la demi finale
France - Belgique aux Champs Elysées à Paris
Lors de la coupe du monde de football, qui d'est déroulée en juillet 2018 en Russie, les forces de l'ordre ont été déployées dans différentes villes pour assurer la sécurité.


Véhicule du SAMU protégé par des gendarmes mobiles,
proche des Champs Elysées, le 15/07/2018
Lors de la finale, le 15 juillet 2018, entre la France et la Croatie, quelques échauffourées ont eu lieu, peu après la victoire de la France, entre des "casseurs" et les Forces de l'Ordre, sur les Champs Elysées à Paris et dans différentes villes en province comme à Lyon, Rouen, Nantes et Marseille.


Gendarmes mobiles déployés dans la nuit du 15/07/18 près de l'Arc de Triomphe à Paris
Les CRS, CSI, et EGM ont été déployés pour rétablir l'ordre.


Déploiement des camions lanceurs d'eau le 15/07/18 sur les Champs Elysées 
Pour exemple, quatre camions lanceurs d'eau ont été mobilisés sur les Champs Elysées 
vers minuit pour repousser les casseurs.
292 personnes ont été placés en garde à vue et 45 policiers et gendarmes ont été blessés légèrement.

Vidéos de ces violences du 15/07/2018




VBRG avançant sur la route RT1 le 05/11/2018
Des EGM furent envoyés pour assurer une sécurité et une sérénité pour le vote du Référendum d'Autodétermination de la Nouvelle Calédonie le 04 novembre 2018. Durant de nombreux mois, ils assurèrent des missions de surveillance et d'intervention sur l'Ile, épaulant les brigades de gendarmerie locales, en vue de sécuriser avant, pendant et après ce vote...

>>> Cliquez ici <<<


Gendarmes devant une barricade bloquant un dépôt d'essence à Port la Nouvelle le 20/11/18
Fin novembre 2018, un mouvement appelé "Gilet Jaune" manifeste sur l'ensemble du territoire français, bloquant des axes routiers, mêlant plusieurs revendications. Au départ contre les taxes sur l'essence, celui-ci a pris au fur et à mesure, des revendications contre différentes mesures gouvernementales et contre la vie chère.


Gilets jaunes face à des CRS à Crépin le 19/11/18
Cependant, les services de renseignements ont vu une radicalité avec des groupuscules de l'Ultra gauche et de l'Ultra droite s'infiltrer parmi les manifestants, jetant des cocktail molotov ou étant violent contre des policiers sur les barrages, ainsi que des étudiants revêtant des gilets jaunes, proches de leurs lycées.


Voiture forçant un barrage de gilets jaunes à Donges en Loire Atlantique le 18/11/18
En date du 21 novembre 2018, deux décès, suite à des accidents, ainsi que plus de 500 blessés, dont 17 grièvement, par le fait de conducteurs excédés forçant les barrages des manifestants ont été répertoriés.
Au 31 janvier 2019, 11 personnes ont été tués dans des accidents de la route aux abords de ronds points tenus par des Manifestants en Gilets jaunes.


Gendarmes mobiles dépotés sur l'ile de la Réunion, fin novembre 2018
Sur l'Ile de la Réunion, sur certains points de manifestations, ceci se sont transformés rapidement en flambée de violence urbaine, comme l'Ile n'en avait pas connu depuis 30 ans. En effet, de jeunes personnes qui n'ont rien à voir avec ces manifestations en profitent pour piller, saccager et détruire des commerces ou des biens publics.
Gendarme mobile fin novembre 2018 sur l'Ile de la Réunion
Au jour du jeudi 22/11/18, c'est plus d'une centaine d'interpellations et plus de 30 blessés, parmi la Police et la Gendarmerie qui ont eu lieu. La préfecture a imposé un "couvre-feu" nocturne de 21h00 à 06h00 dans 14 communes (sur 24) sur l'ile, pendant plusieurs jours, pour contrôler les routes et éviter des émeutes de nuit plus difficiles à gérer. Des escadrons de gendarmerie avaient été envoyés en renfort de la Métropole, en plus des forces prépositionnées sur l'Ile.


Manifestants sur les Champs Elysées le 24/11/18
L'action a continué les jours suivants. Une manifestation sur les Champs Elysées, le 24/11/18, fut d'ailleurs interdite.


Gendarmes Mobiles déployés Rue Royale à airs le 24/11/18
Pour cela, de nombreuses forces de police ont été déployées autour des lieux gouvernementaux, comme l'Assemblée Nationale ou le Palais de l'Elysée, proche de l'Avenue des Champs Elysées, et manoeuvrer pour être le moins possible au contact avec les manifestants.

Manifestation des "Gilets Jaunes" sur les Champs Elysées à Paris le 24/11/18
Des camions Lanceurs d'eau ont été utilisés pour tenir à distance les plus violents. Une vingtaine d'interpellations a eu lieu cependant.

Contrôle de sac d'un piétons lors du 01/12/18 sur les Champs Elysées
Pour celle du 01 décembre 2018, également interdite, des moyens mis en place ont été engagés pour créer cependant une possibilité de manifester en toute sécurité, en contrôlant les accès des Champs Elysées, 



mais très rapidement, la situation a dégénérée, comme on peut le voir 
sur cette vidéo.


Voitures incendiées dans les rues de Paris le 01/12/18
Des petits groupes très mobiles se sont rendus dans les côtés adjacents des Champs Elysées, créant des scènes de chaos un peu partout.


Cavaliers de la Police Nationale dans une rue de Paris lors des manifestations du 01/12/18
Et nécessitant l'envoi de renforts de policiers, en plus de ceux affectés au Maintien de l'Ordre, comme ici, avec ces cavaliers de la Police Nationale, Bd Haussmann.

>>> Cliquez ici <<< 


Cabane de chantier brulée sur les Champs Elysées le 01/012/18
Les émeutes occasionnées le 24 novembre et le 01 décembre 2018 à Paris, sur les Champs Elysées et de grands boulevards parisiens, imposent cependant une nouvelle réflexion sur la Méthodologie face à ces émeutes dites "Insurectionnelles".

 


Policiers contrôlant une personne à Paris près des Champs Elysées le 08/12/18
Les samedi 8 et 15 décembre 2018, d'autres manifestations des Gilets jaunes ont eu lieu avec des arrestations à titre préventive. Elles ont été effectuées sur des personnes qui portaient dans leurs sacs à dos du matériel pour se masquer le visage ainsi que des marteaux ou autres objets dangereux:
il y a eu dans toute la France, plus de 1.939 arrestations préventives, dont plus de 1.709 suivies d'une garde à vue, dont 278 personnes furent déférées au parquet.
>>> en cliquant ici <<<



VBRG déblayant une petite barricade dans Paris le 08/12/18
Une dizaine de VBRG, Véhicules Blindés sur Roue de la Gendarmerie Nationale ont été déployés dans Paris. Le choix de tactique de mouvement des Forces de l'Ordre, plutôt que statique, en se déplaçant dans Paris, a permis d'empêcher aux émeutiers de tenir des points fixes de barrage et d'harcèlement.

Vidéo de certaines confrontations et progressions 
des Forces de l'Ordre

Gendarmes mobiles à Bordeaux face à des personnes violentes le 08/12/18
Cette technique a été également utilisée avec des unités en province et a permis d'atténuer les violences rencontrées le samedi précédent.


Gendarmes mobiles dans une rue de Bordeaux le 08/12/18
En effet, dans plusieurs villes comme Lyon, Bordeaux, Toulouse, Narbonne, St Etienne ou Nantes, des émeutiers s'étaient mêlés avec les manifestants pacifistes des "Gilets Jaunes", et avaient décidé d'en découdre avec les Forces de l'Ordre.
>>> en cliquant ici <<<


VBRG à Marseille, le 08/12/18
De même, des VBRG ont été déployés en province comme sur Bordeaux et Marseille.


Policiers en civil, constituant des unités du DAR le 15/12/18 sur les Champs Elysées
Dans Paris, des maitres chiens étaient également mobilisés pour épauler les unités d'intervention en mouvement... Celles-ci s'appellent des "DAR", acronyme pour "Dispositif d'Action Rapide" créées par la Préfecture de Police de Paris, à cette occasion, et constituées d'une vingtaine à une trentaine de policiers en civil, avec brassard "Police" et casqués, et qui, pour la journée du 08 décembre 2018, ont interpellé les 3/4 des 978 personnes placées en Garde à vue à Paris.



Vidéo du 08/12/18 à Paris
Ils interviennent également sur les "pilleurs" de fin de journée qui profitent de cette situation de chaos... On peut les voir ici lors d'une de ces interpellations d'un pilleur et de plusieurs suspects, dans une rue de Paris lors de cette journée du 08/12/18.


Cavaliers de la Police Nationale dans une rue de Paris, le 08/12/18
Comme le 01 décembre 2018, des cavaliers de la Police Nationale étaient présents pour épauler les "DAR" et autres unités mobiles.

>>> Cliquez ici <<<



On peut les voir sur cette vidéo ci-dessus. Ils permettent de progresser dans des zones difficiles d'accès, ainsi que sur les trottoirs, marches d'escaliers ou barrages dressés, là où des véhicules auraient plus de difficultés pour passer.



Vidéo de trois policiers pris à partie par des personnes violentes le 22/12/18
Alors que des réponses gouvernementales ont été données, on assiste à une continuité de ces violences physiques, comme on a pu le voir fin décembre, contre 3 motards de la Police Nationale qui venaient de lancer des grenades de désencerclement sur des personnes qui s'en prenaient à des véhicules de CRS sur les Champs Elysées.
On peut voir sur cette vidéo d'ailleurs l'utilisation de pointeur laser vert pour aveugler les motards de la Police...


- Partie 6 -
Le Maintien de l'Ordre en France
 L'année 2019
>>> Cliquez ici <<<


Découvrez également sur GSG9 1/87:

Droits et devoirs 
lors de manifestations en France
>>> Cliquez ici <<<


Pour faire face à toutes ces situations, la FRANCE 
a développé 3 forces distinctes 
pour assurer le maintien de l'ordre:


La France possède un centre où elle entraine régulièrement ses forces:


Le CNEFG
Centre National d'Entrainement des Forces de Gendarmerie
>>> Cliquez ici <<<



Découvrez
le Musée de la Gendarmerie Nationale 
de Melun en France

>>> Cliquez ici <<<


Voici d'autres sujets 
sur les forces anti-émeutes:
Les Mobiele Eenheid néerlandaises


Les Bereitschaftspolizei allemandes
>>> Lien en cliquant ici <<<


Les forces Anti-émeute Belges

Les Forces Anti-émeute Suisses


Les forces anti-émeute italiennes

>>> Lien en cliquant ici <<<


Les forces anti-émeute autrichiennes

>>> Lien en cliquant ici <<<







Devenez réserviste 
de la Garde Nationale Française
>>> Cliquez ici <<<




>>> Cliquez ici <<<


Découvrez sur "GSG9 1/87":


>>> Cliquez ici <<<



Découvrez aussi sur "GSG9 1/87"
 des dioramas sous différentes échelles:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<


et la web série au 1/87

" GSG9 1/87 - Unité spéciale "