samedi 29 décembre 2018

Saison 4 - Episode 9 - La Confrérie d'AKARA - Partie 1





Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


Episode 9 : La Confrérie d’AKARA

Partie 1 : Fuite

Résumé de l’épisode précédent : Le GSG9 est intervenu dans un dépôt d’essence suite aux informations de « JUDAS », un informateur qui leur avait signalé un risque d’attentat dans une zone industrielle, à l’aide de trois camions citerne qui devaient exploser simultanément. Malgré l’explosion d’un des trois camions, il n’y a pas eu de réaction en chaine. Deux camionneurs et le garde de ce dépôt ont été arrêtés et sont au secret à la Direktion 11 à BERLIN…

Lien sur l’épisode précédent :


LA SUITE, C’EST MAINTENANT


Jeudi 24 mai, 09h04, BERLIN,  Direktion 11,


Oscar FINDER, directeur du GSG9 : « Bonjour Jurgen, nous avons interrogé les trois personnes arrêtées sur le site de stockage d’essence où des camions devaient exploser pour faire une terrible catastrophe chimique… »


Oscar FINDER : « Aucun ne parle. Et quant à leurs profils, ils sont identiques : Ils n’avaient aucun antécédent judiciaire, n’étaient pas connus de la Police et n’étaient pas connus pour être dans des milieux religieux, extrémistes ou politiques… Enfin, ils n’ont aucun point commun sur leur relationnel : ils ne vivaient pas proches les uns des autres, n’ont pas été dans les mêmes écoles, ni dans les mêmes entreprises. Nous avons épluché leur compte internet. Aucun contact entre eux sur leurs boites « Mail », ni sur leur téléphone. Rien… »


Oscar FINDER : « Nous avons dû prévenir les Autorités Judiciaires que nous les avions arrêtés pour qu’ils comparaissent devant la Justice… »


Jurgen ADENOER : « Le commandant Peter SRUMANN, en charge du déminage des camions m’a confirmé grâce à une simulation que les explosifs placés sur les camions étaient mal placés. Ils auraient dû être à l’intérieur des cuves et pas sous les camions pour pouvoir créer des explosions en chaine comme le pensaient les terroristes. »


Jurgen ADENOER : « Le capitaine Hans KRUGEUR en charge des risques CBRN (Chimique, Bactériologique, Radiologique et Nucléaire) m’a confirmé que le mélange des trois camions aurait créé un nuage toxique pour la population si les cuves avaient explosé ensemble. Ce qui me fait dire que quelqu’un parmi l’organisation terroriste a minimisé le risque d’explosions !!! Est ce que votre informateur « JUDAS » serait l’artificier de ce groupe et avait amoindri les explosions au cas où nous n’aurions pas pu intervenir ??? »

Oscar FINDER : « Hypothèse intéressante Jurgen… »


Oscar FINDER : « Nos enquêteurs pensent cependant que nos trois suspects sont certainement liés avec les derniers attentats que nous avons eu, avec les profils d'allemands sans histoire et sans passé judiciaire qui sont impliqués dans les derniers attentats ou attaques ces derniers mois: sur la tentative d'attentat à New York sur la Chancelière Allemande ( > Lien en cliquant ici < ) , sur les terroristes de Francfort ( > Lien en cliquant ici < ) , sur le jeune militaire avec le tank sur l’autoroute ( > Lien en cliquant ici < ) et sur l’homme qui a tiré sur les policiers qui escortaient le convoi nucléaire ( > Lien en cliquant ici < )… Nous n’avons pas d’élément supplémentaire pour le meurtre des trois allemands en Argentine ( > Lien en cliquant ici < ), mais le fait que JUDAS nous ait parlé du risque sur eux nous les a fait inclure dans cette hypothèse de travail que les kidnappeurs qui les ont abattus seraient également liés aux autres éléments précédents !!! »


Jurgen ADENOER : « Oui, cela fait énormément de faits graves qui montrent qu’une organisation est derrière tout cela… »


Samedi 26 mai, 08h36, Banlieue Est de BERLIN,


Femme :  « C’est bientôt l’heure de son passage… »


Femme :  « Le voilà…»


Conducteur DHL : « C’est le courrier… »

Vigile : « Allez-y, entrez ! »


Femme :  « C’est maintenant ou jamais… »


Vigile : « Mais qu’est ce que tu viens faire ici, Ingrid ? Ce n’est pas l’heure des sorties…»

Ingrid :  « Je sais, mais j’avais peur de rater mon autobus… »


Ingrid :  « Voici mon laissez passer. Je dois me rendre dans BERLIN pour refaire des papiers ; et ma voiture ne démarre pas… »

Vigile : « OK, vas-y ! Mais la prochaine fois, anticipes ton départ ! »


Ingrid :  « Voilà le bus… »


Ingrid :  « Merci Edmund»


Quelques instants plus tard

Homme en noir : « Tout va bien Edmund ? »

Vigile : « Oui. Rien à signaler… A part Ingrid SLEIGMANN qui est sortie par cette entrée… »


Homme en noir : « Ingrid SLEIGMANN ???  Allo, Ici Peter… Est ce que Ingrid SLEIGMANN a un droit de sortir aujourd’hui ? NON !!! Envoies moi une voiture à l’entrée principale ! »


Homme en noir : « L’autobus est parti il y a longtemps ? »

Vigile : « Non. Il y a deux minutes. Et vers le centre de BERLIN… »


Homme en noir : « FONCES ! »


Homme en noir : « Il faut la rattraper. »


Homme en noir : « Elle n’avait rien de programmer comme sortie aujourd’hui… »


Homme en noir : « Voilà le bus… »


Homme en noir : « Il ralentit. Gares toi devant ! »


Homme en noir : « Je vais monter dedans et redescendre avec Ingrid ! »


Homme en noir : « Excusez moi… Je viens chercher ma sœur qui vient de monter dans votre bus à l’arrêt précédent… »

Conducteur de bus : « Je l’ai laissé descendre il y a cinq minute. Elle voulait rentrer chez elle !!! »


Chauffeur de la voiture blanche :  « Alors EPSILON ? »

Homme en noir : « Elle est descendue il y a cinq minutes… Cela va être difficile de la retrouver !!! »


Homme en noir : « Je préviens immédiatement la Sœur Supérieure… »


Samedi 26 mai, 09h00


Lou44 : « Ici Lou 44 pour un Flash Spécial. Il y a quatre jours, une explosion avait eu lieu dans un dépôt de carburant au Sud de BERLIN. »


Lou44 : « Nous ne savions pas si c’était le fait d’un accident ou d’un acte terroriste… »


Lou44 : « La Police vient d’inculper trois individus en lien avec cette explosion… Il s’agirait d’un attentat, mais la Police se refuse à plus de commentaire… »


Lou44 : « Nous vous tiendrons informés de la suite de ces arrestations… »


Propriété d’AKARA, 09h09.


Monika  MOBILI : « Les médias viennent de signaler où étaient les deux camionneurs et le vigile. Ils ont été arrêtés… Pourvu qu’ils ne parlent pas de nous… »

Atalante SEPTIMUS : « Ils ne parleront pas ! Ils ont foi en moi !!! Restons attentif à notre mission principale… »


DRING DRING 

Monika MOBILI : « Allo ? Quoi ? Quand ? Très bien, continuez à la rechercher ! »

Septimus ATALANTE : « Que se passe-t-il Monika ? »


Monika MOBILI : « EPSILON vient de me prévenir. Sœur Ingrid s’est enfuie… Elle va certainement rejoindre la Police et parler du centre !!! »

Septimus ATALANTE : « Rassures toi Monika. C’était prévu qu’elle craque prochainement. Elle vient de lancer notre opération « LUMIERE » plus tôt, c’est tout. Ingrid est notre messager sans le savoir et va me permettre que le Projet "RENOUVEAU" soit terminé juste avant notre Grand Conseil la semaine prochaine... C'est parfait... Préparons nous ! »











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire