mardi 7 juin 2016

Méthodologie des Forces Anti émeute / Bereitschaftspolizei dans le monde

Méthodologie des Forces Antiémeutes

Comme vous pourrez le voir sur le lien ci-dessous,
 les force anti-émeutes ont des missions précises:




Cependant les méthodes changent en fonction des pays :

FRANCE

En France, le contact physique est limité avec les manifestants, sources de nombreuses blessures,




Des barrages avec des grilles sont installées comme ici à Nantes en 2014.



en les gardant à distance par l'emploi de gaz lacrymogènes à main



ou à grenades lancés par des tromblons,



ou à l'aide de dispositifs spécialisés  (flashball et grenades à main de dispersement).



Cependant des techniques de bonds offensifs et charges sont utilisées.



Des unités à cheval sont aussi déployées sur des manifestations sportives comme 
les matchs de football jugés à risques.



Les canons à eau sont aussi utilisés. Cependant, il y en a beaucoup moins pour faire face aux manifestants, comme en Allemagne ou en Belgique.


Elle possède un centre où elle entraine régulièrement ces unités:


Le CNEFG
Centre National d'Entrainement des Forces de Gendarmerie
>>> Cliquez ici <<<

ALLEMAGNE

En Allemagne, l'usage des grenades est plus rare 
et les canons à eau sont plus utilisés.


On peut voir sur les vidéos ci-dessus 
l'utilisation de cette technique



Le contact physique est plus présent et les forces de l’ordre, les "Bereitschaftspolizei", ont des matraques ou Tonfa qu'ils utilisent rarement et une tenue de protection mais pas de bouclier.



Ils se déplacent aussi en grand nombre pour canaliser la foule



L’expérience allemande en maintien de l’ordre est importante du fait de manifestations contre le nucléaire qui ont nécessité énormément de moyens et de tactiques pour contrer ces manifestants qui parfois s’enchainaient aux rails pour éviter le passage de convois nucléaires…



De plus, ils filment les interventions.



Ceci s'inscrit dans une logique de désescalade comme expliqué ci-dessous: 



Les Bereitschaftspolizei allemandes


BELGIQUE

En Belgique, c’est la Police Fédérale qui gère les manifestations et pratique différentes méthodes utilisées en Europe: grenades lacrymogènes....



canons à eau....



et des chevaux.



Ces unités belges sont souvent utilisées, du fait que se trouve à Bruxelles, le parlement Européen qui cristallise régulièrement des manifestations de tout ordre….


Les forces anti émeute Belges



ANGLETERRE


En Angleterre, le contact avec les manifestants est très présent et filmé. Des poursuites judiciaires avec des peines lourdes sont faites.




Des charges à cheval se font aussi.



Mais elles ont leurs limites comme on peut le voir
 sur la vidéo ci-dessus.




Lors des manifestations contre des Lois Thatcher en 1984, les confrontations ont duré plus de 2 ans.



Et là aussi, les cavaliers furent engagés.






De même en 1990, toujours contre des réformes Thatcher, où les charges à cheval ont été violentes...


Avec une présence massive de forces de l'ordre.




et la présence de policiers et cavaliers au milieu de la foule
 montre le danger pour les 2 parties


Vidéos de cette époque






Pays Bas


Les "mobiele eenheid" néerlandaises (Forces mobiles) sont équipées comme d'autres unités européennes.



Elles sont épaulés par des unités cynophiles



Ainsi que des unités équestres



Les unités canalisent les manifestants et supporters



Ils utilisent aussi des camions pompes appelés aussi "Arroseuses"







Les Pays bas utilise aussi la logique de désescalade comme expliqué ci-dessous: 




Les Mobiele Eenheid néerlandaises

Voici des vidéos de leurs interventions:



Même scène mais sous un autre angle


2 vidéos de leurs entrainements






Evacuation d'un bâtiment



CANADA

Au Canada, les forces de l'ordre n'ont pas des unités dédiées aux actions anti-émeutes et ce sont des policiers qui se transforment en force de maintien de l'ordre


Ils possèdent en outre des médiateurs que l'on trouve dans les cortèges avec les organisateurs....


Plusieurs pays européens (Autriche, Allemagne, Chypre, Hongrie, Roumanie, Suède, Royaume Uni, Danemark, Espagne, Pays-Bas, Portugal, et Slovaquie. )se sont associés dans le Projet GODIAC
dans le but d'établir un dialogue avec les manifestants, en mettant l'accent sur L'ouverture et le respect du droit à l'assemblée pacifique et à la manifestation.


COREE DU SUD


En Corée du Sud, où de nombreuses manifestations ont lieu, les forces de l’ordre ne possèdent que des boucliers, 



mais ils sont très nombreux.




Les manifestants sud coréens sont parfois extrêmement violents et utilisent des moyens comme des bonbonnes à gaz enflammés pour repousser les policiers…




Les forces de l’ordre Sud Coréennes élaborent aussi des techniques spécifiques pour les arrestations de ces individus


GRECE

En Grèce, les unités sont équipés de soufflet, un système d’injection de gaz lacrymogène spéciale…



Cependant depuis plusieurs années, les forces anti émeute sont confrontés à des manifestations violentes



où l'utilisation de cocktail molotov sont fréquents.



Les forces de police grecques interviennent aussi avec des unités mobiles à motos


Les forces anti-émeutes grecques





Manifestation en France
Les protections pour les forces de l’ordre sont nécessaires face à des bâtons ou à des projectiles de toutes sortes:



Policiers grecs
du cocktail Molotov,



Manifestation en France
en passant par les feux d’artifice,



Manifestation paysanne en Belgique
ou plus insolite, par du lait !!!

Cependant les actes d'agression de plus en plus violentes posent une réelle réflexion comme vous pouvez le découvrir sur le lien ci-dessous:  




Sur ces vidéos, on peut voir comment interviennent les forces antiémeutes suisses:






Manifestation au Mexique en 2013 lors de la commémoration
des 45 ans de la répression militaire sur des étudiants en 1968 au même endroit

De plus l'encerclement pour arrêter un maximum de manifestants n'est pas recommandé car le risque de violences extrêmes pour maintenir les manifestants augmente le risque de blessés voire de morts comme ce fut le cas à Mexico en 1968 avec plus de 50 morts (Lien en cliquant ici)



Sur le lien ci dessous, découvrez les constitutions 
et les moyens de certaines forces anti-émeute:



Les Mobiele Eenheid néerlandaises


Les Bereitschaftspolizei allemandes


Les forces Anti-émeute Belges




Les Forces Anti Emeute Suédoises

Les Forces suédoises anti émeute
>>> Cliquez ici <<<


Les Forces Anti-émeute Suisses


Les forces anti-émeute italiennes



Droits et devoirs 
lors de manifestations en France
>>> Cliquez ici <<<






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire