mardi 26 septembre 2017

Inquiétudes, enjeux et solutions de la Sécurité Intérieure



Inquiétudes, enjeux et solutions
de la Sécurité Intérieure des pays européens

Mise à jour: 21/06/2018



- Attaque avec un camion bélier dans un marché de Noël à Berlin le 19/12/16 -
Ces dernières années, le terrorisme rebat les cartes des moyens pour assurer la sécurité intérieure des pays occidentaux. Ceci a entrainé des mesures prises avec des moyens différents dans chaque pays.




>>> Cliquez ici <<<


1- Inquiétudes sur les mesures prises :


- Patrouille de militaires français durant l’opération SENTINELLE 
devant les Champs Elysées à Paris -
L’OTAN, organisme militaire des pays signataires du traité de l’Atlantique nord et qui sert d’alliance entre ces pays, s’est inquiété, en septembre 2017, de la disponibilité des armées mobilisées dans des opérations, comme en France, de type SENTINELLE issu d’un plan de sécurité appelé VIGIPIRATE


- Carte de la situation de Kaliningrad -
En effet, en cas de situation de soutien à des pays de l’Alliance face à un conflit, comme pour exemple une action de la Russie sur la zone russe de Kaliningrad, zone russe entre la Pologne et la Lituanie, combien de pays pourraient mobiliser rapidement leurs forces pour soutenir ces 2 pays ?


- Soldats italiens de l’opération Strade Sicure devant le Colisée à Rome -
De nombreux pays ont fait le choix de mobiliser leurs armées pour rassurer leur population, en déployant de manière permanente, leurs militaires sur leur territoire comme la France, la Belgique et l’Italie.





- Soldats français en entrainement – Image INVEX
Les conséquences de ces opérations sont une baisse des entrainements et des formations militaires : Le ministère de la Défense française a établi qu’en 2016, le nombre de jours d’entrainements est passé de 90 à 59 jours par an.

- Soldat français durant l'opération Barkhane au Mali en mars 2016 – 
De même, des opérations extérieures de pays occidentaux, comme l’opération BARKHANE pour la France et l’Allemagne, mobilisent aussi un nombre important de militaires avec une rotation de ces effectifs.


- Soldats belges devant la gare centrale de Bruxelles -
L’un des stratèges terroristes de DAESH, « Al Souri », part du principe que pour lutter contre un pays qui vous attaque, il faut attaquer, sur le territoire de ce pays, des cibles molles (cibles peu protégées), des zones touristiques, des gares, des aéroports, etc, de manière à ce que ce pays mobilise ses forces pour se défendre. Ceci dans l’optique de les épuiser financièrement en le protégeant par des équipements, mais aussi par des effectifs policiers et militaires.


- Soldat français intervenant à Ouagadougou lors d’une attaque terroriste 
dans un hôtel de cette ville le 16/01/16 au Burkina Faso –
De même, après la chute de l’Union Soviétique, de nombreux pays ont baissé leurs crédits de défense, en décidant de professionnaliser leurs armées. Il serait maintenant difficile pour ces pays occidentaux de faire une « levée en masse », c’est à dire de mobiliser des hommes et des femmes pour combattre, par manque d’une organisation jamais pensée pour ce cas de figure, mais surtout par manque d’équipements et de soutiens logistiques de ces effectifs mobilisés…


- Carte du Service militaire en Europe en 2017 -
Cependant des pays ont décidé de rétablir ou de continuer la conscription, pour avoir une masse de soldats mobilisables, comme par exemple la Suède, qui a rétabli un service militaire obligatoire depuis le 1er juillet 2017.



2- Les enjeux de la Sécurité Intérieure


- Gendarmes en protection en juillet 2016 dans le Val d'Oise -
Au-delà de cette mobilisation face à un conflit extérieur, et pour garantir la sécurité intérieure face à des risques de révolte ou de chaos dans leur propre pays, des techniques militaires peuvent aussi assurer une action opérationnelle pour rétablir l'ordre, comme l’exemple ci-dessous, en France, en juillet 2016 :



- 2005 – Entrainement de policiers militaires danois –
D’autres ont imaginé des situations de risques intérieurs, comme le Danemark, en intégrant leur armée dans du rétablissement et du maintien de l’ordre sur leur propre territoire.



Policiers hongrois face à des migrants sur la frontière Serbo-hongroise le 16/09/2015 à Röszke
Face à d’autres risques, des pays ont fait des choix radicaux, comme de fermer leurs frontières pour contrer des vagues de migrants, essayant de fuir la misère et la violence de leur pays.


- Pillage sur l’ile de St Martin peu après le passage de l’Ouragan IRMA en septembre 2017 -
Les risques de déséquilibre ou de chaos dans un pays sont devenus multiples, comme on a pu le voir récemment lors d’une catastrophe naturelle avec l'Ouragan IRMA.



- Soldats français en patrouilles dans les rues d’une ville de St Martin en septembre 2017 -
Le risque de pillage suite à cette catastrophe naturelle montre aussi la nécessité d’avoir des forces armées sur son territoire et de les déployer le plus rapidement possible :







- Carte des départs en Syrie et en Irak 2015 -

>>> en cliquant ici <<<

Le risque d’attaque terroriste, dû aux Revenants qui voudraient continuer la lutte sur leur pays d’origine, est aussi forte. 
Le rapport présenté par la « RAND corporation » à la commission sur la sécurité intérieure du Sénat Américain après les attentats de Paris en 2015 indiquait : « Paradoxalement, les victoires contre DAECH en Syrie et en IRAK pourraient accroitre la menace terroriste ailleurs. Plus la situation sera désespérée pour DAECH, plus il soutiendra les opérations terroristes à l’étranger. Certains combattants étrangers reviendront dans leur pays et chercheront à se venger de leur défaite. Les partisans de DAECH voudront prouver que la cause n’est pas perdue. »


- Militaire devant le Taj Mahal Hotel lors de l’Attaque de Bombay en novembre 2008 -
De même, l’expérience des attaques de Bombay en 2008, par une dizaine de terroristes qui ont multiplié des actions pendant 2 jours, désorganisant les forces de police et militaires indiennes, a montré la nécessité d’avoir une réponse rapide à ce type d’attaques.
La France, pour pallier à ce risque, a développé ce type d’unités, en complément des forces d'intervention de la police et de la gendarmerie déjà existantes :

>>> Cliquez ici <<<

Vous pouvez retrouver sur le lien ci-dessous une rétrospective 2017
ainsi qu'une prospective sur les risques à venir:


- Policier suédois face à des conflits en mai 2013 -
Les violences dans les villes, suite à des mouvements sociaux ou sociétaux, sont aussi des risques à prendre en compte.

>>> Cliquez ici <<<  


- Soldats suisses lors de l’opération Stabilo Due en 2012 –
Les mouvements de populations, suite à des conflits mais aussi à des risques climatiques ou économiques, font réagir des pays à un protectionnisme en imaginant bloquer leurs arrivées. La Suisse, en 2012 et 2013 a fait ce type de simulations pour évaluer les besoins en terme d’effectifs et de moyens :
>>> en cliquant ici <<<


et ici le reportage de BFM sur cette simulation de 2012



- Carte des mouvances terroristes s’étant ralliées à AL Qaida en 2013 -
Mais aussi, faire face à des futures actions « d’Al Qaida » qui pourrait reprendre le dessus face à l’écroulement de DAESH :

>>> Cliquez ici <<<



3- Les solutions apportées pour la Sécurité Intérieure :

Voici des solutions prises et effectives dès à présent:

- Entrainement de deux gendarmes réservistes français -
Une réserve opérationnelle
Pour exemple, la France a constitué, par le biais de sa Garde Nationale, un effectif qui lui permet d’épauler l’opération SENTINELLE, voire, de la remplacer pour permettre aux soldats français de s’entrainer et de se déployer vers d’autres théâtres d’opérations extérieures.


Photo de la 1ère Compagnie de Réserve de la Gendarmerie Nationale 
envoyée à St Martin - 09/17 -
Dans cette optique, a été envoyée "deux Compagnies de Réserve" de la gendarmerie nationale française sur l'île de St Martin, dans les Antilles fin septembre 2017. Elles étaient constituée pour la première de 73 gendarmes réservistes, et pour la seconde de 66 gendarmes réservistes, partis toutes les deux, de la Métropole, pour une mission de 3 mois. Ils ont apporté sécurité, renfort aux unités déjà présentes et aide humanitaire.


- Soldat anglais déployé dans Londres le 24 mai 2017 -
Une opération militaire temporaire
Le Royaume-Uni préfère déployer ses militaires temporairement, le temps d’analyser si la situation est grave comme le fait le Royaume-Uni avec son opération « TEMPERER » créé en 2015 et qui a été déployée pour la première fois en mai 2017 suite à l'attentat de Manchester.


- Militaire, démineur et policier allemand lors du GETEX du 07 au 09/03/17 -
Ou ici l’Allemagne, une première depuis la seconde guerre mondiale :
>>> Cliquez ici <<<


- Forces d’interventions de Liège en Belgique -
Des unités d’interventions spécialisées 
Elles peuvent se déployer rapidement.


>>> Cliquez ici <<<





Opération anti-terroristes à Wattignies le 05/07/2017
Des enquêtes pour éviter des actes terroristes 
Les enquêtes continuent aussi sur le territoire des pays, voire en collaboration entre plusieurs pays, dans des actions anti-terrrosite, comme ci-dessus, une opération à Wattignies, en juillet 2017, dans le nord de la France, en collaboration avec la Belgique.



Bernard CAZENEUVE, ministre de l'intérieur français d'avril 2014 à décembre 2016
 Selon le gouvernement français, 17 tentatives d'attentat ont été déjouées entre le 1er janvier 2016 au 1er décembre 2016.
Du 1er Janvier au 31 décembre 2017, 20 autres tentatives ont été déjouées selon le Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, début janvier 2018 (Lien sur l'article Progrès du 25/02/18)



La FRANCE a signé des accords de partenariat avec plusieurs réseaux sociaux, ainsi que des acteurs publics et privés pour alerter en temps réel sur leur réseau ou panneaux d'affichage un message d'alerte:




- Policiers canadiens chargés de la médiation lors de manifestations -
Des méthodologies de désescalade des conflits 
Pour rétablir des situations tendues, des effectifs sont envoyés pour réussir le maintien et le rétablissement de l’ordre.





- Unité rapide londonienne en aout 2016 -
Des moyens plus rapides d'intervention
Réactivités avec des moyens rapides d’interventions (motos)


- Entrainement du BSB néerlandais -
Des entrainements réguliers 
Des simulations sur des endroits précis sont réalisées pour avoir des RETEX (Retour d’Expériences) de manière à améliorer les actions d’interventions.

>>> Cliquez ici <<<


- Entrainement d’intervention lors de l'exercice EUPST II de maintien de l'ordre
 en Espagne le 13/03/2017 -
Un réseau européen de rétablissement et de maintien de l’ordre
EUROGENDFOR permet de mobiliser des forces de plusieurs pays pour gérer des gestions démocratique de crises...

EUROGENDFOR

- Casques bleues français à Sarajevo en avril 1994, lors de l’intervention de l’OTAN 
sur demande de l’ONU durant la crise yougoslave -
L'application de traités 
permettant d'intervenir légalement et rapidement
Le « traité d’Amsterdam de 1997 » a donné une base juridique à des missions de soutien humanitaire, de maintien ou de rétablissement de la paix baptisées « Missions de Petersberg » dans l’optique de futures opérations communes de défense et de sécurité de l’Union Européenne.


- Soldats français -
Des Forces militaires nationales
 préparées à intervenir rapidement
En 2016, l’Union Européenne opte pour une stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’Union Européenne qui appelle au développement de projection européennes. La France peut déployer dans un délai d’une semaine, plus de 2.300 hommes dans une Force Interarmées de Réaction Immédiate (FIRI) comme elle l’avait fait avec l’Opération SERVAL de janvier 2013 à août 2014, au Mali. Le Royaume-Uni, malgré le BREXIT, affiche l’ambition de pouvoir projeter 30.000 militaires dans un délai plus long pour 2020, et 50.000 militaires à l’horizon 2025.


- Soldats de l’OTAN montant dans un avion militaire -
Ainsi que des Forces Multinationales
De même l’OTAN a créé une « Force de réaction multinationale » (NRF) qui peut aussi se déployer rapidement.


- Membres du CGSU Belge lors d'un Exercice ATHOS 2016 -
Un réseau européen d'unités d'intervention pour échanger et se coordonner
Le Réseau ATLAS permet de réaliser des exercices en commun et de faire face à des attaques multiples sur l’ensemble du territoire européen :


- Le président de la République français, E.MACRON 
lors de son discours à la Sorbonne le 26/09/17 -
Des projets à court et moyen terme
De même, le discours, à la Sorbonne du 26 septembre 2017, du président de la République française, Emmanuel MACRON, apporte aussi de nombreuses propositions dans cette optique de sécurité et de défense pour l’Europe :

Pour la Défense :
- Créer une « force commune d’intervention européenne » pour 2020, ainsi qu’un budget de défense commun et une « doctrine commune » pour agir.
- Mettre en place rapidement un « Fonds Européen de Défense », la coopération structurée permanente et les compléter par une « initiative européenne d’intervention » pour intégrer les Forces Armées Européennes.

Pour le terrorisme et la sécurité :
- Créer une « Académie Européenne du Renseignement » pour « assurer le rapprochement de nos capacités de renseignement.
- Créer une « Force commune de protection civile » notamment pour aider en cas de catastrophes naturelles.

Pour les migrations :
- Créer un « Office Européen de l’Asile » et une « Police Européenne des Frontières », pour maitriser efficacement nos frontières, accueillir dignement les réfugiés, et renvoyer rapidement ceux qui ne sont pas éligibles au droit d’asile.
- Objectif : accélérer et harmoniser les procédures, mettre en place des fichiers interconnectés et des documents d’identité biométriques sécurisés.


Comme vous avez pu le lire, c’est un ensemble de solutions qui associées permettent d’assurer la « sureté d’un pays » en respectant les droits des citoyens européens.



Découvrez aussi sur "GSG9 1/87":


>>> Cliquez ici <<<


Découvrez sur "GSG9 1/87"
 des dioramas sous différentes échelles:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<




et la web série au 1/87

" GSG9 1/87 - Unité spéciale "











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire