jeudi 26 janvier 2017

Saison 3 - Episode 5 - PATRIOT - Partie 1




Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence


3ème Saison

Episode 5 : PATRIOT

Partie 1 : Enquête



Ministère de l’intérieur Allemand, BERLIN, Mardi, 08h45




Policière : « Le directeur va bientôt vous recevoir… Vous pouvez attendre ici… »

Jurgen ADENOER : « Merci… »




Télévision : « Flash spécial en direct de ROSTOCK…»




Lou 44 : « Bonjour, je suis Lou 44 pour TVZ. »




Lou 44 : «  Je suis devant la caserne militaire de ROSTOCK au nord de l’Allemagne.»




Lou 44 : « L’Allemagne a décidé d’agir face à la Russie devant son attitude de plus en plus agressive et pour montrer un signe de solidarité avec les pays baltes. 




Ce qui suit sont des faits qui se sont déroulés en 2015 et 2016.
Lou 44 : « En effet, la Lituanie, l’Estonie et la Lettonie sont inquiètes depuis les manœuvres de la Russie qui ont permis d’annexer la Crimée. L’enclave russe de Kaliningrad, entre la Lituanie et la Pologne, a reçu en décembre 2015 de la Russie, des missiles balistiques et y a mené des exercices simulant des tirs de frappes nucléaires en 2016 autour de Kaliningrad. Les missiles "ISKANDER" russes d’une portée de 500 kilomètres peuvent emporter des têtes nucléaires et  sont en mesure d’atteindre BERLIN. »




Retour à la fiction
Lou 44 : « Comme vous le voyez, des véhicules militaires sortent … »




Lou 44 : « et vont se diriger vers la frontière entre la Pologne et l’Allemagne qui se trouve à 50 kilomètres d’ici… »




Lou 44 : « Il sera déployé des missiles "PATRIOT". Vous voyez derrière moi passer ces « tracteurs érecteurs lanceurs », appelés Postes de tir, qui portent chacun 4 tubes hermétiques contenant ces missiles. »




Lou 44 : « Le "PATRIOT" est un système de missile Sol Air à moyenne portée pour abattre un missile balistique tactique. Cette défense antimissile gérée par la Luftwaffe, l’armée de l’air allemande  et dont la technologie vient des USA, est un signe clair face aux risques de tirs que pourrait tenter la Russie pour reprendre les pays baltes ou menacer la capitale allemande... »




Lou 44 : « Pour protéger ces postes de tirs, de nombreux véhicules sont déployés autour d’eux avec batteries anti aérienne et commandos de la Luftwaffe. Ce qui suit sont des faits qui se sont déroulés en 1991. On se rappelle de leur utilisation lors de la première Guerre du Golfe en 1991, par les américains, pour protéger les israéliens des frappes de missiles SCUD, tirés depuis l’IRAK…»




Lou 44 : « 2 batteries de PATRIOT ont été déployées par l’Allemagne, en 2012, avec l’appui de l’OTAN et de 400 soldats, le long de la frontière turco-syrienne, en réponse aux tirs de roquettes en provenance de Syrie et ayant fait plusieurs morts dans des villages frontaliers turcs. En plus d’avoir un rôle défensif, les PATRIOT devaient servir à dissuader le régime d’utiliser des armes chimiques contre les rebelles…




Retour à la fiction 
Lou 44 : « Ces PATRIOT vont  donc être déployés le long de la frontière entre l’Allemagne et la Pol…..»




Policière : « Excusez moi. Le directeur va vous recevoir maintenant. Suivez moi ! »




Général Oscar FINDER directeur du GSG9: « Bonjour Jurgen. Voici l’inspecteur TENROC d’INTERPOL et Katia HULLER du BfV, nos services de renseignements intérieurs… »




Oscar FINDER : « Suite aux 3 attentats qui ont eu lieu ces dernières semaines, nous enquêtons pour trouver des cellules dormantes sur notre territoire… »


Photo Miniatur Wunderland Hambourg - histoire allemande

Histoire de l'Allemagne au 1/87

Katia HULLER, agent du BfV : « On a connu la peste brune pendant 2, voire 3 décennies, de la fin de la première guerre mondiale à la fin de la 2ème guerre mondiale. Cette période d’idées dominantes d’extrême droite était un véritable levier pour les contestataires, le fascisme et le nazisme... Notre pays a d’ailleurs été très marqué après et encore maintenant… »




Photo Miniatur Wunderland Hambourg - Mur de Berlin

 
Mur de Berlin

Katia HULLER : « On  a connu ensuite la peste rouge, 1917 à 1995, où le communisme dans ses formes totalitaires les plus virulentes, le Kominterm avec ses relais partout, les partis communistes dans les pays occidentaux, et notre pays coupé en 2, avec la RDA d’un côté (République Démocratique d’Allemagne, politiquement affiliée à l’URSS) et la RFA (République Fédérale d’Allemagne, la partie occidentale, affiliée au bloc de l’ouest) ainsi que ce mur de la Honte coupant notre pays en 2, ont été  le principal danger… »


Photo tirée de la Web Série "Secret Défense 1/87"


Katia HULLER : « Et maintenant la peste verte, le risque islamiste majeur. La première a duré 30 ans, la deuxième 70 ans, j’ai bien peur que la troisième ne dure plus longtemps !!! »






Katia HULLER : « Le drame du 12 décembre 2016 à Berlin, avec ce camion en plein marché de Noël, a marqué la population allemande. Le risque n’est plus en Belgique ou en France, il est aussi en Allemagne… »


Photo tirée de l'épisode de GSG9 1/87: PSYCHOSE


Katia HULLER: « Cet autre attentat avec une bombe sale que vos services ont déjoués ici même à Berlin (Lien sur l’épisode PSYCHOSE en cliquant ici). Les terroristes de DAESH veulent créer une psychose et un amalgame sur les centaines de milliers de réfugiés que nous avons accueilli sur notre territoire pour faire croire à une cinquième colonne qui se serait glissée parmi eux… »



Photo tirée de l'épisode GSG9 1/87 : GEISEL


Katia HULLER : « La prise d’otage à Stuttgart montre que cela marche… Des extrémistes de droite ont voulu faire un chantage à notre gouvernement avec cette prise d’otages de notables de la ville et de hauts officiers dont votre général (Lien sur l’épisode GEISEL en cliquant ici) »



Photo tirée de l'épisode GSG9 1/87 : Opération PEGASUS


Katia HULLER: « Et cette autre attaque plus spectaculaire sur nos militaires durant un exercice au nord de l’Allemagne (Lien sur l’épisode Opération PEGASUS en cliquant ici)  montre cette volonté de créer une déstabilisation de nos forces car même ici en Allemagne, nous ne sommes pas en sécurité… »



Photo tirée de l'épisode GSG9 1/87 : ATLAS


Katia HULLER : « Déjà en 2015, les services du GSG9 avait déjoué une attaque d'une cellule terroriste, avec un ancien militaire allemand, Wielfried ZURUK, qui s’était converti à l’Islam au retour de sa mission en Afghanistan. Il avait piraté les commande d’un drone pour attaquer le président de la République allemande (Lien sur l’épisode ATLAS en cliquant ici
Il avait été arrêté par votre collègue Ben CAPISCOL…»



Photo tirée de l'épisode GSG9 1/87 : AMOK


Katia HULLER : « Ainsi que l’attaque sur Berlin, aussi en 2015, devant les cinémas et dans une grande  surface, et où là aussi, vos équipes du GSG9 étaient intervenues (Lien sur l’épisode AMOK en cliquant ici) »




Katia HULLER : " Ceci sont des faits réels qui se sont déroulés en 2016. De même ces 3 agressions l'année dernière au mois de juillet: la première lors d'un festival de musique à ANSBACH, 15 blessés et le terroriste tué par sa bombe. Puis un réfugié pakistanais qui attaque avec un couteau  et une hache les passagers d'un train à WURTZBOURG, 5 blessés et le terroriste abattu par la police. Et enfin, un réfugié syrien, armé d'une machette qui tue une femme et blesse 2 personnes à REUTLINGEN."




Retour à la fiction

Inspecteur TENROC d’Interpol : « Sur l’attaque de l’Opération PEGASUS, vous étiez présent Commandant ADENAUER. Vous avez pu voir leur détermination. Et grâce à vous, il y a un survivant que vous aviez neutralisé en le culbutant avec votre voiture. Cet homme est connu des services d’INTERPOL. Nous analysons aussi ses faits de terrorisme. Les 2 autres agresseurs, décédés, sont des anciens petits délinquants allemands et qui se sont convertis dernièrement selon leurs proches…»




Inspecteur TENROC d’Interpol : « Le survivant est d’origine irakienne. Il s’appelle Icham SHUMIZ. Il est orphelin et est arrivé en Allemagne, en 1988, à l’âge de 5 ans et adopté par une famille allemande, Hans et Greta SHUMIZ. Il a eu une enfance dans un quartier populaire de BONN. Il a été interpellé plusieurs fois dans des petits trafics entre la France et l’Allemagne.»




Inspecteur TENROC d’Interpol : « Notre enquête nous a amené à rechercher d’autres personnes de sa famille. Ses 2 parents adoptifs sont morts. Cependant, grâce au BfV, nous avons trouvé son demi-frère, Vinzenz SHUMIZ, son cadet. Il habite ici en Allemagne. »

Katia HULLER, agent du BfV : «Vinzenz travaille en intérim comme soudeur. Il habite la ville de ROSTOCK, au nord de l’Allemagne. Actuellement, une de nos équipes le surveille. »




Katia HULLER, agent du BfV : «De plus, il conduit une 207 verte. La même que celle qui avait transporté le terroriste de Berlin en 2015 (Lien sur cette épisode en cliquant ici). Les plaques étaient fausses. Nous n’avions jamais retrouvé le chauffeur et sa voiture. Serait-ce lui ? »




Katia HULLER : « Nous pensons qu’il fait aussi partie d’une cellule dormante. En effet, il a très peu d’amis, ne côtoie pas les mosquées, mais a plusieurs fois consulté des sites djihadistes. C’est pour cela que nous avons commencé à nous intéresser à lui. Il a reçu un mail où il était indiqué une heure et une date pour se rendre à un lieu précis. Nous sommes persuadés qu’il va retrouver d’autres complices. Nous avons décidé de l’interpeller, lui et les personnes qu’il va rencontrer, pour les interroger, voire les emprisonner…» 




Oscar FINDER : « Vous les accompagnez car nous ne connaissons pas leur dangerosité, et si elle est du même type que ceux qui ont attaqué nos militaires, vous ne serez pas de trop. Vous partez avec 12 de vos hommes demain à ROSTOCK ! »


La suite demain
to be continued tomorrow
Folgen Morgen

Para seguir mañana







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire