jeudi 3 mai 2018

L’action de bandes masquées lors des manifestations

L’action de bandes masquées lors des manifestations

>>> en cliquant ici <<<

Mise à jour: 03/07/2018



Black Blocs sur le pont d’Austerlitz à Paris le 01/05/2018
Pour illustrer ce sujet, prenons un évènement qui s'est déroulé à Paris, le 1er mai 2018. Il s’est formé, à l’occasion d'une manifestation pour la Fête du travail, avec revendications syndicales et contre des mesures gouvernementales, un regroupement de plus de 1.200 individus masqués, en tête de cortège, sur le Pont d’Auterlitz à Paris, coordonné en "Black Blocs".


Black Blocs à Paris le 01/05/2018
Ils s’en sont pris à du mobilier Urbain, ainsi qu’à plus d’une trentaine de commerces qu’ils ont vandalisés, pour ensuite défier les forces de l’ordre avec des jets de fusée et de pavés.


Véhicules incendiés à Paris le 01/05/2018
Deux commerces furent incendiés. Le premier, un vendeur de voiture sans permis puis un Restaurant « Mac Donald » symbole selon eux de la malbouffe ainsi que sur l’exploitation des étudiants qui y travaillent pour se faire un salaire d’appoint.


CSI face à des membres de Black Blocs à Paris le 01/05/2018
Il a été reproché par différentes personnes politiques, ainsi que par les syndicats, la non préparation et l’inaction des forces de l’Ordre.


CRS touchés par un jet de cocktail Molotov à Paris le 01 mai 2017
Lors du précédent 1er mai en 2017, dans l’entre-deux tour des élections présidentielles françaises, ils étaient estimés à 600 individus et plusieurs policiers furent blessés dont l’un gravement brûlé.


 
Petit groupe affrontant des forces de l'ordre lors du sommet de l'OTAN à Strasbourg en 2009
Cette technique est connue des services de renseignements car régulièrement adopté dans différentes manifestations en France. En 2009, lors du sommet de l’OTAN à Strasbourg,


Individus lançant des objets sur les forces de l'ordre à Nantes le 01/11/2014 
lors d'une marche contre les violences policières et en Hommage à Rémi FRAISSE
ou en 2014, à Nantes, contre les violences policières. Les services avaient identifié des risques d’affrontement avec des individus qui se donnaient rendez vous sur ce mode d’attaques.


CRS face à des individus violents le 01/05/2018
L’effectif des Forces de l’Ordre présente lors de ce 1er mai 2018 à Paris était de 1.500 policiers, le même nombre que l’année précédente. C'est le nombre important d'individus pour former des "Black Blocs", en tête de cortège, qui a surpris.


3 camions anti-émeute à Paris le 01/05/2018
Cependant un nombre important de camions anti-émeute ont été utilisés pour permettre de les tenir à distance.



CRS jetant une grenade lacrymogène à Paris le 01/05/2018
Après les avoir repousser, les Forces de l’Ordre ont commencé à effectuer des arrestations.


CRS s’approchant du jardin des Plantes à Paris le 01/05/2018
Ils ont réussi à faire une souricière, près du Jardin des plantes, qui a permis d’arrêter plus de 200 individus.


Certaines personnes arrêtées et passées en comparution immédiate, le 3 mai 2018, pour « Participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou dégradation » avaient lors de leurs arrestations souvent le visage dissimulé. Pour la plupart, ils avaient dans leurs sacs: des pierres, des ciseaux, des masses, des masques de piscine…

Quand aux profils de ces personnes arrêtées, parmi eux, un jeune homme diplomé de l’Ecole Centrale est consultant avec un salaire mensuel de 4.200 euros. Une autre, plus jeune, son père est directeur financier, ou cet autre jeune homme dont le père est chercheur au CNRS.

Selon Sylvain BOULOQUE, spécialiste de laGauche Radicale, interrogé par France Info, le 03/05/18, tous les profils cohabitent: ils ont des parcours politiques différents, certains se réclamant marxistes, d'autres anarchistes, ainsi que des écolo-radicaux, végan, antifascistes...
Lien sur cet article
>>> en cliquant ici <<<

Individus jetant des projectiles à Paris le 01/05/2018
En fin de journée plus de 270 arrestations avaient eu lieu.

Voici quelques vidéos de cette journée :





Individus vandalisant un restaurant à Paris le 01/05/2018
Le lendemain matin, une centaine était encore en garde à vue. En fin de matinée, 53 d’entre eux ont été relâchés. En effet, leurs dossiers ont été classés sans suite, car pour la plupart, les images réalisés par les équipes de CRS et de vidéosurveillances du "Poste de commandement de la Préfecture de Police de Paris", n’ont pas permis de les identifier formellement.


Membre dans un Black Blocs à Paris le 01/05/2018
Il n'y a pas d'organisation précise des "blacks blocs", donc pas de statut, ni de leader identifié. C’est un principe de combat : habillé tout de noir, gantés, masqués avec capuches sur la tête, ils se noient dans le groupe qu’ils forment. 


Black Blocs organisés lors d'une manifestation à Milan, en Italie, le 03/05/2015
Pour se coordonner, c'est soit par oral, soit par des réseaux sociaux avec informations instantanés, et très souvent à quelques heures avant le début d'une manifestation.


Ce type d’actions s’apparente à une technique connue sous le nom de SWARMING (Essaim). Bougeant en groupe et étant très mobiles, ils s’adaptent, se déforment, se reforment et sont tantôt offensifs, tantôt en repli.


Voiture de police incendiée en marge de manifestation contre la Loi Travail le 18 mai 2016
Pour arrêter les bonnes personnes, cela nécessite des enquêtes comme celles qui avaient permis d'arrêter les auteurs qui avaient incendié une voiture de police, lors de manifestations en mai 2016.


Tribunal de Paris, le 21/09/17, au procès des 9 agresseurs 
qui ont brulé une voiture de police et agressés un policier le 18 mai 2016
Le 21 septembre 2017, s'était ouvert le procès des personnes qui avait agressé un policier et mis le feu à sa voiture en marge des manifestations de la loi travail le 18/05/2016. Sur le banc des accusés, 8 agresseurs présumés étaient devant les juges. 



Vidéo de l'agression
Confondus pour certains par l'analyse des vidéos et par un policier des renseignements français présent lors de l'attaque sur la voiture, tous sont étudiants. L'un est suisse, un autre américain, et les autres français. La grande majorité d'entre eux a un casier judiciaire vierge. Ils risquaient jusqu'à dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.
Lien sur un article de presse parlant du début de ce procès 
>>> en cliquant ici <<<


Garage de la caserne de gendarmerie de Grenoble incendié le 20/09/17
Dans le même temps, dans la nuit du 20 septembre 2017, un bâtiment de la caserne de gendarmerie de Grenoble, où étaient stationnés une trentaine de véhicules de gendarmerie et des pièces à conviction, a été totalement détruit dans un incendie criminel. Un groupuscule d'ultra gauche avait revendiqué cette action indiquant que cet acte s'inscrivait "dans une vague d'attaques de solidarité avec les personnes qui sont en procès pour la voiture de police brulée le 18/05/17".
Lien sur un article de presse relatant ces faits
>>> en cliquant ici <<<



Prévenus se protégeant avec blousons et parapluie contre des appareils photos et caméras 
des médias le 20/09/2017 au Tribunal de Paris
 A l'issue de ce procès, sept des prévenus ont été condamnés à des peines allant d'un an de prison avec sursis à sept ans de prison ferme.



On peut voir sur cette vidéo de 2017 au bout de 02h40mn00s, la méthodologie lorsqu’ils décident de se transformer en simples piétons pour fuir la police.


Manifestation de Black Blocs allemands en janvier 1986 à Hambourg contre des expulsions de squats à Hafenstrasse.
Cette technique de "black blocs" est apparue en Allemagne de l’Ouest dans les années 80, dans les grandes villes comme Berlin ou Hambourg. Ils ont, déjà à l'époque, une détestation de la police, du capitalisme et de la mondialisation.



Vidéo résumant les 2 jours d'émeutes à Seattle en 1999 suite à la tenue du WTO
Le modèle va se porter dans d’autres pays et à l’occasion de grands évènements comme aux USA en 1991 contre la guerre en Irak ou à Seattle en 1999 lors du sommet de l’OMC, l'Organisation Mondiale du Commerce.


Corps de l'étudiant Carlo GIULIANI tué par balle par un policier lors du G8 de Gênes - Italie - 2001
puis 2 ans plus tard, en juillet 2001, à Gènes en Italie, contre le "G8" où il y aura un mort d'un manifestant, tué par un policier.


Regroupement d'individus en vue de les fouiller par des policiers allemands
L’Allemagne s’est adapté à ce type de regroupement, par le biais de ces unités de "Bereitschaftspolizei", soit en faisant du contrôle préventif,


Forces de l'ordre allemandes encadrant une manifestation
ou bien en orientant les manifestants dans des zones non dangereuses,


Policiers escortant une manifestation en Allemagne
ou encore en les escortant pour les empêcher de casser.


Camion anti émeute et policiers allemands
Et quand ils réussissent à se regrouper, les Forces de l'Ordre allemandes utilisent des camions anti-émeute et énormément de policiers pour les désorganiser.

>>> Cliquez ici <<<



Manifestation durant le G20 de Hambourg du 06-07-08 juillet 2017
Mais ceci nécessite énormément de membres des forces de l'ordre et avec un risque accrue de blessés...


Qui se cachent derrière les violences qui se sont déroulées
lors du G20 du 6-7 et 8 juillet 2017 à Hambourg ?

>>> Cliquez ici <<<



Destruction de commerces en marge de la manifestation pacifique 
du mouvement "Occupy Wall Street" à Seattle - 01/05/2012
Ce phénomène de violence a pris une ampleur de plus en plus importante, un peu partout dans les pays occidentaux, comme vous pouvez le voir sur le lien ci-dessus:



L'utilisation de moyens humains et matériels, toujours aussi importants, est en lien avec les actes d'agressions de plus en plus violents et pose une réelle réflexion:

Groupe étant tous habillés de tenues sombres et masquants leur visage
lors d'une manifestation en Allemagne
Voici un extrait du rapport parlementaire français de 2015 sur « Etablir un état des lieux et de faire des propositions en matière de missions et de modalités du maintien de l’ordre républicain. » :
« Une troisième et dernière évolution concernant les acteurs manifestants a été relevée de façon unanime par les personnes auditionnées par la commission. Il s’agit de la présence, de plus en plus fréquente et nombreuse, d’individus violents animés, peu ou prou, par la seule volonté de troubler l’ordre public, de commettre des exactions (y compris contre les manifestants eux-mêmes) ou de se confronter aux forces de sécurité. »


Notre Dame des Landes  - France - 2014
 « Ces individus diffèrent du modèle historique du « casseur » par deux caractéristiques : d’une part, ils sont structurés en collectifs organisés cherchant délibérément à commettre des infractions »

Individus durant le G20 de Hambourg, en Allemagne, du 06-07-08 juillet 2017
« et en s’appuyant sur une plus grande disponibilité de l’information sur les mouvements sociaux, ils se sont pratiquement professionnalisés et se déplacent volontiers – y compris hors des frontières de leur pays – afin d’être présents sur les événements de leur choix, quels qu’en soient les motifs et mots d’ordre. »




Le ministre de l'intérieur, Gérard COLLOMB, à St Astier, le 08/06/18
Le ministre de l'intérieur, Gérard COLLOMB a exposé, le 08 juin 2018, au Centre d'entrainement de St Astier de la Gendarmerie, la doctrine du maintien de l'ordre à adopter lors des prochaines interventions:
Elaborée sur la base des RETEX (Retour d'Expériences) de quatre opérations majeures réalisées ces derniers mois (Bure, Notre Dame des Landes, Gestion des mouvements dans les universités en mai 2018 et la manifestation du 1er mai 2018), la doctrine évolue autour d'un axe majeur:
La judiciarisation des fauteurs de troubles

Vidéo de cette visite du 08/06/2018


Trois principes seront pris en compte:
1- Mieux préparer et anticiper les manoeuvres d'ordre public

2- Garantir l'application pleine et entière du droit

3- Mieux expliquer et toujours plus communiquer 
sur le sens de l'action engagée.


Vidéos de différentes manifestations dans le monde
avec des violences exercées par ces mouvements:

Paris - France - 01/05/2018

Washington -  USA - 20/01/2017 

Paris - France - 01/05/2016

Paris -France - 31/03/2016

Milan -Italie - 03/05/2015

Londres - Royaume-Uni - 04/042015

Rome - Italie - 17/10/2011










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire