lundi 20 janvier 2020

Les gangs de jeunes étrangers isolés en Europe

Les gangs de jeunes étrangers isolés en Europe

Mise à jour: 11/03/2021





Image d’illustration
Plus de 20.000 jeunes étrangers isolés, de 14 à 25 ans et dont la plupart sont arrivés du MAROC ou d’ALGERIE depuis 2013, errent à travers l’Europe.


Image d’illustration
Drogués, désœuvrés, voire violents, certains sont récupérés par des groupes mafieux pour écouler de la drogue dans les rues.


Arrestations par des policiers d’un jeune mineur lors du jour de l’an le 01/01/2016 à Cologne
On les retrouve dans les centres des grandes villes, où ils se retrouvent à dealer et à zoner, voire commettre des vols avec agression. On se rappelle les évènements de COLOGNE en Allemagne, le jour de l’an de 2016, avec de nombreux vols et agressions et dont la majeure partie des suspects s’est avérée être d’origine marocaine ou algérienne.



Carte présentée dans l’émission VOX POP d’ARTE sur le thème des Gangs de mineurs étrangers du 24/11/2019 montrant le périple de certains à travers l’Europe
Maria Von BREDOW, chercheuse suédoise spécialiste des droits de l’enfant a étudié leur manière de voyager : Dans son rapport de 2018 « De Kan Alltid hitta mig » (en français : ils me retrouveront toujours), elle met en évidence cette vie d’errance : Ils voyagent et vivent dans la rue, sont très mobiles pour éviter d’être repéré par la Police d’un pays. Très souvent indiquant une fausse identité et une fausse nationalité. Le but étant d’éviter selon leurs délits d’être recherché par un état, mais pas au niveau européen ou pour fuir des réseaux pour lesquels ils ont travaillé…

Vidéo de l'émission VOX POP de ARTE
sur les Gangs de mineurs étrangers 


Image d’une vidéo montrant un jeune se cachant sur le toit d’un camion pour passer une frontière
Ils rejoignent l’Europe clandestinement par bateau ou cachés dans un camion. Leur périple commence au sud de l’Europe et parcourent 15 à 20 villes européennes différentes avant d’arriver dans des pays nordiques.

>>> Cliquez ici <<<


Interception par des équipes de FRONTEX de migrants sur un bateau pneumatique en Méditérranée
Olivier PEYROUX, sociologue français et cofondateur de l’Association « Trajectoires » est allé les rencontrer en France, en Espagne et au Maroc. L’une des raisons avancées par ces jeunes étrangers est la précarité de vie de leur famille. Autre raison avancée : les remariages. Les enfants du premier mariage sont stigmatisés par les nouveaux conjoints. En effet, la société marocaine est très conservatrice. Certains sont considérés comme des « losers » dans leur quartier et par leur famille. Donc pour devenir quelqu’un, il faut migrer…

On retrouve ces schémas classiques de basculement de la violence des jeunes mineurs isolés étrangers que l'OMS (L'Office Mondiale sur la Santé) avait présenté, il y a quelques années, sur le passage à l'acte violent.
Voici quelques uns de ces facteurs:
- Un encadrement insuffisant des enfants par les parents, 
- Des châtiments corporels durs pour discipliner les enfants 
- Des conflits entre les parents pendant la petite enfance
- Un attachement insuffisant entre les parents et les enfants 
- La séparation ou le divorce des parents à un jeune âge

- Une faible cohésion de la famille 


Comprendre la violence des jeunes
>>> Cliquez ici <<<


Image d’illustration
Pensant se débrouiller en Europe, ils découvrent qu’ils sont démunis et volent pour manger. Pour exemple, sur la ville de BORDEAUX, la délinquance des mineurs étrangers s’est accrue de 400% en 2019. (Pourcentage présentée dans l'émission Vox Pop d'ARTE de novembre 2019) 


Image d’illustration
Les tribunaux ont énormément de difficultés à les identifier, sans compter, ceux qui restés libres, ne se présentent pas lors de leur jugement… De plus, de nombreux vols sont faits à l'aide d'armes blanches, ainsi que pour se défendre face à d'autres gangs:

>>> Cliquez ici <<<


Image d’illustration
Les autorités des différents pays européens ont dû mal à enrayer cette délinquance du fait de leur mobilité extrême, ainsi que par la législation qui ne leur permet d’emprisonner un mineur.


Policiers suédois sur une place à STOCKHOLM fin 2015
En 2016, les autorités suédoises, dépassées par ces vagues de mineurs, ont décidé de les mettre en milieu fermé. Ce qui a un temps calmé les comportements délictuels.


Jeunes mineurs restant à l’angle d’une rue
Des réseaux mafieux profitent de cette errance de jeunes pour écouler du haschich dans les rues des grandes villes. Ce qui entrainent parfois des affrontements ultraviolents  avec des réseaux locaux.



Image d’illustration
Egalement des réseaux organisés dans le vol de téléphone ou d’objets en or, arrachés au cou de victimes, exploitent ces mineurs.
 
>>> Cliquez ici <<<
 

Tribunal d'instance de Bordeaux en France
à noter qu'une mission parlementaire française a remis un rapport sur les mineurs non accompagnés le 10 mars 2021 apportant des préconisations pour améliorer la prise en charge de ces mineurs afin d'apporter des réponses aux problèmes de délinquance que posent certains d'entre eux.
 

Policiers français et roumains à la Gare du Nord en Décembre 2011
On retrouve également ce type de vols par des réseaux également structurés venant de pays de l’Est de l’Europe, issue de la communauté ROM avec des vols par ruse, pickpockets ou cambriolages.


---------------------------------------------------
Cette page sera mise à jour
 en fonction de l'actualité
----------------------------------------------------


Découvrez sur "GSG9 1/87":

Découvrez aussi sur "GSG9 1/87"
 des dioramas sous différentes échelles:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<

et la web série au 1/87

" GSG9 1/87 - Unité spéciale "







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire