dimanche 21 mai 2017

Les compagnies de Sécurisation et d'Intervention

Les compagnies de sécurisation et d’intervention
- France -

La France s'est dotée d'une force de maintien de l'ordre 
dans ses grandes villes en 2003.


L'appellation de cette force est "Compagnie de Sécurisation et d'Intervention" de la Police Nationale appelée CSI ou CI.


On les reconnait par la bande bleu roi qu'ils portent sur leur casque.

Les canadiens ont réalisé un travail d’investigation lors du Sommet des Amériques en 2001 sur les catégories de manifestants : Quel que soit le pays, les manifestants ne sont pas homogènes. Ils se divisent en plusieurs catégories :



- Le manifestant qui demande l’autorisation de défiler et ne casse rien. 


- Le pacifiste moins commode, 


- L’adepte de la désobéissance civile et du sitting entravant délibérément les cérémonies officielles. 


Mais c’est en marge de ces groupes majoritaires que sévissent 
les «catégories dangereuses»: 
- Les casseurs d’abord, pour lesquels la manifestation sert d’alibi; 


  
Groupe violent lors d'une manifestation contre la Loi Travail en France - 2016
- Les «black blocs» ensuite, groupes constitués d’autonomistes et d’anarchistes, de mieux en mieux équipés.



Droits et devoirs 
lors de manifestations en France

>>> Cliquez ici <<<

Les membres des compagnies de sécurisation et d'intervention sont formés à l'intervention du maintien et du rétablissement de l'ordre lors de manifestations.


Ils s'équipent aussi pour filmer des manifestants violents 
en vue de poursuites judiciaires.


CSI et CRS recevant des feux d'artifice lors d'une manifestation
Il peuvent intervenir au début d'une petite manifestation non déclarée, et épauler les Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) ou Escadrons de la Gendarmerie Mobile (EGM) lors de plus grosses manifestations.

Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS)
>>> Cliquez ici <<<





La plus importante étant celle de Paris, la capitale, et qui dépend de la Préfecture de Police de Paris.



 
Ces compagnies dépendent de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) et gérées par la Sous-direction de l’ordre public de l’agglomération parisienne. Elles sont aussi connues sous l’appellation de compagnies de sécu ou CS.
La Création remonte à 2003.



On reconnaît les membres de la CS de Paris lors des manifestations grâce aux bandes bleus roi sur leur casque et à l'écusson de la Préfecture de Police de Paris
sur le devant du casque.


 
La DOPC comporte six compagnies de sécurisation (Lien en cliquant ici) qui encadrent tous types de manifestations et sont rompues à toutes les techniques
de maintien de l’ordre.

La coordination lors de manifestations dans la ville de PARIS est pilotée par la DOPC via les trois districts d’ordre public, compétents sur plusieurs arrondissements.

Cette gestion s’exerce depuis une salle d’information et de commandement spécialisée située à la préfecture de police et gère toutes les forces intervenant sur le terrain (compagnies d’intervention de la Préfecture de Paris, escadrons de gendarmerie mobile et compagnies républicaines de sécurité
mis à la disposition du préfet de police).




En dehors des moments de manifestations, ils interviennent pour épauler des unités de police et sécuriser des lieux dans le cadre de VIGIPIRATE.


C'est lors de l'attaque sur les Champs Elysées, le 20 avril 2017, qu'une unité du CSI, en position statique pour protéger cette avenue, a été attaqué et que l'un de leur membre, le capitaine Xavier Jugelé, a été abattu par un terroriste, et blessant deux policiers de son équipe et une passante.
>>> Lien sur l'hommage rendu à Xavier <<<

Il existe au sein des CSI  du 75, du 93 et du 94, un groupe appelé GSO pour "Groupe de Soutien Opérationnel". Ils assistent les services de police judiciaires pour des perquisitions et interpellations à domicile.


Voici quelques véhicules qui équipent la DOPC:

Lanceur d'eau anti-émeute de la DOPC 
(Direction de l'Ordre Public et de la Circulation)

>>> Cliquez ici <<<


Autobus pour les personnes arrêtées lors de manifestations




CSI de Strasbourg en 2009 lors du sommet de l'OTAN
Les autres CSI (Compagnie de Sécurisation et d'Intervention) se répartissent dans d'autres grandes villes de France comme à Marseille, Toulouse et Strasbourg.



Entrainement à l'ENP de Nîmes contre les violences urbaines 
C'est à l'Ecole Nationale de la Police (ENP) de Nîmes que les CS s'entrainent sur des formations contre les violences urbaines ou lors de manifestations. Créé en 1999, elle est l'équivalent pour la Police Nationale de l'Ecole de St ASTIER pour les gendarmes

Vidéo de l'entrainement des CSI

Les actes d'agression de plus en plus violentes posent une réelle réflexion comme vous pouvez le découvrir sur le lien ci-dessous:  
>>> Cliquez ici <<<


Le ministre de l'intérieur, Gérard COLLOMB, à St Astier, le 08/06/18
Le ministre de l'intérieur, Gérard COLLOMB a exposé, le 08 juin 2018, au Centre d'entrainement de St Astier de la Gendarmerie, la doctrine du maintien de l'ordre à adopter lors des prochaines interventions:
Elaborée sur la base des RETEX (Retour d'Expériences) de quatre opérations majeures réalisées ces derniers mois (Bure, Notre Dame des Landes, Gestion des mouvements dans les universités en mai 2018 et la manifestation du 1er mai 2018), la doctrine évolue autour d'un axe majeur:
La judiciarisation des fauteurs de troubles

Vidéo de cette visite du 08/06/2018


Trois principes seront pris en compte:
1- Mieux préparer et anticiper les manoeuvres d'ordre public

2- Garantir l'application pleine et entière du droit

3- Mieux expliquer et toujours plus communiquer 
sur le sens de l'action engagée.

CSI et CRS face à des manifestants des Gilets Jaunes e 24/11/18 sur les Champs Elysées à Paris
Cependant les émeutes qui se sont produites, en marge de manifestations dit "des Gilets Jaunes" le 24/11/18et le 01/12/18 aux Champs Elysées, ou ailleurs en France, imposent une nouvelle réflexion sur ce type de manifestations extrêmement violentes:

 
>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<


VBRG déblayant une petite barricade dans Paris le 08/12/18
Ce qui a fait suite à des changements de modes opératoires durant les manifestations en France le samedi 08 décembre 2018, répartissant sur l'ensemble du territoire plus de 89.000 gendarmes et policiers. A titre d'informations, 100 Escadrons de Gendarmerie sur 109 et 55 Compagnies de CRS sur 60 furent mobilisés.


Gendarmes mobiles à Bordeaux face à des personnes violentes le 08/12/18
Une meilleure adaptation des effectifs et des mouvements dynamiques ont été réalisés pour empêcher les émeutiers de se positionner en situation défensive.

>>> Cliquez ici <<<



Motards de la Garde Républicaine lors d'un renfort pour les BRAV-M le 20/04/19
Depuis le 20 avril 2019, des "BRAV-M" ont été mis en place. Il s'agit de binômes à motos qui permettent de projeter rapidement des Forces de Maintien de l'ordre dans des endroits violents pouvant épauler des CSI :

 >>> Cliquez ici <<<


Vidéo d'une manifestation




2 commentaires:

  1. je souhaite procurer un soutien moral a la famille et aux collegues de xavier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. N'oublions aucune victime du terrorisme. Grande pensée pour eux...

      Supprimer