mercredi 6 juillet 2016

Le maintien de l'ordre en Grèce

Le maintien de l’ordre en Grèce
La police anti émeute grecque s’appelle  Μονάδες Αποκατάστασης Τάξης  et dont l’abréviation est MAT. 
Les policiers anti émeute grecs sont surnommés les MATADES….



Le premier groupe a été créé en 1976. 
Leurs uniformes verts ont été introduits en 1995.



2 hommes par équipe sont équipés de soufflet, un système d’injection de gaz lacrymogène spéciale…



Depuis de nombreuses années, les MAT sont considérés 
comme des policiers violents.



De plus de nombreuses critiques leur sont faites du fait de leur présence, signe pour les manifestants, de provocation avec leurs équipements ainsi qu’avec cette tenue qui se rapproche de l’armée.



C’est en décembre 2008, suite à la mort d’un adolescent de 15 ans que les choses se tendent encore plus. En effet, une crise profonde de la jeunesse grecque s’exprime un peu comme lors des émeutes en France en 2005, avec un chômage important des jeunes, peu de débouchés malgré les études longues suivies…



On verra même un policier anti émeute sortir son arme de service pour la pointer en direction de manifestants…




C’est en 2010, avec l’accentuation de la crise monétaire, que la Grèce tombe dans des contestations et des manifestations encore plus violentes.



En effet, les manifestants sont contre les mesures d’austérité des financiers, de l’Union Européenne, le Fond Monétaire International (FMI) et la Banque Centrale Européenne (BCE) qui demandent des réformes financières douloureuses 
pour la population.



La montée des violences se faisait durant les manifestations des « indignés » et fut très contrasté par les grecs : Salués par l’extrême gauche, et vues d’un très mauvais œil par le gouvernement en place qui s’empressa de réprimer violemment par tous les moyens possibles.




En 2012, après l’essoufflement du mouvement des « Indignés », la Grèce a vu sa situation économique se détériorer dangereusement : baisse des salaires, augmentation du chômage des jeunes, paupérisation des classes moyennes, suppression de convention collective dans le monde du travail…
De même des violences envers des immigrés ont commencé.



Le gouvernement de l’époque va utiliser les forces anti émeute pour briser les grèves comme celle en 2013 contre les employés du métro d’Athènes.



C’est dans le centre d’Athènes, devant le parlement, que ce regroupe les contestataires. Entre 50.000 à 70.000 manifestants.



Les forces anti émeute protégeant les abords du Parlement dont les escaliers menant à l’esplanade,




ainsi que sur les côtés…




Les jets de cocktails Molotov sont devenus réguliers.



Afin de repousser les policers anti émeute.



Au risque de graves brulures…





De même les actions faites par les forces anti émeute...




...entrainent des actions tout aussi violentes de la part de manifestants...




qui désirent en découdre contre les forces de l'ordre...



Une petite note d’humour dans toutes ces violences : Même des chiens sont du côté des manifestants… Voici le plus connu, Loukanikos (qui veut dire saucisse en grec) que l’on aperçoit durant plusieurs années vadrouiller 
et aboyer contre les forces de police grecs…

Comme ici sur cette vidéo ci-dessus.



Les manifestations vont continuer régulièrement  chaque année.


Les forces anti-émeute vont  utiliser des Brigade de voltigeurs à moto comme on peut le voir sur ces 3 vidéos ci-dessous:







Et la violence envers la police va continuer aussi.



L’usage des cocktails Molotov continue...



Avec toujours le risque grandissant de brulures…




Les autorités grecques possèdent des camions "Canon à eau" appelé aussi "arroseuses" pour aussi intervenir lors de jets de cocktails molotov


>>> Cliquez ici <<<



Comme on peut le voir utilisé dans cette vidéo



Les canadiens ont réalisé un travail d’investigation lors du Sommet des Amériques en 2001 sur les catégories de manifestants : Quel que soit le pays, les manifestants ne sont pas homogènes. Ils se divisent en plusieurs catégories :
- Le manifestant qui demande l’autorisation de défiler et ne casse rien. 
- Le pacifiste moins commode, 
- L’adepte de la désobéissance civile et du sitting entravant délibérément les cérémonies officielles. 



Mais c’est en marge de ces groupes majoritaires que sévissent 
les «catégories dangereuses»: 
- Les casseurs d’abord, pour lesquels la manifestation sert d’alibi; 
- Les «black blocs» ensuite, groupes constitués d’autonomistes et d’anarchistes, de mieux en mieux équipés.



Cependant, de nombreuses manifestations dégénèrent comme ici 
celle d’agriculteurs en 2015…





Les violences, aussi dans les stades, se créent à la moindre occasion pour affronter les forces de l'ordre,




et perturber les matchs....



La Grèce va aussi être confronté à des vagues de migrants fuyant les combats en Irak, en Afghanistan et en Syrie, et devoir gérer la fermeture 
des frontières de pays limitrophes..



Elle doit aussi gérer les conflits qui se créent dans les centres de rétention grecs.



Comme on peut le voir, la situation qui perdure depuis plusieurs années en Grèce entraine une violence qui devient la norme lors de manifestations….



Ces actes d'agressions de plus en plus violentes posent une réelle réflexion comme vous pouvez le découvrir sur le lien ci-dessous:  





Voici quelques vidéos d’interventions 








Photo issue de la collection Slinkachu


Découvrez aussi sur ce blog:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire