jeudi 8 juin 2017

Réponses occidentales aux risques d’attaques terroristes


 
Réponses occidentales aux risques d’attaques terroristes

Mise à jour: 18/10/2017


Policiers de la BRI devant le Bataclan - 13/11/2015
Suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, les pays européens ont pris conscience de la nécessité d’avoir des unités rapides d’intervention.


Simulation d'attaque dans l'aéroport de Chambéry en France le 18/01/2017
En effet, une attaque terroriste de masse dans un lieu public dure entre 30 et 80 minutes. La réponse à ce type d’attaques est d’avoir des unités spéciales d’intervention rapides.


Forces de police intervenant à Borough Market le 03/06/2017
Pour preuve, l’attaque à Londres le 03 juin 2017, sur le « London Bridge » : entre l’appel à la police du début de l’attaque et la neutralisation des 3 terroristes, 
8 minutes se sont écoulées.


Motos d'intervention d'unités londoniennes présentées en aout 2016.
Le Royaume-Uni, et en particulier à Londres, les forces de police ont formé des équipes rapides comme les ARV (Armed Response Vehicle) dépendant du SCO 19, qui quadrillent les différents quartiers pour intervenir le plus rapidement possible et qui ont pour ordre du SHOOT TO KILL (Tirer pour tuer) 
face à des terroristes entrain de réaliser un carnage.



Un policier et un militaire patrouillant devant Westminster et Big Ben à Londres le 24/05/2017
De plus, les autorités anglaises ont aussi développé l'opération "TEMPERER" depuis 2015, qu'elles activent quand son niveau d'alerte arrive au 5ème niveau qui est le plus grave: "Critical Level". Elles déploient alors plus de 3.500 militaires sur l'ensemble de son territoire, pour contrer un risque d'attaques multiples sur son sol. Mais cette opération a une durée limitée de quelques jours pour analyser la situation...



La police portugaise possède une unité d'intervention rapide à moto depuis 2008 qui intervenait pour des agressions ou de la délinquance. Elle a rajouté cette mission d'intervention pour intervenir le plus rapidement possible... :





2 équipages en Binome à moto lors de la coupe d'EURO 2016 proche de la Tour Eiffel.
De même, la France durant des moments précis, comme pour exemple l'EURO 2016 de football qui avait été organisé en France, déploie des unités mobiles à moto, dans le cadre de la FIR (Force d'intervention Rapide) de la BRI. 




Policiers des Mossos d'esquadra catalans
Preuve que l'intervention rapide ou la présence sur place est nécessaire, la patrouille de police espagnole qui était présente à CAMBRILS en Espagne, lors de l'attaque par 5 terroristes, dans cette station balnéaire, le 18 aout 2017, a permis de neutraliser les 5 hommes très rapidement. Un seul des Mossos d'Esquadra a neutralisé 4 terroristes à lui seul lorsqu'ils se sont rués sur les gens pour les tuer. (Lien en cliquant ici)


Camion qui a percuté des piétons  à Stockholm le 07/04/2017
Le rapport présenté par la « RAND corporation » à la commission sur la sécurité intérieure du Sénat Américain après les attentats de Paris en 2015 indiquait : « Paradoxalement, les victoires contre DAECH en Syrie et en IRAK pourraient accroitre la menace terroriste ailleurs. Plus la situation sera désespérée pour DAECH, plus il soutiendra les opérations terroristes à l’étranger. Certains combattants étrangers reviendront dans leur pays et chercheront à se venger de leur défaite. Les partisans de DAECH voudront prouver que la cause n’est pas perdue. »


 
Attentat dans l’aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016
De même, Max HILL, le spécialiste des lois antiterroristes, désigné par le gouvernement britannique en 2017 avait déclaré au SUNDAY TELEGRAPH de Londres que : « L’intensité et la multiplication d’attentats planifiés ciblant indifféremment des civils innocents, quelle que soit leur appartenance raciale, dans les zones urbaines sont une énorme menace qu’aucun d’entre nous ne peut ignorer. »

Chiffres des jihadstes européens partis rejoindre DAESH en 2015
En effet, il faut prendre en compte le nombre de terroristes étrangers partis rejoindre DAESH en Syrie et en Irak : les chiffres de décembre 2015 étaient évalués à 27.000 hommes et femmes contre 12.000 en juin 2014. Sur ce nombre, environ 5.000 sont européens , dont au moins 1.700 français, 760 anglais, 470 belges et 760 allemands (chiffre 2015). Ces chiffres se basent sur l’ensemble des données établies par les gouvernements, les organisations internationales et les instituts de recherche au sujet des jihadistes.

>>> en cliquant ici <<<


Selon SOUFRAN Group, entre 20 et 30% des jihadistes étrangers retournent dans leur pays, ce qui constitue un défi énorme pour les agences de sécurité et de renseignements...


Suspect interpellé à Strasbourg en 2014
Ces "REVENANTS" en France passent automatiquement par la case PRISON.
 Selon David THOMSON, reporter et auteur du livre "Les Revenants", les repentis sont très minoritaires. La grande majorité garde une radicalité et/ou violente.
>>> en cliquant ici <<<



Image d'illustration Lieu d'embarquement d'un aéroport
Il faut compter aussi sur ceux qui n'ont pas réussi à partir, et qui pourraient passer à l'acte en prêtant allégeance à DAESH avant de commettre un attentat. Comme cet homme de 34 ans, arrêté en mai 2017, à côté d'une base aérienne française et qui envisageait de commettre une attaque...
>>> en cliquant ici <<<


Soldat indien devant l'hôtel "Taj Mahal" à Bombay où les terroristes s'étaient retranchés en 2008
La France avait pourtant, après les attaques multiples terroristes de Bombay en novembre 2008, pensée à former des militaires pour épauler ce risque d’attaques avec des terroristes radicalisés.



Attaque dans un marché de Noël à Berlin, le 19 décembre 2013 
De même les raisons du risque terroriste sur le territoire européen se sont accentués pour différentes raisons :



Gendarme d'un PSIG SABRE
Par la suite, la France a réorganisé ses services d’intervention après les attaques du 13 novembre 2015 à Paris avec ce principe d’intervention rapide 
sur l’ensemble du territoire.

Voici les différents services d’interventions françaises :

>>> Cliquez ici <<<


La FRANCE a mis ce système d'alerte numérique d'alerte et d'information des populations face à des risques terroristes, naturels, technologiques, cyber et sanitaires à charger gratuitement




Membres du BFE+ lors d'un exercice
L’Allemagne possède aussi a ce type d’unités rapides d’intervention:


GSG9
Grenzschutzgruppe 9
>>> Cliquez ici <<<


SEK
Spezialeinsatzkommando
>>> Cliquez ici <<<


BFE+ 
Beweissicherungs und Festnahmeeinheit + 
>>> Cliquez ici <<<



Militaire, démineur et policier allemand lors du GETEX du 07 au 09/03/2017
De même, l'armée allemande a réalisé des exercices conjoints avec la Police de plusieurs lander allemands, en mars 2017, pour sécuriser le pays en cas d'attaques multiples en Allemagne. Une première dans l’histoire allemande depuis la seconde guerre mondiale...
>>> Cliquez ici <<<




Bruxelles - Fin novembre 2015
Les autorités belges ont la possibilité de déployer leur armée, comme la France et le Royaume-Uni, comme fin 2015, dans Bruxelles, où pendant plus de 3 jours, la ville a été totalement bloquée.



Bruxelles - Fin novembre 2015
Un "Black Out" total avait été réalisé en vue de protéger la population.


Patrouille de militaires belges dans la gare centrale de Bruxelles
Depuis, leur présence est toujours visible dans les villes belges ou lors de mobilisation d’effectifs suite à des risques majeurs et des attentats. L'opération "vigilant Guardian" lancée peu après les attentats de Janvier 2015 en France est toujours en activité:



Membres du BBT d'ANVERS lors d'une arrestation
Elle continue aussi à déjouer des risques sur son territoire et possèdent des unités d'intervention pour neutraliser les menaces:




 La Belgique permet d'avoir aussi une application numérique gratuite d'alerte pour prévenir sa population à toutes sortes de risques terroristes, sanitaires, naturels et technologiques.


Voici le site officiel belge de Be Alert:
>>> Lien en cliquant ici <<<


Militaires français patrouillant sur le Carrousel du Louvre à Paris
De même, de plus en plus de pays mobilisent leurs armée dans des exercices ou des patrouilles sur leur propre territoire. Cette montée en force entre dans une logique sécuritaire forte:


Montée de la présence militaire
dans les démocraties sur leur propre territoire
>>> Cliquez ici <<<



Cependant, l'OTAN, l'organisme militaire des pays signataires du traité atlantique, s'inquiète de cette utilisation des armées dans leurs propres pays au détriment d'une mobilisation en cas de conflits:


Inquiétudes, enjeux et solutions 
de la Sécurité intérieure des pays européens
>>> Cliquez ici <<<





Démineurs de Melbourne peu après une prise d'otage revendiqué par DAESH, le 06/06/2017
 L'Australie est aussi visé par le risque d'attentat. Entre 2014 et 2016, les forces de police australiennes ont déjoué 12 tentatives d'attentats sur leur territoire, dont un complot terroriste le jour de Noël 2016 à Melbourne (Lien en cliquant ici) et 61 personnes inculpées depuis que le niveau d'Alerte a été relevé en septembre 2014.


Risques d'attentats en Australie
>>> Cliquez ici <<<

La ville de Melbourne possède d'ailleurs le même principe que celui de le police londonienne avec le CIRT pour pouvoir intervenir rapidement:

CIRT
Critical Incident Response Team de Melbourne
>>> Cliquez ici <<<



Extraction de blessés lors d'une simulation d'attaque du Zénith de Pau, le 08 mars 2017 
Les services de secours français, belges et anglais se sont aussi réorganisés de manière à suivre les colonnes d'assaut, pour créer un corridor d'extraction de victimes blessés par des terroristes.



Arrestation du terroriste Salah ABDELSLAM le 18/03/2016 par le CGSU Belge
 Sur les attaques il faut prendre conscience des attaques terroristes à venir. Le criminologue Alain BAUER a expliqué dans l’émission "C’est dans l’air" sur France 5 du 05 juin 2017 que:  « DAESH est la seule organisation terroriste dans l’histoire qui a réussi à faire la fusion de tout. 
Ils font à la fois :
- des attaques extrêmement centralisées extrêmement coordonnées qui sont les lions du califat

Soldats de l'opération SENTINELLE protégeant les abords d'un quartier lors de l'arrestation 
du Commando terroriste contre le BATACLAN le 18/11/2015
- De la sous-traitance mais dirigée par : 
quelqu’un vous donne des instructions mais ne fait pas le travail, ce sont les soldats du califat

Forces de l'ordre autour de la voiture qui a percuté de nombreux piétons proche du Parlement anglais à Londres, le 22/03/17
- Et des gens qu’ils ne connaissent pas, qui se répandent simplement par les réseaux sociaux ou le bouche à oreille, ce sont des opérateurs isolés par rapport à un loup solitaire qui a sa propre idéologie comme par exemple Hans BREIVIK au Danemark,


Voiture bloquant l'accès à l'attentat contre des policiers sur les Champs Elysées, le 24/05/2017
Ils ont réussi à faire de la concentration de la décentralisation, de la déconcentration de la propagation des idées sans s’occuper de quoi que ce soit, découvrant même les attentats le lendemain, les revendiquant ou ne les revendiquant pas, les revendiquant à tort ou de manière erronée ou pas. 


Gendarmes sécurisant la place de Notre Dame après une tentative d'agression 
d'un homme avec un marteau sur 3 policiers le 06/06/2017
Ils ont réussi cette opération. Il y a une partie de copie qui est un processus très connu dans les matières criminelles puisqu’on a des serial killers qui se copient les uns des autres. »


Le Président de la République Française, E.MACRON, lors d'une visite au Mali 
aux forces militaires Françaises - 19/05/2017
Le président français a décidé de créer le Centre National du Contre Terrorisme (CNCT), sorte de Task Force, rattaché directement au président de la République Française, qui est le centre de coordination du renseignement et de l’action donnée face au risque terroriste sur le territoire.
Composé de plus d’une trentaine de membres de différents services du renseignement comme la DGSE et la DGSI, il fonctionnera 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce centre permettra de donner des ordres à mettre en place en moins d’une demi-heure pour agir aussitôt dans toute la France, face à une menace imminente.

Patrouille SENTINELLE de l'opération VIGIPIRATE sur les Champs Elysées
Ceci complétera les dispositifs déjà mis en place comme VIGIPIRATE, SENTINELLE, et l'état d'Urgence:

>>> Cliquez ici <<<




Bernard CAZENEUVE, ministre de l'intérieur français d'avril 2014 à décembre 2016
 Selon le gouvernement français, 17 tentatives d'attentat ont été déjouées entre le 1er janvier 2016 au 1er décembre 2016.
Du 1er Janvier au 08 septembre 2017, 11 autres tentatives ont été déjouées.



Opération anti-terroristes à Wattignies le 05/07/2017
Les enquêtes continuent aussi, en collaboration entre plusieurs pays, dans des actions anti-terrrosite, comme ci-dessus, une opération à Wattignies, en juillet 2017, dans le nord de la France, en collaboration avec la Belgique.

De même, des entrainements grandeur nature sont réalisés dans différents pays européens:

Entrainement DRILL dans les pays occidentaux 
Début 2017
>>> Cliquez ici <<<


MUSSOLINI et HITLER
Yves Dénécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) expliquait dans l’émission de Yves CALVI, « 24 heures en question » sur LCI le 21 décembre 2016 : « on a connu la peste brune pendant 2 à 3 décennies, de la fin de la première guerre mondiale à la fin de la 2ème guerre mondiale, cette période d’idées dominantes d’idées d’extrême droite était un véritable levier pour les contestataires, le fascisme et le nazisme. »


STALINE et MAO Tsé TOUNG 
« On  a connu ensuite la peste rouge, 1917 à 1995, où le communisme dans ses formes totalitaires les plus virulentes, le Kominterm avec ses relais partout, avec les partis dans les pays occidentaux, ont été  le principal danger. »


 
Drapeaux du groupe terroriste DAESH
« Et maintenant la peste verte, le risque islamiste majeur. La première a duré 30 ans, la deuxième 70 ans, j’ai bien peur que la troisième ne dure plus longtemps. »


Pour conclure, les démocraties doivent faire face à 3 risques d’attaques sur leur territoire :


Suspect interpellé à Strasbourg en 2014
 Le premier avec leurs citoyens qui se sont radicalisés, partis combattre aux côtés de groupes terroristes et qui reviennent dans leur pays. Ces "REVENANTS" en France passent automatiquement par la case PRISON.


 Selon David THOMSON, reporter et auteur du livre "Les Revenants", les repentis sont très minoritaires. La grande majorité garde une radicalité et/ou violente.
>>> en cliquant ici <<<



Entrée du BfV, l'Office de protection de la Constitution, à Berlin
Le deuxième risque d'attaque se trouve avec des personnes infiltrées parmi les services militaires, de police ou du renseignement comme pour exemple cet homme, un employé du renseignement intérieur allemand, le BfV (Bundesamt für Verfassungsscchutz), qui fut arrêté fin 2016, suspecté de vouloir commettre un attentat contre le quartier général des services de renseignements. Son travail étant de surveiller la scène islamiste allemande, soit environ 9.200 individus considérés comme radicalisés.


Ecusson de la Brigade Franco-allemande basé à ILLKIRCH en Alsace. 
Le troisième enfin est un risque intérieur de personnes radicalisées d’extrême droite ou se disant patriote, comme ce militaire allemand arrêté le 26 avril 2017. Ce jeune lieutenant d'origine allemande de la Brigade Franco-Allemande stationné en France, avait réussi à s'enregistrer comme réfugié syrien pour bénéficier des services sociaux allemands. Par la suite, 2 autres personnes dont un militaire allemand ont été aussi arrêtées en relation avec ce lieutenant. L'enquête a démontré que ces 3 individus, apparemment tous liés à l'extrême droite allemande, se préparaient à des attaques pour s'en prendre à des responsables politiques allemands qui selon eux, étaient le signe de l'échec de la politique d'immigration...

ou comme en France, avec l'arrestation d'une dizaine d'individus proche de groupuscules d'extrême droite le 17/10/2017, suite à une enquête sur des projets d'attentats contre des hommes politiques français, des lieux de culte musulmans et des menaces sur des migrants.
>>> Lien sur ces arrestations en cliquant ici <<< 

Logo de la DGSE, les services des Renseignements extérieurs français
Les services de renseignement des pays occidentaux devront être, par conséquent, encore plus vigilants dans l’analyse des risques d’attentats sur leur territoire.


Découvrez sur GSG9 1/87:

>>> Cliquez ici <<<




Découvrez aussi sur "GSG9 1/87"
 des dioramas sous différentes échelles:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<


et la web série au 1/87

" GSG9 - Unité spéciale "



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire