lundi 31 juillet 2017

Saison 3 - Episode 8 - ANARCHIST - Partie 2



Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence




Partie 2 : Mouvement 

Résumé de la partie précédente : Le GSG9 vient en soutien de la Police de Francfort suite à une manifestation qui va avoir lieu le 1er mai. Les autorités pensent qu’il y a un risque que celle-ci dégénère du fait de groupuscules violents qui risqueraient de se glisser parmi les manifestants pacifistes, mais aussi face à un risque terroriste qui pourrait avoir lieu durant la manifestation…

Centre de Francfort, Poste de Commandement Avancé Numéro 4, 10h22


Jurgen ADENOER : « Tout se passe bien pour l’instant. Je vois que les BFE+ ont été aussi mobilisés. »


Lieutenant Peter TIJMANN, Officier d’une unité du Bereitschaftspolizei : « Oui, au cas où des terroristes se glisseraient parmi les manifestants. Les français ont développé parmi leurs forces de maintien de l’ordre, des unités spéciales pour ce type de situations :
 les SPI4G – CRS »


Jurgen ADENOER : « Allo mon Général, comment se passe la manifestation ? »


Oscar FINDER : « Elle a commencé calmement… »


Oscar FINDER : « Nous voyons des manifestants calmes en tête de cortège. »


Oscar FINDER : « Par contre, nous avons un petit groupe de Blacks Blocs qui s’est constitué et à étirer des banderoles. Ils se sont mis derrière… »


Oscar FINDER : « Nous les suivons attentivement. L’officier du BfV, Ernst WURLITZ, qui en connaît de nombreux est avec nous. »


Oscar FINDER : « Il a repéré un des leaders les plus violents des anarchistes d’extrême gauche allemand, Hanker ZILORTZ. Nous restons vigilants. »


Oscar FINDER : « Selon WURLITZ, ces membres sont connus comme extrêmement violents… »


Oscar FINDER : « Ils se sont glissés entre  2 groupes où se trouvent des personnes âgées et des familles avec leurs enfants… »


Oscar FINDER : « Je vous tiens informé de l’évolution Jurgen… »


Ernst WURLITZ : « Général, le groupe dévie vers cette rue !!! ? Nous n’avons pas de forces de police ? »


Friedrich KRUSS en charge du maintien de l’ordre de la ville de Francfort : « Non, cette rue n’a pas été jugée sensible du fait qu’il y ait un parc à droite et une caserne de pompiers abandonnée à gauche… »


Ernst WURLITZ : « OK. Mais leur déplacement est suspect. Habituellement, il recherche le contact avec les cordons de policiers… Et là, ils se déploient… »


Ernst WURLITZ : « De plus, une bonne partie des manifestants pacifistes s’est arrêtée pour les regarder… »


Ernst WURLITZ : « Là !!!  De la fumée !!! Un début d’incendie !!! »


Friedrich KRUSS en charge du maintien de l’ordre de la ville de Francfort : «  Qu’on envoie 2 unités de Bereitschaftspolizei la plus proche pour sécuriser les lieux sans couper par les manifestants pacifistes ! Et il faut déployer une des équipes de pompiers qui possèdent un camion échelle ! »


Opérateur : « Les plus proches qui peuvent s’approcher sans danger en coupant par le parc sont les unités qui se trouvent devant la Banque Fédérale Allemande, ainsi que l'équipe C des pompiers qui se trouvent au même endroit… »

Friedrich KRUSS : «Parfait… Envoyez les ! » 


Jurgen ADENOER : « Général, voulez vous que l’on se rapproche pour les sécuriser ? »


Oscar FINDER : « Non ! Restez en position ! Les BFE+ vont y aller… »


Lieutenant Peter TIEJMANN, Officier d’une unité du Bereitschaftspolizei : « En avant ! »


Lieutenant Peter TIJMANN : « D’abord séparons ces casseurs ! Et ensuite on fera venir les camions de pompiers…»


Lieutenant Peter TIJMANN : « Poste de commandement, nous sommes arrivés. Ils ne sont pas pour l’instant hostiles vis à vis de nous. On va les faire reculer ! »


Lieutenant Peter TIJMANN : « Equipe A à gauche,  équipe B à droite, Repoussez les ! »


Policiers : « RECULEZ ! RECULEZ ! »

Lieutenant Peter TIJMANN : « C’est bon, le camion peut s’approcher. Protégez les pompiers ! »


Lieutenant Peter TIJMANN : « ALLEZ-Y ! »


Responsable Pompier : « Les manifestants sont trop près de nous !!! »


Responsable Pompier : «  Je ne peux pas déployer mon échelle en toute sécurité… »


Lieutenant Peter TIJMANN : « OK, et je vois qu'ils commencent à nous insulter... J’appelle mon supérieur pour savoir ce que nous allons faire… »




>>> Lien sur la suite en cliquant ici <<<






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire