dimanche 26 août 2018

Saison 4 - Episode 3 - Le piège - Partie 1






Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


Saison 4 

– Episode 3 –  LE PIEGE 

Partie 1 : Renseignements

Résumé de l’épisode précédent : Une mafia russe, les VOLKI, implantée à Berlin, a récupéré des voitures qui avaient été saisies par la police en braquant le convoi policier qui les transportait…


Lundi 30 Avril, BERLIN, 
Direktion 11, le centre opérationnel de la Police Fédérale Allemande
09h12,


Oscar FINDER, directeur du GSG9 : « Bonjour Jurgen. Nous en savons un peu plus sur l’homme qui avait tenté de percuter la Chancelière allemande lors de sa visite à New York (Lien sur cet épisode en cliquant ici <). Il s’appelle bien Alfons LIVINUNG. Il était citoyen allemand. Nous n’avons rien sur lui au point de vue justice allemande, ni dans aucun autre pays d’ailleurs. Pas même une contravention… Enfance calme à Leipzig, étude classique. Il a travaillé dès sa sortie d’école comme chauffeur routier en Allemagne pour l’entreprise SELMER. Il était bien noté par sa hiérarchie. »


Oscar FINDER : « Il est parti aux USA, il y a deux ans, grâce à un titre de séjour américain pour une compagnie de messagerie… Donc pas d’élément pour l’instant sur une complicité avec d’autres personnes. Mais il y a des personnes qui devaient être au courant de ce qu’il allait faire, car il a été abattu peu après son arrestation… Dès que les américains ont d’autres éléments, ils nous préviennent… »

Jurgen ADENOER : « Et pour le vol des voitures de luxe ? »

>>> en cliquant ici <<<



Oscar FINDER : « Aucune trace du mafioso et de ses voitures. Ils se sont évaporés. Par contre, l’inspecteur SPRILER a eu des informations sur l’endroit que vous aviez visité avec lui et que vous aviez trouvé suspect au sujet des tableaux retrouvés dans le Bunker et appartenant à la fondation allemande MOBIS… (> Lien sur cette visite en cliquant ici <). C’est un ancien camp de vacances sous l’époque de l’Allemagne nazie, qui a été repris sous le régime communiste de la RDA jusqu’à la fin des années 80. Il était abandonné depuis 23 ans. Il y a 5 ans, il a été racheté par le consortium « MOBILI » qui l’a réaménagé. »


Oscar FINDER : « Une partie centrale avec une entrée principale qui mène sur une très grande résidence avec des bureaux et une salle de réunion…»


Oscar FINDER : « La partie gauche regroupe des logements où vivent une centaine de résidents dans un bâtiment central. »


Oscar FINDER : « avec la deuxième entrée du domaine… »


Oscar FINDER : « Et la partie droite qui est un centre d’exploitation agricole… Le consortium « MOBILI » prête cet endroit gracieusement par le biais de sa fondation « MOBIS » à une association qui s’occupe du lieu. Son nom est AKARA. Elle existe depuis une dizaine d’années. Elle gère une trentaine d’autres endroits  dans le même style avec toujours entre une centaine et deux cents résidents à l’intérieur. Ces résidents ne sont pas connus  de nos services et cette association n’a jamais eu à faire à la Justice Allemande. »


Oscar FINDER : « Quand aux tableaux qui ont été trouvés dans le bunker des « VOLKI », ils ont bien été prêtés légalement par la fondation « MOBIS » à la fondation russe « SKALAPOV ». De nombreux regroupements  confirment que la fondation « SKALAPOV » est la vitrine légale de cette mafia russe, les « VOLKI ». Les autorités russes ont d’ailleurs saisies les avoirs et l’ont mis sous tutelle le temps de l’enquête… »


Jurgen ADENOER : « Bon, et bien, espérons que ce mafioso fasse un faux pas, et que nous l’arrêtions bientôt… Je pars rejoindre notre base de BONN pour un entrainement avec nos nouvelles recrues du GSG9 BERLIN. »


Au même moment, à Francfort, proche du quartier des banques


Passager de l'AMAROK noir : « C’est ici… »


Homme en costume noir : « Voici le colis Berny… Tout y est : armes, munitions et équipements… »


Berny GULLMANN : « Merci Frère Supérieur…»

Homme en costume noir : « Alors Frère Berny, ces trois hommes ne se doutent de rien ? »


Berny GULLMANN : « Non frère Supérieur. Ils sont persuadés que vous et moi les aidons dans leur action… » 

Homme en costume noir : « Et vous avez la carte d’accès ? »


Berny GULLMANN : « Oui frère Supérieur… Elle est toujours active… C’est elle qui va pouvoir nous faire entrer… »

Homme en costume noir : « Très bien Frère Berny. Nuit et soleil, ombre et lumière. Nous verrons à notre réveil que la vie est circulaire… »


Berny GULLMANN : « Oui Frère Supérieur. Nuit et soleil, ombre et lumière. Nous verrons à notre réveil que la vie est circulaire… »


Homme en costume noir : « Allo ? Soeur Supérieure ? L’opération « PANIQUE » est lancée. »









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire