mercredi 7 août 2019

Manifestations HONG KONG 2019 - 2020

Manifestations HONG-KONG 2019 - 2020

>>> en cliquant ici <<<

Mise à jour: 05/12/2020



Manifestation dans une rue de HONG KONG en 2019
Depuis le 28 avril 2019, des manifestations pacifiques ont lieu dans les rues de HONGKONG suite à une décision de l’Etat chinois de pouvoir extrader des résidents de HONGKONG vers la CHINE. En effet, depuis la rétrocession du Royaume-Uni à la CHINE de l’enclave de HONGKONG, ce territoire chinois fonctionne sous un régime d’exception: c'est une région administrative spéciale semi-autonome conservant un gouvernement et un système juridique distincts.


Rétrocession officielle le 01 juillet 1997 de l’ex colonie Britannique à la CHINE
C’est en vertu d’un principe appelé « Un Pays, deux systèmes » qui avait permis cette rétrocession de cette ex-colonie britannique à la Chine jusqu’en 2047, que la ville bénéficie de libertés inconnues dans le reste de la Chine.


Manifestants dans une rue de Hong Kong le 12/06/19
Les manifestations se sont élargies sur de nouvelles revendications plus larges en terme de réformes démocratiques. Au fur et à mesure des manifestations pacifistes, les tensions entre la Police et les manifestants sont devenues de plus en plus violentes.


Commissariat dans Hong Kong le 21/06/19
Déjà en juin 2019, plusieurs commissariats se sont retrouvés bloqués par des objets déposés par les manifestants à l’extérieur de leurs bâtiments…


Voici une vidéo du 12 juin 2019 de FRANCE 24
montrant le début de la tension entre la Police et les manifestants.


Policiers protégeant l’intérieur du Parlement le 1er juillet 2019
Le 1er juillet 2019, le Parlement de HONGKONG est pris d’assaut.


Manifestants le 21/07/19 dans les rues de Hong Kong
Le 21 juillet, l’escalade de la violence continue avec l’attaque du Bureau de liaison du Gouvernement Chinois à Hong Kong…


Manifestants le 21/07/19 dans les rues de Hong Kong
Comme chaque jour, des heurts éclatent entre manifestants et policiers. Pour faire face à ces manifestations, la PTU (Police Tactical Unit) est sur le terrain pour essayer de contenir les manifestants.

>>> Cliquez ici <<<


Quatre des agresseurs des manifestants pro démocratie le 27/07/19 à Hong Kong
Le 27 juillet 2019, de nombreuses personnes habillées de blancs et armées de baton s’en étaient pris à des manifestants pro-démocratie en les frappant sans que la Police intervienne rapidement. Ces individus sont soupçonnés d’appartenir à des triades ou des gangs violents. En effet, des gangs et comités ruraux pro-Pékin sont présents proches de la Frontière entre la Chine et la Ville Etat de HONGKONG. L’arrestation par la suite par la Police de Hong Kong de 12 de ces agresseurs dont 9 sont liés à des triades confirmerait cette hypothèse.


Sur cette vidéo, on distingue parfaitement ces individus



Manifestants face à des policiers du PTU le 27/07/19
Ces manifestations dans HONGKONG, qui est un haut lieu de la Finance Internationale, perturbent le Gouvernement chinois.


 Voici d'autres vidéos de ces manifestations de fin juillet 2019:






Manifestants en septembre 2014 dans les rues de Hong Kong
Déjà en 2014, des manifestations très importantes avaient eu lieu 
dans ces mêmes rues, avec plus d'un million de manifestants certains jours pour une ville de 7 millions d'habitants...



Surnommées à l’époque d’UMBRELLA MOVEMENT ou Mouvements des parapluies, du fait que les manifestants avaient des parapluies pour se protéger des coups de matraque et de gaz au poivre des policiers, ceux-ci avaient fait reculer le gouvernement local.


Manifestants face à des policiers du PTU le 28/07/19
Cependant depuis fin juillet 2019, la tension est à son maximum. Certains manifestants qui au départ étaient pacifistes se radicalisent.


Utilisation de liquide au poivre sur les manifestants en juin 2019
Pour parer aux jets de poivre ou aux coups de matraque des policiers, les manifestants utilisent à nouveau des parapluies 
comme des boucliers.


Manifestants utilisant des lasers contre des caméras le 03/08/19 à Hong Kong
Egalement des lasers sont employés pour gêner l’enregistrement de vidéos via des caméras de surveillance. En effet, en Chine, la reconnaissance faciale existe pour l'ensemble de sa population en leur donnant une "note sociale", mais pas encore sur HONGKONG.


Démonstration de l’utilisation d’un laser à 100 mètres sur une caméra
En éblouissant les capteurs des caméras à l’aide de ces lasers, les manifestants peuvent progresser dans les rues…


Manifestants à Hong Kong début août 2019 dont certains utilisent des lasers
De même, cela permet aux manifestants d'indiquer aux autres le début de mouvements de policiers en vue de charge vers les manifestants ou de policiers les photographiant.



Manifestants de HONG KONG étouffant de la fumée d'une capsule lacrymogène
Contre les lacrymogènes, les manifestants utilisent des cônes de chantier pour contenir les capsules lacrymogènes puis font couler de l'eau pour les neutraliser...



Sur cette vidéo, vous découvrirez les moyens qu'utilisent ces manifestants 
contre les actions de la Police.


Sur le rebord d’un balcon d’une rue de Hong Kong le 30/07/19
De même, des manifestants plus violents utilisent des pierres et des bâtons 
face aux forces de l’ordre.


Policier du PTU tirant des balles en caoutchouc le 12/06/19 après du Parlement Hong Kongais
Cette radicalité de certains manifestants est faite suite à l’utilisation par la Police de HongKong de balles en caoutchouc face aux manifestants.


Policier du PTU projetant des gaz lacrymogènes le 28/07/19
à noter que la Police de HONGKONG respecte les lois juridiques spécifiques de HONGKONG.


Entrainement  anti émeute de militaires chinois proches de la frontière de Hong Kong le 02/08/19
L’Etat chinois menace de plus en plus le déploiement de son armée, dont 6.000 soldats sont stationnés en permanence dans HONGKONG, pour arrêter ces manifestations. 
Ce qui serait une première depuis 1997…


En effet, celle ci a fait un démonstration de force 
comme on peut le voir sur cette vidéo:



Entrainement de policiers le 06/08/19 à SHENZEN
Elle a également fait des exercices anti émeute dans des villes voisines avec plus de 12.000 policiers locaux, indiquant qu'elle serait prête à les envoyer 
sur HONGKONG....

Lien sur un article de RFI présentant ces exercices
>>> en cliquant ici <<<


Véhicules de l'armée chinoise stationnés aux abords d'un stade mi aout 2019 à SHENZEN 
aux abords de la frontière avec HongKong
De plus, des véhicules de l'armée chinoise sont stationnés près de la frontière entre la Chine et HongKong, avec bulldozers, autocars et camions transport de troupe pouvant être déployés sur la ville...
En effet, la loi autorise le commandant de la garnison à intervenir pour rétablir l'ordre seulement si les autorités de HongKong font la demande.


Manifestants pacifiques à l'intérieur de l'aéroport de Hong Kong le 13/08/2019
Les manifestants ont continué à faire des manifestations pacifiques dans différents endroits de la ville, comme par exemple à l'intérieur de l'Aéroport de HongKong paralysant les vols de celui-ci pendant plusieurs jours.



Chaine humaine sur les hauteurs de Hong Kong le 23/08/19
Le 23 aout 2019, les manifestants ont fait une chaine humaine à travers la ville..


Chaine humaine sur les quais de Hong Kong le 23/08/19
Ceci pour montrer au pouvoir Hong-Kongais qu'ils sont toujours déterminés face aux lois d'extradition vers la Chine..



Manifestants dans les rues de Hong Kong le 24/08/19
Le mouvement ne faiblit donc pas, montrant des centaines de milliers de personnes toujours mobilisées...



Policiers à Hong Kong le 27/07/19
Cependant, certains policiers face à ces manifestants déterminés craquent et sont très violents lors d'affrontements avec eux, multipliant les violences policières...
Deux d'entre eux ont été arrêtés après avoir frappé, de nombreuses fois et pendant plusieurs minutes, un homme sur un brancard, le 20/08/2019.


Barrière de manifestants à Hong Kong le 24/08/19
On peut voir sur cette image du 24/08/2019 que les manifestants s'organisent contre un contact possible avec des forces de l'ordre pour éviter un affrontement direct. Ils ont déployé leurs parapluie contre le tir de balle en caoutchouc, des jets d'eau, de poivre ou de lacrymogène et des perches en bambou pour tenir à distance les policiers qui pourraient utiliser leur matraque...



Vidéo d'un reportage d'une télévision suisse du 07 septembre 2019
 qui montre la radicalité de par et d'autres sur les violences 
des semaines de fin aout et début septembre 2019




Policiers arrêtant un manifestant le 13/11/2019
C'est mi novembre que de nombreuses violences entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu, et où pour la troisième fois depuis le début de ces manifestations, des tirs à balles réelles de la part de la Police ont éclaté.


Sur cette vidéo, on voit un policier tiré sur des personnes 
qui tentent de le désarmer.


Personne utilisant une flèche enflammée sur une barricade près d'une université de Hong Kong le 13/11/2019
Les manifestants se retranchèrent dans l'Université Polytechnique de Hong Kong le 12 novembre 2019 et utilisèrent des cocktails Molotov et des arcs pour tenir à distance les policiers. L'un d'entre eux fut blessé à une jambe.
 

Sur cette vidéo, on voit des individus masqués utilisés 
ces moyens...
 
Voici une vidéo montrant le début du siège 
de l'Université Polytechnique de Hong-Kong
 
Lanceur d'eau de la Police de Hong Kong près d'une université de Hong Kong le 17/11/2019
Le 17 novembre 2019, les autorités hong-kongaises donnèrent l'assaut pour arrêter tous les manifestants qui s'y trouvaient utilisant des lanceurs d'eau.
 
Unimog des forces de l'ordre hong-kongaise
près d'une université de Hong Kong le 17/11/2019
Les forces de l'ordre utilisèrent également des fourgons blindés de la Police Hong-Kongaise.

Unimog des forces de l'ordre hong-kongaise
près d'une université de Hong Kong le 17/11/2019
Qu'ils déployèrent autour de cette université.

 
 
Unimog des forces de l'ordre hong-kongaise muni d'un "Long Range Acoustic" 
près d'une université de Hong Kong le 17/11/2019
Ainsi que des véhicules anti-émeute munis d'un système appelé "Long Range Acoustic" qui émet une onde phonique très puissante faisant reculer les manifestants.
 
Voici une de ses utilisations lors de manifestations 
à Pittsburgh aux USA en 2009 
 
Affrontements près de l'Université Polytechnique de Hong Kong le 17/11/2019
La Police continua d'avancer pour entrer dans l'Université occupée, mais pour empêcher ces véhicules d'avancer, des manifestants lancèrent des cocktails Molotov...
 
 Affrontements près de l'Université Polytechnique de Hong Kong le 17/11/2019
Le siège par la Police dura deux semaines.
 
Affrontements près de l'Université Polytechnique de Hong Kong le 17/11/2019
Et comme on peut le voir sur ces images, les contacts furent très violents pour empêcher la Police d'entrer dans cette Université Polytechnique.
 
Affrontements près de l'Université Polytechnique de Hong Kong le 17/11/2019
  Un des camions anti-émeute fut d'ailleurs calciné...
C'est donc au bout de deux semaines de siège que la Police arrêta 800 manifestants. D'autres réussirent à s'échapper durant ces jours de siège.
 
 
Voici une vidéo présentant ce siège


Déclaration de suspension de l'amendement par Carrie LAM, cheffe de l'éxécutif de Hong Kong
Face à cette contestation hors norme, le gouvernement de HongKong décide de reculer en annonçant de suspendre le processus d'amendement législatif contre lequel les manifestants réagissaient.


Policiers se déployant dans une rue de Hong Kong le 10 mai 2020
Ce gouvernement n'a pas dit qu'il abandonnait le projet, mais le suspendait... 

Arrestation de manifestants pro-démocratie le 10 mai 2020 à Hong Kong
Et la Chine va profiter de la pandémie de COVID 19, alors que chaque pays fait face à une crise sanitaire majeure pour annoncer une loi de "Sécurité Nationale" à Hong-Kong pour empêcher, stopper et réprimer toute action qui menace gravement la sécurité nationale.
360 manifestants ont été arrêtés la veille de l'adoption du projet de loi.


Assemblée Nationale Populaire Chinoise
Le 28 mai 2020, l'Assemblée Nationale Populaire chinois a approuvé cette loi. Cette mesure permet de réprimer tout séparatiste et toute tentative de sédition à Hong-Kong et d'interdire toute interférence des forces étrangères. 


Policiers à Hong Kong le 27/05/2020
Cela signifie la fin du principe signé en 1984 pour la rétrocession de Hong-Kong du Royaume-Uni à la Chine "d'un Pays, Deux Systèmes"...

De nombreux hong-kongais ont décidé de partir de cette ville durant l'année 2020...
 
Arrestations à Hongkong lors de rassemblements contre le report des législatives le 06/09/2020
Début septembre, plus de 300 personnes ont été arrêtés par la police hong-kongaises.
 
Joshua WONG, Ivan LAM, Agnes CHOW devant la cour de Hong Kong le 23/11/2020
Le 02 décembre 2020, Joshua WONG, l'une des figures les plus connues de la contestation à Hongkong, et deux autres militants du mouvement pro-démocratie ont été condamnés à des peines allant de sept à treize mois d'emprisonnement pour avoir participé à une manifestation, en juin 2019, contre le projet controversé permettant les extraditions vers la Chine Continentale. 
 
 
Vidéo du 20/09/2020
sur la question: Hong-kong, la fin de la démocratie ? 
 
Dernière publication du tabloïd "APPLE DAILY" le 24/06/2021
Le tabloïd pro-démocratie Hong-Kongais "APPLE DAILY", qui avait 26 ans d'existence, a publié son dernier numéro le 24 juin 2021 à 1 million d'exmplaires, après que la Justice a gelé ses avoirs. En effet, les autorités chinoises ont estimé que ce journal représentait une menace pour la Sécurité Nationale.
 
Jimmy Lai arrêté le 10/08/2020 à Hong-Kong
Son patron, le milliardaire Jimmy Lai, âgé de 72 ans en 2021, avait été arrêté en vertu de cette loi pour "avoir participé à des manifestations", "collusion avec des forces étrangères" ainsi que "complot en vue de fraude". Il encourt la perpétuité.
 
Policiers hongkongais repoussant un rassemblement suite à la fermeture d'un site commémorant 
les victimes de la Place Tiananmen à Pékin en 1989 à  Hong Kong le 04/06/2021
Depuis la mise en place de la loi sur la Sécurité Nationale, le gouvernement chinois a totalement étouffé toutes formes de contestation ou d'opposition sur Hong-Kong. 
Dernier fait en date est la fermeture à Hong-Kong du lieu où les hongkongais commémoraient les victimes de la place Tiananmen à Pékin en 1989.

Mise à jour: 08/07/2021


CET ARTICLE SERA REACTUALISE
EN FONCTION DE L'ACTUALITE


DECOUVREZ EGALEMENT 
SUR GSG9 1/87

 
>>> Cliquez ici <<<




Découvrez aussi sur GSG9 1/87:
Des dioramas sous différentes échelles:


et au 1/87

 


 
>>> Cliquez ici <<<



et la web série au 1/87

" GSG9 - Unité spéciale "




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire