samedi 16 septembre 2017

Opération TEMPERER au Royaume-Uni


Opération TEMPERER

Mise à jour: 16/09/2017


Policiers et secouristes déployés peu après l’explosion dans un métro de banlieue à Londres le 16/09/2017
Suite à l'attentat qui a eu lieu dans le métro de banlieue de Londres, le 15/09/2017, le niveau d'alerte anglais, qui possède 5 niveaux, a été relevé au niveau le plus élevé. En effet, il est passé du niveau "Sévère" (Severe Level) à "Critique" (Critical Level).


Policiers sécurisant la salle de Concert de Manchester peu après l'attentat du 22/05/2017
Ce niveau avait déjà été déclenché lors de l’attaque terroriste à Manchester 
le 22 mai 2017.


Comme on peut le voir sur ce graphique, cela faisait 10 ans 
que ce niveau n’avait pas été déclenché.


Voici les 5 niveaux d'alerte britannique.



Policier patrouillant avec des militaires dans les rues de Londres le 24/05/17
Le Royaume-Uni possède une mobilisation d’alerte militaire appelé Opération "TEMPERER" (qui est l’équivalent français de « VIGIPIRATE ») et a été mise en place en 2015, peu après les attentats en France.


Un policier et un militaire patrouillant devant Westminster et Big Ben à Londres le 24/05/2017
Il consiste à déployer des militaires anglais dans les villes du Royaume-Uni. Les services britanniques ont élaboré cette tactique en cas d’attentat multiples au Royaume-Uni. Le niveau "Critique" déclenche systématiquement le déploiement des militaires…


Chiffres des jihadistes européens partis rejoindre DAESH en 2015
En effet, le risque de revenants britanniques (des hommes et femmes anglais partis combattre au côté de DAESH, en Syrie et en Irak, et qui seraient revenus sur le sol britannique) est fort. Le risque qu’ils continuent le combat idéologique sur leur lieu de naissance est très probable.

Soldat indien devant l'hôtel "Taj Mahal" à Bombay où les terroristes s'étaient retranchés en 2008
De même, le risque d’une attaque terroriste comme à Bombay en 2008, qui avait duré deux jours, demande qu’un pays soit préparé face à une attaque multiple 
dans une ville.


Entrainement du 1er RPIMA dans le métro parisien en 2011
La France a, à la fin des années 2000, en plus de ses effectifs de VIGIPIRATE, préparé des unités militaires pour ce genre d’éventualité :



Soldats sortant d’un bâtiment du Ministère de la Défense Anglaise à Londres, le 24/05/17
Plus de 3.500 soldats anglais peuvent donc être déployés très rapidement sur l’ensemble du territoire anglais, dans le cadre de l’Opération "TEMPERER", sur des points stratégiques tels que les gares, aéroports, et sites sensibles. Les militaires sont sous le contrôle de la Police anglaise.


2 Policiers du Métropolitan London Police
La mobilisation de militaires armés pour épauler la police s’explique aussi en raison qu’environ 7% des policiers anglais sont armés.


Policier anglais armé, patrouillant avec un militaire anglais, à Londres le 24/05/17
Les britanniques ne sont pas habitués à voir des patrouilles armées dans leurs villes.


Policier et militaires patrouillant dans une rue de Londres le 24/05/2017
Cette opération est temporaire. Pour exemple, pendant les quatre jours qui ont suivi l’attentat de Manchester, les militaires britanniques ont épaulé les policiers sur l’ensemble du territoire de sa Gracieuse Majesté, comme ci-dessus dans les rues de Londres, avant de retourner dans leurs unités.


Militaires entrant dans le parlement anglais à Londres le 24/05/2017
Depuis 2014, le Royaume-Uni a adopté un niveau intitulé "état d’urgence", mais ne l’a pas encore appliqué sur son territoire. Elle considère pour l’instant que le type d’opération " TEMPERER " est suffisant pour montrer sa réaction rapide et rassurer sa population.


Vidéos de cet opération:








Présentation de membres du CTSFO à Londres
Le Royaume-Uni a déjà parmi ses unités d'interventions cette unité pour neutraliser une ou plusieurs menaces:

SCO 19
Specialist Crime & Operation 19
>>> Cliquez ici <<<



Militaires belges en patrouille dans le métro de Bruxelles
Ce phénomène des militaires intervenant sur le territoire national est en train 
de se généraliser sur l’Europe.



Bruxelles - Fin novembre 2015
Déjà la Belgique l’avait fait après avoir déclenché un niveau d’alerte de risque d'attentat imminent, en bloquant pendant 3 jours Bruxelles en novembre 2015.


Patrouille de militaires belges dans la gare centrale de Bruxelles
Depuis, leur présence est toujours visible dans les villes belges ou lors de mobilisation d’effectifs suite à des risques majeurs et des attentats. Le nom de l'opération Belge est "Vigilant Guardian"


L'opération "Vigilant Guardian" en Belgique
>>> Cliquez ici <<<





Soldats italiens devant le Colisée à Rome
L'Italie aussi a lancé une opération de sécurisation de son territoire avec des militaires italiens patrouillant dans les villes et contrôlant des points d'accès qui se nomme "STRADE SICURE":


Militaire, démineur et policier allemand lors du GETEX du 07 au 09/03/2017
En mars 2017, des exercices allemands ont eu lieu dans plusieurs lander, une première dans l’histoire allemande depuis la seconde guerre mondiale...
>>> Cliquez ici <<<


2005 – Entrainement de Policiers Militaires Danois
D’autres pays européens, comme le Danemark, sont aussi dans la réflexion d’utiliser leur armée sur leur territoire pour du maintien de l’ordre 
et en soutien de la Police locale.


 
Militaires de la Garde Nationale de New-York dans la gare "Grand Central" à NY, le 22 mars 2016
Face à des niveaux d’alerte ou des attentats, comme lors des attaques dans le métro et l’aéroport de Bruxelles en mars 2016, des pays comme les USA réagissent aussi en déployant comme sur la photo ci dessus, la Garde Nationale New-Yorkaise (des réservistes de l’Armée américaine) dans des endroits sensibles, comme ici, dans la gare "Grand Central" de New-York


Militaires français patrouillant dans la Gare du Nord à Paris le 24/08/2015
La France fait ce type d'actions avec VIGIPIRATE depuis 1995.

>>> Cliquez ici <<<


Attaque de Charlie Hebdo - Paris - janvier 2015
Avec les 2 attentats majeurs qu’elle a subi en 2015, entre 7.000 et 10.000 soldats, en fonction de la menace, sont présents sur le territoire français.


Photo d'illustration
Le 15 septembre 2017, une 7ème attaque a eu lieu sur un militaire français depuis la création de VIGIPIRATE, celle-ci s’étant déroulée dans le métro parisien. Aucun militaire n'a été blessé ce jour-là, et l'agresseur a été maitrisé, mais la question se pose sur ces attaques répétées sur les militaires français.


Militaires patrouillant près de l'Arc de Triomphe à Paris
La mise en place d’une Garde Nationale française remplacera normalement à terme ces militaires. Mais la présence de policiers, militaires, réservistes ou autres effectifs nécessitera que tous ces hommes et ces femmes soient formés et vigilants au risque terroriste.



Voici d’autres liens qui peuvent vous intéresser sur les questions de terrorisme :





Découvrez aussi sur "GSG9 1/87":


>>> Cliquez ici <<<


Découvrez sur "GSG9 1/87"
 des dioramas sous différentes échelles:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<




et la web série au 1/87

" GSG9 1/87 - Unité spéciale "










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire