vendredi 3 mai 2019

Saison 4 - Episode 12 - La boite de Pandore - Partie 1






Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence



EPISODE 12 : La boite de Pandore


Partie 1: L’arme secrète d’AKARA


Résumé de l'épisode précédent : Septimus ATALANTE a découvert l’informateur de la Police qui se faisait appeler « JUDAS » et qui donnait toutes les informations sur les opérations terroristes d’AKARA : 
C’était le chauffeur personnel de Monika MOBILI.

Pour s'assurer de la loyauté du juge VON KROMM qui obéit à ses ordres, Septimus ATALANTE a exécuté « JUDAS » dans du ciment encore liquide devant lui… 

Le juge devant cette scène, confirme qu'il reste loyal à Septimus ATALANTE. 

Celui ci décide alors de lui présenter le projet final d’AKARA.





Découvrez maintenant le dernier épisode
 de la Saison 4 de GSG9 1/87



Vendredi 02 juin, 22h02, BERLIN, au nord de BERLIN,


Septimus ATALANTE : « C’est juste en face de mon entreprise de stockage de containers !!! »


Septimus ATALANTE : « Vous allez voir ma puissance !!! »


Septimus ATALANTE : « Nous voici arrivés Monsieur le Juge… »


Le juge VON KROMM : « Où sommes nous votre Excellence ? »


Septimus ATALANTE : « Ce bâtiment fait partie de la division « MOBILI Santé ». »


Septimus ATALANTE : « Le groupe « MOBILI » a racheté cette entreprise il y a deux ans… »


Septimus ATALANTE : « Comme vous le voyez cette entreprise est bien gardée… »


Septimus ATALANTE : « Et nous allons descendre dans l’endroit le plus secret de ce bâtiment… »


Le juge VON KROMM : « Et que fait exactement cette société ??? »


Septimus ATALANTE : « Vous allez le découvrir dans un instant derrière cette porte étanche !!! »


Septimus ATALANTE : « UMBRELLA est un pôle d’excellence dans la recherche biomédicale des maladies infectieuses… »


Septimus ATALANTE : « Et pour cela, il possède tout un catalogue vivant d’infections dangereuses… Ce bâtiment est ultra sécurisé pour éviter que des virus mortels s’échappent de ces laboratoires… D’où ces tenues de travail de ces scientifiques… »»


Septimus ATALANTE : « Alors, imaginez ceux qui ne seraient pas vaccinés contre un virus virulent qui se propagerait à travers le monde entier avec une rapidité déconcertante… »


Septimus ATALANTE : « Mais rassurez vous… Les frères et sœurs d’AKARA seront protégés… »


Le lendemain matin, 09h51, Siège de la DIREKTION 11 à BERLIN,


Bureau du Général Oscar FINDER

Jurgen ADENOER : « Bonjour Général… »

Oscar FINDER, directeur du GSG9 : « Bonjour Jurgen… Je reviens sur l’information de "JUDAS" hier : C’est la première fois qu'il se trompe. Il n’y a pas eu d’attaque sur les serveurs du BfV, le Renseignement Intérieur allemand, hormis cette alarme incendie dans la période que nous avait dit "JUDAS" et qui a bloqué un court instant les serveurs… »


Jurgen ADENOER : « En effet, cependant j'ai laissé des Forces du GSG9 et de la Police à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment au cas où, comme vous me l’aviez demandé… Nous allons  recevoir ce matin les analyses du BfV sur les requêtes demandées mardi sur les liens possibles entre AKARA et les actes des terroristes ces dernières semaines  »




TOC TOC

Oscar FINDER : « Oui Entrez ! »


Policier : « Excusez moi… Un coursier a déposé cette enveloppe à l’accueil et elle est adressée personnellement  à vous mon Général. Nous l’avons passée au scanner : elle n’est pas piégée… »

Oscar FINDER : « Merci… »


Oscar FINDER : « Voyons voir… Des photos… »


Oscar FINDER : « On dirait des images prises d’un drone… »


Oscar FINDER : « Sur un site de containers… »


Oscar FINDER : « Mais c’est Septimus ATALANTE… Avec le juge VON KROMM… et accompagné de Monika MOBILI  dans un chantier… »


Oscar FINDER : « OH, MON DIEU !!! Un homme est jeté dans un trou !!! »


Oscar FINDER : « Et on lui verse du béton liquide sur lui !!! »


Oscar FINDER : « J’appelle le procureur pour qu’il me donne la possibilité d’arrêter Septimus et le juge VON KROMM, ainsi que toutes les personnes que nous voyons sur ces photos !!! »


Jurgen ADENOER : « Qui vous a envoyé ces photos ??? »

Oscar FINDER : « Il n’y a aucune indication hormis le lieu, l’heure et la date… Je vais également demandé au procureur que nous puissions creuser sur cet emplacement pour retirer le corps qui a été jeté dedans… »


Oscar FINDER : « Que vos équipes vous rejoignent ici et venez ensuite dans la salle de commandement ! »


18 minutes plus tard

Oscar FINDER : « Nous avons le feu vert du procureur pour toutes les demandes. Allez arrêter Septimus ATALANTE et sa femme Monika MOBILI, ainsi que ses gardes du corps ! Je vais envoyer la Police arrêter le juge VON KROMM et le KTU, les services d’identifications criminelles allemands pour sortir le corps du béton… »


Jurgen ADENOER : « On sait où se trouve Septimus ATALANTE et sa femme actuellement ? »

Oscar FINDER : « Pour être sûr de le trouver et qu’il ne s’échappe pas, nous avons essayé de le repérer avec son numéro de téléphone qu’il nous avait donné, ainsi que repérer sa limousine et les voitures qui l’escorte… Nous avons géolocalisé son portable dans le centre de BERLIN. Et voici sa limousine avec deux de ses gardes du corps. C’est une image d’une caméra de vidéosurveillance de la ville de BERLIN !!! »


Oscar FINDER : « Il est au siège de l’entreprise « MOBILI » dans le quartier d'affaires de BERLIN… »


Oscar FINDER : « Allez immédiatement arrêter Septimus et ses gardes du corps ! Si Monika est là également, arrêtez la aussi ! »






>>> EN CLIQUANT ICI <<<<









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire