mercredi 10 octobre 2018

Saison 4 - Episode 6 - Le convoi - Partie 1





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


Saison 4 - Episode 6 – Le convoi

Partie 1 : L’informateur

Résumé de l’épisode précédent : Un jeune militaire a pris les commandes d’un char et a écrasé de nombreuses voitures sur une Autobahn (autoroute allemande), puis une fois bloqué, à tirer sur les forces de police qui ont riposté, l’abattant sur le coup… 
Le profil de ce jeune militaire pose question : sans histoire et sans antécédent judiciaire, celui ci s’inscrit dans une image d’un citoyen lambda comme les autres individus qui ont commis des actes terroristes ces derniers jours : contre la chancelière allemande à New York avec le chauffeur routier allemand (> Lien en cliquant ici < ), ainsi que l’homme de ménage parmi les terroristes de Francfort ( > Lien en cliquant ici < ). 
Cependant un indice troublant attire l'attention des enquêteurs sur une concordance : les armes utilisées viennent d’un même lot, volé par la mafia russe les « VOLKI », dont le chef, Nikolaï KASPATINOFF, s’est fait arrêter il y a deux semaines ( > Lien en cliquant ici < ). Celui-ci reste cependant muet aux interrogatoires des policiers.




Lundi 14 mai, 10h56, BERLIN, Direktion 11


Jurgen ADENOER : « Bonjour Général. Des nouvelles sur l’enquête du jeune militaire… »

Oscar FINDER, responsable du GSG9 : « Hélas non… Rien de plus que nous n’ayons déjà découvert : jeune soldat sans histoire, sans antécédent judiciaire, une vie simple, mais un acte fou avec la conduite du char et avec un fusil mitrailleur venant du lot volé par la mafia de Nikolaï KASPATINOFF…  Et ce mafieux qui ne veut toujours pas parler… »


Jurgen ADENOER : « Oui c’est étrange… Quel est le lien entre eux ??? »

Dring Dring

Oscar FINDER : « Allo ? Oui Helmut... Qui ? Passez le moi dans mon bureau ! »


 Oscar FINDER : « Allo ? Oui, Oscar FINDER à l'appareil, je vous écoute !!! Mais comment savez vous cela ??? D’accord, je vous écoute… QUOI ??? Comment ? Quand ? »


Oscar FINDER : « Vous devez m’en dire plus. Et qui est la personne qui … Allo ? ALLO ??? Il a raccroché !!! »

Jurgen ADENOER : « Qui était ce ? »


Oscar FINDER : « Une personne qui avait masqué sa voix et se fait appeler « JUDAS ». Elle m’a parlé du lien entre les fusils des "VOLKI" et les deux derniers faits, puis elle m’a dit qu’un de nos convois nucléaires sécurisés de cette semaine allait être attaqué sans plus de précision !!! »


30 minutes plus tard

Jurgen ADENOER : « Vous avez plus d’informations sur les convois nucléaires sécurisés ??? »

Oscar FINDER : « Cette semaine, il n’y en a qu’un seul. C’est une pièce maitresse qui doit être emmenée de la centrale nucléaire proche de KARLSRUHE à celle de GROHNDE, près de EMMERTHAL, pour remplacer une pièce défectueuse, dans une de nos dernières centrales nucléaires. Sans cela, celle-ci ne marchera pas… »

>>> Cliquez ici <<< 



Jurgen ADENOER : « Cela va nous faciliter la tâche !!! »

Oscar FINDER : « Oui et non. Oui car il n’y a qu’un seul convoi cette semaine, et non, car le trajet est de plus de 450 kilomètres, pour l’essentiel sur des voies rapides, et qu’à chaque fois, c’est une expédition des plus difficiles avec les écologistes qui nous barrent la route… Nous devons systématiquement déployer une quantité importante de forces de Police pour protéger le dispositif de transport… »


Oscar FINDER : « Dernière difficulté, le convoi part demain. Il a été programmé depuis deux mois et toutes les unités ont été préparées. De plus, cette pièce est attendue rapidement pour continuer le fonctionnement de la Centrale Nucléaire au risque que celle-ci s’arrête… Cet informateur savait un élément important avec les armes utilisées dans les deux dernières attaques et qui est inconnu du public. Ce qui nous oblige à intervenir rapidement… »

Jurgen ADENOER : « Et bien comme d’habitude, nous allons nous adapter !!! »


Le lendemain matin, 08h00, devant la Centrale nucléaire de KARLSRUHE


Lou 44 : « Ici Lou 44, pour TVZ, en direct devant la Centrale nucléaire de KARLSRUHE… »


Lou 44 : « Aujourd’hui a lieu un transfert d’une pièce pour la centrale de GRONHDE près de EMMERTHAL. »


Lou 44 : «  Environ 200 manifestants écologistes sont présents pour montrer leur mécontentement de l’utilisation, toujours actuelle, du nucléaire dans la production d’électricité allemande… »



Lou 44 : « On voit que des forces spéciales arrivent pour renforcer le dispositif… »


Jurgen ADENOER : « Bonjour, je suis Jurgen ADENOER du GSG9. Je suis venu compléter la sécurité de votre convoi. »

Karl VON BUREN : « Bonjour, Je suis Karl VON BUREN, responsable des déplacements sensibles sur le territoire allemand et voici le commandant CHINGER, responsable de l'escorte du camion. J’ai été prévenu hier après midi et comme je l’ai expliqué à votre responsable qui s’attend à un sabotage au mieux et à un attentat au pire: cela sera difficile face à notre protection mise en place pour ce type de déplacement... »


 
 Karl VON BUREN : « Voici le camion où se trouve la pièce légèrement radioactive. Elle doit être installée dans la Centrale Nucléaire de GROHNDE dans trois jours… Donc, je ne vois pas l’intérêt de ce risque, à part les opposants habituels de type écologiste !!! »


Karl VON BUREN : « Cependant, je ne vais pas refuser l’aide d’une unité d’intervention telle que la votre. Vous pourrez vous positionner au plus près de notre dispositif. Voyez avec le commandant CHINGER qui est le responsable des policiers qui protègent le camion pour savoir où vous insérer ! Mon indicatif radio est « Directeur ». Pour vous, nous prendrons l’indicatif GSG. »

Jurgen ADENOER : « Très bien. Merci Monsieur le directeur… »


Jurgen ADENOER : « Bonjour, commandant. Jurgen ADENOR du GSG9 en renfort de protection de votre camion. Nous avons 3 véhicules. Où voulez vous que nous nous mettions ? »

Commandant Paul CHINGER : « Bonjour, l’un peut se mettre devant le fourgon de tête du camion, et l’autre derrière celui de queue du camion. Quand à vous, restez à côté de cette Mercedes Break où je me trouverai avec le directeur ! En fonction de notre progression, nous pourrons réarticuler le dispositif.


Commandant Paul CHINGER : « Voici l’escorte qui encadrera le camion. 4 voitures avec 4 membres par véhicule, 6 fourgons avec 8 membres chacun, un autocar avec 50 membres de maintien de l’ordre, 4 motards, et une vingtaine de policiers spécialisés dans l’intervention en milieu difficile si nous avons des manifestants qui s’enchainent ou bloquent le passage de différentes manières. Enfin une ambulance en queue de cortège. Soit 140 policiers pour l'escorte… »


Commandant Paul CHINGER : « En fonction de notre progression, les forces de l'ordre locales protègeront les abords des routes. Nous serons sur le canal 243 pour les informations et ordres durant notre déplacement… »

Jurgen ADENOER : « Parfait. Voici mon téléphone si vous voulez communiquer sans passer par la radio… »


08h43

Karl VON BUREN : « Ici le directeur !!! Top départ pour notre destination à 430 kilomètres d’ici ! Bonne chance à tous et appelez moi au moindre incident que vous pourriez rencontrer ! »


Lou 44 : « Ici Lou 44 pour TVZ, en direct de la centrale de Karlsruhe… »


Lou 44 : « Le convoi va partir… »


Lou 44 : « De nombreux véhicules démarrent… »


Lou 44 : « On aperçoit le camion nucléaire qui va sortir… »


Lou 44 : « Ce genre de véhicule est imposant et ne peut pas rouler sur n’importe quelle route… »


Lou 44 : « Il est escorté par de nombreux policiers qui très certainement empêcheront quiconque de s’en approcher… »


Lou 44 : « Nous suivrons ce convoi durant son trajet… »


Lou 44 : « Dès que nous aurons une information, nous vous préviendrons… »


Lou 44 : « C’était Lou 44 pour TVZ. »


Commandant Paul CHINGER : " C'est parti. "

Jurgen ADENOER : « Bien reçu. Nous restons vigilant ! »








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire