lundi 30 janvier 2017

Saison 3 - épisode 5 - PATRIOT - partie 6



Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence

3ème Saison
Episode 5 : PATRIOT


 


Partie 6: Découverte




Résumé de la partie précédente : Les pompiers et des unités militaires des risques NRBC de ROSTOCK sont intervenus sur la cuve qu’un terroriste a percuté avec un camion. Celui-ci a réussi à créer une réaction chimique qui a libéré un gaz dangereux : du chlore gazeux. Heureusement leurs interventions ont permis d’éviter le pire et d’énormes moyens ont été mis en place pour protéger et évacuer la population autour du site chimique. L'inspecteur TENROC d'INTERPOL a retrouvé un ami  routier parmi les rescapés...


Base arrière de coordination des rescapés, 16h02



Inspecteur TENROC d’INTERPOL : « Où en sommes nous pour la suite ? »

Katia HULLER, agent du BfV : « J’ai appelé mes collègues du BfV, le renseignement intérieur allemand. Ils sont actuellement en train de perquisitionner l’appartement de Vinzenz SHUMIZ à ROSTOCK.»



Jurgen ADENAUER : « Je vais demander aux militaires si ils peuvent nous emmener à son appartement… »



Capitaine ARZANG : « Mon Colonel, les opérations de rapatriements des rescapés se font dans de bonnes conditions. Nous avons déjà regroupés 250 personnes qui se trouvaient dans un périmètre de 10 kilomètres autour de l’usine. Pour l’essentiel des ouvriers et routiers. Il manque un 4X4 militaire qui était garé ici dans la cour. Certainement une équipe qui a oublié de se signaler pour un départ. Pour le reste prochain compte rendu dans 30 minutes… »

Colonel URTMANN : « Merci capitaine … »



Jurgen ADENAUER : « Colonel… Pouvez vous mettre des véhicules à notre disposition pour rejoindre une équipe d’enquêteurs dans la ville de Rostock et qui concerne ce qui vient de se passer ? Nos voitures sont toujours dans la zone qui a été contaminée par le chlore gazeux… »

Colonel URTMANN : « Pas de souci. Un de mes lieutenants va vous accompagner ! Lieutenant STRONK, accompagnez ces policiers à ROSTOCK !»



Lieutenant STRONK : « Je suis le lieutenant STRONK. Voici 2 véhicules qui vont nous permettre de nous rendre rapidement là où vous voulez … »



Quelques instants plus tard

Lieutenant STRONK : « Nous y serons dans moins d’une demi-heure… »



30 minutes plus tard, banlieue nord de ROSTOCK



Lieutenant STRONK : « L’adresse de votre suspect est toute proche de notre caserne militaire… »



Jurgen ADENAUER : « Cet endroit m’a l’air familier, alors que je ne suis jamais venu ici… Mais oui, les infos d’hier. Des véhicules militaires sont sortis de cette base … »

Lieutenant STRONK : « Oui, En effet. C’est une base de la Luftwaffe, les forces militaires aériennes allemandes. Nous avons transporté des missiles « Patriot » tout près d’ici, proche de la frontière polonaise hier… »



Lieutenant STRONK : « Nous voici arrivé à l’adresse indiquée… C’est juste à côté…»



Katia HULLER, agent du BfV : « Je suis Katia HULLER du BfV. Ces personnes m’accompagnent… »

Policier : Très bien. Passez ! »



Katia HULLER: « Voici mes collègues du BfV devant la porte de l’immeuble … »



Katia HULLER: « Alexander. Alors, vous avez plus d’éléments ? »



Alexander, agent du BfV : « Non, il n’y a pratiquement rien dans son petit appartement… On analyse son ordinateur portable, mais sinon rien de plus. Pas de livre ou de revue, pas de téléphone portable, rien…»



Jurgen ADENAUER : « Tiens, ce nom sur cet interphone ne m’est pas inconnu : ZURUK, cela ne vous dit rien ? »



Katia HULLER, agent du BfV : « ZURUK ? J’en avais parlé hier. C’est le même nom que cet ancien militaire allemand, Wielfried ZURUK, qui s’était converti à l’Islam radical au retour de sa mission en Afghanistan. Il avait piloté un drone pour attaquer le président de la République allemande (Lien sur l’épisode ATLAS en cliquant ici), et avait été arrêté par votre collègue Ben CAPISCOL… Il est toujours en prison. Allons voir si il y a un rapport !»



Katia HULLER, agent du BfV : « Bonjour, c’est la Police. Vous êtes l’épouse de Wielfried ZURUK ? »

Inke ZURUK : « Oui, mon mari est en prison. Que me voulez vous ? »



Katia HULLER: « Nous allons perquisitionner chez vous ! »

Inke ZURUK : « Vous n’avez pas le droit d’entrer !!! »



Katia HULLER: « Si ! Dans le cadre de notre enquête suite à un attentat qui vient d’avoir lieu, nous pouvons perquisitionner. Allez y ! »



Jurgen ADENAUER : « Rien ici … Et dans cette pièce ! »

Inke ZURUK : « C’est une chambre … »



Katia HULLER: « Des livres techniques sur des missiles… »

Inspecteur TENROC d’INTERPOL : « Cette photo sur le mur ressemble à du matériel militaire… Faites venir le lieutenant STRONK !»



Quelques instants plus tard

Katia HULLER: « Vous savez à quoi correspond ce matériel militaire ? »

Lieutenant STRONK : « Oui, c’est un MPQ 53, le radar qui sert au contre missile Patriot !!! »



Jurgen ADENAUER : « Cela fait trop de coïncidence. Le domicile de notre suspect à 2 rues d’une base de la Luftwaffe. Dans son immeuble, l’épouse d’un terroriste, ancien militaire allemand converti à l’islam radical, et qui a commis il y a 2 ans une tentative d’attentat sur le président de la République allemande à l’aide d’un drone, et ces documents en rapport avec les lanceurs Patriot qu viennent d'être déployés tout près d'ici... Lieutenant, il faut aller à votre caserne, tout de suite ! »



>>> Lien sur la suite en cliquant ici <<<





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire