jeudi 21 juin 2018

Evolution de l’opération SENTINELLE en France

Evolution de l’opération SENTINELLE en France


« SENTINELLE » est le nom de l’opération qui a été déployée peu après les attaques terroristes de « Charlie Hebdo » en janvier 2015.


Cette opération est un complément à l’opération « VIGIPIRATE » lancée en 1978 :

>>> Cliquez ici <<<



Militaires en patrouille lors d'une mission SENTINELLE
SENTINELLE a eu de vives critiques sur la manière dont elle a été mise en place 
à ses débuts.


Militaires face à la Tour Eiffel sur l'Esplanade du Trocadéro à Paris effectuant leur mission SENTINELLE
En effet, mobilisant entre 7.000 à 10.000 soldats sur le territoire français en fonction de la menace, les unités déployées sur zone font moins d’entrainements et de formations: En 2016, le Ministère de la Défense a établi que le nombre de jours d'entrainements est passé de 90 jours à 59 par an...


Patrouille de fusiliers marins sur une base navale française
Leurs missions ont été, à ses débuts, de sécuriser des lieux de cultes, zones touristiques, pôle d’échange de transports et sites stratégiques de la Défense Française et ce en position statique.


Militaires en patrouille lors d'une mission SENTINELLE sur le remblai des Sables d'Ollone en Vendée
C’est en avril 2015 que les patrouilles mobiles se font pour éviter un épuisement mental et qu'elles ne soient pas des cibles faciles et prévisibles pour des terroristes.


Militaires déployés dans le 10ème arrondissement lors du soir du 13 novembre 2015
Elles vont montrer une utilité certaine lors des attaques du 13 novembre 2015,
 en sécurisant les secouristes et zones de soins.



Militaires français déployés au nord de Paris pour assurer la sécurité 
lors de l'interpellation de terroristes le 18/11/2015
Ainsi que permettre d’étendre des périmètres de sécurité lors de l’arrestation des derniers terroristes retranchés le 18 novembre 2015 à St Denis.


Un peu plus d’un tiers des soldats mobilisés sont des réservistes intégrés actuellement dans la Garde Nationale. Ils interviennent aussi en fonction de l’actualité comme lors d’évènements festifs ou sportifs comme lors de l’EURO 2016.



Militaires en patrouille lors d'une mission SENTINELLE sur la Place Massena à NICE
Suite aux nombreuses critiques, des adaptations ont été faites… En effet, l’une des critiques majeures était cette fixation des forces militaires sur le territoire qui auraient pu être déployées sur des zones de conflits face à des terroristes armés comme dans la zone du « G5 Sahel » par exemple. De plus c’est au sein de l’Armée de Terre, fortement sollicitée, que le malaise était grand : permissions sacrifiées et entrainements militaires supprimés.

On ne peut ignorer aussi la vague de suicides qui a eu lieu parmi des soldats dépressifs durant ces missions…


Militaires sous la Tour Eiffel à Paris effectuant leur mission SENTINELLE
L’autre critique importante était les positions statiques pour garder des lieux de culte ou touristiques, sans bouger pendant plusieurs heures. Les militaires devenant des cibles faciles. Egalement les militaires faisaient face à des individus, jeunes ou vieux, qui les menaçaient, les insultaient, voire les provoquaient…


Vidéo 18 mai 2016 - Musée de l'Armée à Paris
On a même pu assister à des accrochages avec des manifestants violents s’en prenant à des militaires comme on peut le voir sur cette vidéo de mai 2016… Les militaires n’ont pas été entrainés à ce type de crises à gérer et sur les manières à réagir…


Militaires alpins devant Notre Dame à Paris effectuant leur mission SENTINELLE
Le choix de SENTINELLE est une volonté politique, plus que stratégique. En effet, la présence de militaires dans les rues est, pour l'opinion, un gage de sécurité. En effet, ils pourraient penser que si ils n’étaient plus là, la situation pourrait dégénérer.


Militaires déployés lors de l'exercice NRBC du 15 mars 2016, à Nîmes 
Il faut voir maintenant la plus value de SENTINELLE au quotidien comme par exemple des actions que peuvent apporter des militaires face à des situations de crise. Un exemple : en cas d’attaque NRBC (Nucléaire, Radiologique, Bactériologique et Chimique) terroriste, l’Armée possède des moyens d’interventions adaptés, comme on a pu le voir lors d’entrainements, comme en 2016, pour l’EURO de Football. En effet, le risque de bombes sales est réel: L'Allemagne avait déjoué un attentat à la ricine (poison très puissant) en juin 2018 à Cologne par un jeune tunisien pro-DAESH. Il avait été retrouvé chez lui un millier de graines de ricine et des ustensiles pour créer une bombe
>>> Lien sur cette arrestation en Allemagne en cliquant ici <<<

Voici en lien l'exercice de Nimes en 2016 pour l'EURO 2016

Militaires français lors d'une patrouille
L’effectif a été ramené à un nombre plus raisonnable sur le territoire 
et qui reste à discrétion. 

Il est constitué en trois niveaux :
- Niveau 1 : Dispositif permanent (forces en patrouille et en sécurisation).

- Niveau 2 : Echelon de renforcement planifié (Forces en attente prépositionnées mais effectuent ses missions courantes et entrainements. Mobilisable en 24 heures)

- Niveau 3 : Réserve opérationnelle (Force de soutien additionnelle mobilisable en 72 heures)


Un policier et un militaire patrouillant devant Westminster et Big Ben à Londres le 24/05/2017
Cette réflexion de différents niveaux d’intervention ressemble à la méthodologie anglaise avec leur mission « TEMPERER » : suite à une attaque terroriste majeure, les forces militaires anglaises sont mobilisés immédiatement sur leur territoire et restent en position le temps d’analyser la situation et regagnent leurs casernes cinq jours plus tard, si la menace a disparu




Soldat indien devant l'hôtel "Taj Mahal" à Bombay où les terroristes s'étaient retranchés en 2008
Il ne faut pas oublier que les attentats du 13 novembre 2015, à PARIS, s’apparentaient à ceux qu’avaient vécu l’Inde en 2008 lors d’attaques multiples, dans la ville de Bombay, pendant deux jours.



 
Exercice du CPA 10 avec évacuation de personnes
Les unités « INVEX » des Forces Spéciales du « COS » sont d’ailleurs entrainés pour ces cas de figure.



Suspect pour des raisons de risques terroristes interpellé à Strasbourg en 2014
En effet, l'un des risques majeurs d'attaques sur le territoire est une attaque coordonnée par des "revenants", ces anciens combattants de DAESH, d'origine française, qui connaissent le maniement des armes et du combat et qui ont purgés leurs peines de prison après être revenus en FRANCE. Ils pourraient par la suite décider de faire des attaques sur le territoire français pour se venger ou continuer leur lutte armée...


Réservistes de l'Armée française patrouillant sur la Promenade des Anglais à Nice en 2017
Les nouvelles dispositions de SENTINELLE permettent de garder un niveau opérationnel et une remise en condition des militaires pour qu’ils ne soient pas démotivés et soient aussi en conditions physiques et mentales maximales. De plus, de nombreux militaires fraichement engagés ont pris en compte cette partie du travail de militaire qui est de faire des périodes SENTINELLE 
au sein de la population française.


Militaires effectuant leur mission SENTINELLE
Des équipements ont été aussi ajoutés, que ce soit en véhicules ou en protection balistique. Les gilets pare-balle sont en cours de remplacement dans les unités. Ils sont remplacés par des protection individuelles appelés « SMB » pour "structure Modulaire Balistique".


Les missions, de concert avec la Police Nationale, ont aussi permis de mettre en place des « modus operanti ».

Vidéo de l'agression d'Orly capté par une caméra de surveillance
Cependant on peut aussi noter le nombre d’agressions où la cible était des militaires durant leur patrouille : en février 2017,  au Louvre, où un homme muni de deux machettes s'en prend à une patrouille SENTINELLE, ou en mars de la même année, dans un aéroport d'Orly où un homme avait tenté de prendre l'arme d'une militaire, ou encore à Levallois Perret, en aout 2017, où un homme avait renversé avec sa voiture six militaires dont trois furent grièvement blessés...


Militaires de l'Opération Sentinelle patrouillant devant l'entrée de la Gare St Charles à Marseille
Mais il a aussi permis de neutraliser rapidement un homme à Marseille, le 01 octobre 2017, qui s’en prenait à des personnes devant la gare centrale et qui avait causé la mort sur 2 jeunes victimes…

Patrouille de Militaires français sur l'ile de St Martin en septembre 2017
L'utilité aussi de forces militaires prépositionnées est leur utilisation sur le territoire français suite à une catastrophe naturelle pouvant occasionner un chaos peu après, comme ce fut le cas avec l'Ouragan Irma en 2017:
  


Certainement d’autres ajustements nécessaires seront apportés au fil du temps sur l’opération « SENTINELLE », comme cela l’a été pour VIGIPIRATE depuis 1995 avec ses 6 plans actualisés durant la période 1995 – 2016, car la situation, avec des risques sur le territoire français d’attentats, reste grande et évolutive.


En effet, la menace terroriste étant toujours active sur l'ensemble de l'Europe, vous pouvez trouver les raisons et les moyens mis en oeuvre pour y parer sous ces liens:





Découvrez aussi sur GSG9 1/87 :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire