dimanche 9 septembre 2018

Saison 4 - Episode 4 - WANTED - Partie 1





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


Saison 4 – Episode 4 – WANTED

Partie 1 : Appel à témoins

Résumé de l’épisode précédent : L’Allemagne a vécu un de ses pires attentats sur son sol avec l’attaque de Francfort sur la Tour SECHSECKTUMP. Les premiers éléments de l’enquête tournent autour d’un groupe mafieux russe.

Lien sur l’épisode précédent:


>>> en cliquant ici <<<



Mercredi 2 Mai, 09h00


Lou 44 : « Ici Lou 44 pour TVZ. Bienvenue dans cette Emission Spéciale. Deux jours après les attentats de Francfort qui ont causé la mort de 8 personnes et en ont blessé 16 autres, ainsi que les tirs qui ont eu lieu à BERLIN, près du BUNDESTAG et des cathédrales de HAMBOURG et de MUNICH, nous allons revenir sur ce qui s’est déroulé lors de ces attaques terrifiantes à Francfort. »


Lou 44 : « Quatre hommes ont surgi dans une salle des marchés de la Banque CITIZEN’S et ont ouvert le feu avec des fusils automatiques faisant 8 victimes et 16 blessés. »


Lou 44 : « La Police est arrivée très rapidement et a neutralisé les terroristes. »


Lou 44 : « Alors que les secouristes commençaient à évacuer des blessés, des tirs ont eu lieu à leur encontre… »


Lou 44 : « Du fait de tirs d’armes automatiques dans trois autres villes : à BERLIN près du BUNDESTAG, et près des cathédrales de HAMBOURG et de MUNICH, les Autorités Allemandes ont  déclenché une Alerte Nationale Attentat imposant à la Population à se confiner, où elle se trouvait, en toute sécurité… »


Lou 44 : « Partout en Allemagne, la Police, ainsi que l’Armée allemande se sont déployées afin d’assurer la sécurité… »


Lou 44 : « Après plusieurs heures de recherches, il n’y a pas eu d’autres attaques et la Police a commencé à évacuer des personnes confinées à Francfort. L’Alerte Nationale Attentat a été levé le 01 mai à 10h00. »


Lou 44 : « AH, excusez moi, on m’informe de vous communiquer un flash spécial : Dans le cadre de l’enquête sur les attaques de Francfort qui se sont déroulées le lundi 30 avril, la Police vient de nous communiquer un avis de recherche… »


Lou 44 : « Elle recherche activement cet homme, Nikolaï KASPATINOFF. Citoyen russe de 54 ans, il serait actuellement en Allemagne. Il est activement recherché par la Police. Si vous le voyez ou l’avez vu, prévenez aussitôt les services de Police à ce numéro : 555 555 666. »


Lou 44 : « N’intervenez pas, cet homme est armé et dangereux. Prévenez la Police… »


Au même moment, à BERLIN, Direktion 11.

Oscar FINDER, directeur du GSG9 : « Et bien voilà, la chasse à l’homme est lancée, ici en Allemagne. »

Jurgen ADENOER : « Comment savez vous qu’il est en Allemagne ? »


Helmut SPRILER du BfV : « Tous les services de recherches d’Europe sont déjà à sa recherche depuis qu’il s’est enfui de son Bunker, ici, à BERLIN (> Lien en cliquant ici <). Ma division du BfV, de la division 5 en charge des activités dangereuses et des activités extrémistes qui sont le fait d’étrangers ou proviennent de l’étranger, est en permanence en contact avec tous les ministères de l’intérieur européens, ainsi qu’avec le FSB Russe, le service de renseignements russe… »


Helmut SPRILER : « Nous avons mis en place dans chaque land allemand, des cellules d’enquêteurs. Et nous concentrons ces informations, ici au sein de la Direktion 11, dans cette salle de crise... Et selon nos informateurs, les « VOLKI », son organisation mafieuse, sont aux abois… Leurs hommes se font discrets… Et bien sûr la concurrence reprend leurs marchés dans la prostitution, la drogue et les trafics en tout genre… Ses ennemis se feront un plaisir de le dénoncer...»


Helmut SPRILER : « Nous savons maintenant avec précision, que les numéros de série des fusils qui ont servi durant l’attaque de Francfort, sont issus d’un vol en Russie, il y a 3 ans, par les « VOLKI ». Il est prioritaire de savoir à qui ces armes ont été vendues pour remonter sur les deux tireurs qui ont tiré de l’extérieur sur nos policiers, dont nous n’avons aucune piste, et qui donc, restent introuvables… »


Helmut SPRILER : « C’est pour cela qu’il nous faut le chef de cette mafia : 
Nikolaï KASPATINOFF. »

Jurgen ADENOER : « Mes unités se tiennent prêtes, ici à la Direktion 11, pour toute intervention sur l’Allemagne dès que vous aurez une information… »












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire