lundi 21 mai 2018

Saison 3 - Episode 15 - BUNKER - Partie 3





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


- Saison 3 -

- Episode 15 - Bunker

Partie 3 : La cavale


Résumé de l’épisode précédent : Un fourgon cellulaire qui devait transporter deux détenus dans un tribunal a eu un accident de la route. Alors que les deux policiers sortaient les détenus, l’un d’entre eux a réussi à voler le pistolet d’un de ces policiers. Ils en profitent pour s’enfuir en voiture. Puis, l’on découvre que l’un des deux détenus qui prend un taxi par la suite n’est autre que Vladimir VAPATROVITCH. Cependant, il est observé par Jurgen et ses hommes.


09h03, Gare de Stuttgart


Helmut SPRILER du BfV, passager de la Mercedes Classe E grise : « Mais qu’est ce qu’il vient faire ici ??? »


Jurgen ADENOER dans la Mercedes Classe E Grise : « Oui, en effet, lors des évasions de détenus, les gares sont tout de suite surveillées !!! »


Jurgen ADENOER : « Je vais le faire suivre discrètement par un de mes hommes… »


Jurgen ADENOER : « JB, tu le suis ! »


JB, descendant de la BMW Break blanche : «  OK… »


JB : « Il regarde une affiche d’informations dans l’aubette de bus… »


JB : « Il traverse la rue !!! Il m’a peut être repéré !!! »


Jurgen ADENOER : « Reste là où tu es ! Nous nous rapprochons… »


JB : « Attendez ! Non, il ne m’a pas repéré… Il regarde à nouveau les informations dans une autre aubette de bus… »


JB : « Un autocar régional arrive… »


Jurgen ADENOER dans la Mercedes Classe E Grise : « Oui, nous le voyons… »


Helmut SPRILER du BfV : « Il monte dans l’autocar !!! »


Jurgen ADENOER : « Malin… Il évite de prendre un autocar dans le ZOB, le "Zentraler OmnibusBahnhof", la gare routière, où il aurait pu être repéré par la police… »


Jurgen ADENOER : « Il va donc changer de ville en prenant un autocar régional !!! »


Jurgen ADENOER : « OK, que le dispositif le suive à distance ! Le traceur fonctionne parfaitement »

Helmut SPRILER: « Où a été mis le traceur ? »

Jurgen ADENOER : « On en a mis deux : Chacun dans un talon de ses chaussures. Nous les avions posés hier pendant qu’il était parti faire du sport dans la salle de musculation de la prison… »


Helmut SPRILER: « Je viens de vérifier. Cet autocar va vers BERLIN en passant par NUREMBERG… »

Jurgen ADENOER : « Et bien voyons où il va nous emmener… »


Image de la Porte de Brandebourg à LOXX BERLIN, Exposition Permanente au 1/87 à Berlin

18h47, BERLIN,


Proche de la Porte de Brandebourg,

Enzo, membre du GSG9 dans la Golf Noire : « Le bus ralentit… »


Enzo, membre du GSG9 dans la Golf Noire : « Il s'arrête !!! »


Enzo, membre du GSG9 dans la Golf Noire : « Il vient de descendre du bus !!! »

Jurgen ADENOER : « OK… Continuez de rouler… »


Jurgen ADENOER : « C’est quelqu’un de malin. Il n’est pas allé dans le ZOB de Berlin, le terminus des autocars. Certainement pour éviter de se faire contrôler par la police si elle y était… »

Helmut SPRILER: « Il fait signe à ce taxi…»


Jurgen ADENOER : « Il va certainement se rendre dans un endroit sûr après avoir traversé l’Allemagne en autocar… »


Helmut SPRILER : « Leur base est certainement sur BERLIN… 
Nous n’avons jamais été aussi près… »












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire