jeudi 24 mai 2018

Saison 3 - Episode 15 - BUNKER - Partie 5





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


- Saison 3 -

- Episode 15 - Bunker


Partie 5 : Plan d’action



Résumé de l’épisode précédent : Vladimir VAPPATROVITCH a conduit Jurgen ADENOER sur une ancienne annexe soviétique à BERLIN EST. Celui-ci, avec Helmut SPRILER des services de renseignements allemands, se sont installés sur le toit d’un bâtiment proche pour observer l’endroit… Ils voient l’arrivée de voitures. Un homme en descend, et c’est Nikolaï KASPATINOFF, le chef des "VOLKI". Alors que les deux hommes rentrent dans le bâtiment central, les deux Traceurs qui localisait Vladimir VAPATROVITCH n’émettent plus. Jurgen pense qu’il les ont découvert et décide de lancer une intervention immédiate pour les arrêter.


19h43, dans l’EST de BERLIN, sur le toit en face de la grande propriété

Helmut SPRILER : «  Jurgen, nous ne savons rien de cet endroit… Je vais envoyer quelqu’un au cadastre de la ville pour avoir les plans détaillés si il y en a… »

Jurgen ADENOER : « OK, mais il est hors de question qu’ils s’enfuient… En attendant, si ce petit monde s’enfuit en voitures, on les arrête ! »


Helma SCHEFFER, membre du GSG9 : « Kommandeur, les deux Traceurs !!! 
Ils sont réapparus !!! »

Jurgen ADENOER : « Comment ça ??? »

Helma SCHEFFER: « Oui, regardez l’écran ! »


Helmut SPRILER : «  Oui et là  !!!  VAPATROVITCH vient de sortir !!! Il fume une cigarette !!! »


Helmut SPRILER : «  Et personne ne ressort pour s'enfuir... »

Jurgen ADENOER : « Donc ils n’ont pas trouvé les Traceurs. Alors qu’est ce qui s’est passé ??? »


Helmut SPRILER : « Comme c’est un ancien bâtiment soviétique, il y a peut être des galeries qui courent sous toute la propriété… Les services du cadastre n’ouvrent pas avant demain matin.… »

Jurgen ADENOER : « Nous en saurons plus demain…  En attendant, restons en observation !»


Samedi 07 avril, 08h45, BERLIN EST


Helmut SPRILER du BfV : «  Bon. Il n’y a eu aucun mouvement cette nuit… »

Jurgen ADENOER : « Oui. Et tout a l’air de se passer dans ce bâtiment central…  Il n’ y a eu que l’entrée du rez de chaussée du bâtiment principal qui a été éclairé. »


Helmut SPRILER : «  Ha, je reçois des informations du cadastre sur ces bâtiments… Et voilà.. J’avais raison. Il y a un Bunker sous ces bâtiments… »


Helmut SPRILER : «  Regardez, en bleu les bâtiments extérieurs et en beige, les galeries... »

Jurgen ADENOER : « C’est pour cela que le Traceur de VAPATROVITCH apparaît et disparaît. Dès qu’il est en sous sol, il n’émet plus… Donc en faite, ils ne sont pas dans les bâtiments, mais sous ces bâtiments… Cela va être difficile d’intervenir pour les arrêter… D’autant que depuis le temps, ils ont certainement fait d’autres ouvertures…»


Jurgen ADENOER : « Mes hommes ont fait un repérage en observant discrètement de l’extérieur cette propriété. Il y a deux vigiles dont un avec un chien qui la protègent, il y a aussi des hommes en costume devant l’entrée du bâtiment principal et il y a des caméras qui filment les murs d’enceinte de la propriété… Il faudrait que nous puissions établir un plan pour les neutraliser puis ensuite réussir à entrer dans ce Bunker… »


Jurgen ADENOER : « Tiens, tiens… Je vois une idée qui pourrait nous donner une raison d’entrer dans la propriété et de provoquer tous ces gardiens pour faire une diversion… Voici mon idée…»


Samedi 07 avril, 10h09


Conducteur de la voiture grise : « On se gare ici ! »


Homme à la veste rouge : « On fait le guet ! »


Homme à la chemise jaune : « Là !!! Ne bouge plus ! »


Jurgen ADENOER : « Voilà, mes hommes en civil vont pénétrer dans la propriété !!! »


Au même moment, dans la propriété

Homme devant l’ordinateur : « Alexandreï !!! Regarde !!! »


Alexandreï : « Qui sont ces types ??? »


Homme devant l’ordinateur : « C’est certainement des tagueurs !!! »


Homme devant l’ordinateur : « C’est ça, regarde ! Ils vont vers le mur de cet immeuble… »


Alexandreï : « Tu envoies le maitre chien pour qu’ils les fassent partir ! »


Helmut SPRILER : «  Il y a du mouvement à l’entrée !!! »


Jurgen ADENOER : « C’est le vigile avec le chien qui va certainement aller voir nos apprentis taggeurs !!! »


Le Vigile : « PARTEZ ! Vous n’avez rien à faire ici !!! »

Jeune avec le tee shirt noir : « Hé COool Mec ! On veut juste taquer sur ce mur !!! »


Le Vigile : « Vous n’avez pas compris ? CASSEZ VOUS ! »


Jeune avec le tee shirt noir : « Tu crois que tu nous fais peur avec ton chien ??? »


Le Vigile : « Ici Helmut, j’ai quatre petits rigolos qui ne veulent pas partir. 
J’ai besoin de renforts ! »











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire