mercredi 6 juillet 2016

Droits et devoirs lors des manifestations en France

Droits et devoirs lors des manifestations en France
Lors des manifestations en France, que ce soit des agriculteurs, des ouvriers, des familles, des salariés, des étudiants ou autres, les forces de l’ordre doivent prendre en compte différentes attitudes des manifestants :



Les canadiens ont réalisé un travail d’investigation lors du Sommet des Amériques en 2001 sur les catégories de manifestants : Quel que soit le pays, les manifestants ne sont pas homogènes. Ils se divisent en plusieurs catégories :



- Le manifestant qui demande l’autorisation de défiler et ne casse rien. 



- Le pacifiste moins commode, 



- L’adepte de la désobéissance civile et du sitting entravant délibérément les cérémonies officielles. 



Mais c’est en marge de ces groupes majoritaires que sévissent 
les «catégories dangereuses»: 



- Les casseurs d’abord, pour lesquels la manifestation sert d’alibi; 



- Les «black blocs» ensuite, groupes constitués d’autonomistes et d’anarchistes, de mieux en mieux équipés.


On peut voir sur cette vidéo de 2017 lors de rassemblements 
contre la venue de Marine Le PEN à 2h40mn00s comment ils procèdent 
et comment ils se fondent aussitôt dans la foule.




Il existe un principe de graduation dans la gestion des interventions



De même il existe un tableau sur l’usage des armes durant les manifestations



Voici plusieurs questions sur ce que peuvent ou ne peuvent pas faire les forces de l’ordre française :



Que dit la loi sur les manifestations ?



L’état d’urgence change-t-il quelque chose ?



Quand les forces de l’ordre peuvent-elles faire usage de la force ?



Qui est chargé du maintien de l’ordre ?



Dans quels cas peuvent-ils user de la force ?



Quelles armes servent au maintien de l’ordre ?



Et les policiers en civil ?


>>> en cliquant ici <<<

Découvrez aussi sur ce blog:

Rubrique: Les forces Anti-émeute




Les violences urbaines dans différents pays occidentaux
>>> Cliquez ici <<<  


Les Mobiele Eenheid néerlandaises


Les Bereitschaftspolizei allemandes


Les forces Anti-émeute Belges

Les Forces Anti-émeute Suisses

Les forces anti-émeute italiennes


Les forces anti-émeutes grecques


Les forces Anti-émeute françaises

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire