mardi 16 novembre 2021

La Citroën SM Présidentielle Française

 

La Citroën SM présidentielle française


Mise à jour: 05/12/2021


La France a eu depuis l'invention de la voiture à explosion, différents modèles qui permettaient à la foule d'apercevoir le Président de la République ainsi que ses invités grâce à des modèles de véhicules décapotables, ici, dans les années 30, avec le Président de la République Albert LEBRUN.
 
Et là, dans les années 60, avec le Président Charles De GAULLE et son premier Ministre de l'époque, Georges POMPIDOU.
 
En 1972, la France va accueillir sur son territoire la Reine Elisabeth II d'Angleterre. Le président français Georges POMPIDOU, fraichement élu, commande à l'automne 1971, deux berlines présidentielles à CITROËN.
 
 
La marque aux chevrons va se tourner vers le carrossier Henri CHAPRON, à qui la France avait déjà commandé des Citroën 15/6 H présidentielle
 

Il propose de prendre une SM Opéra avec un porte à faux arrière rallongé et une longueur portée à 5,60 mètres.
 
 Celle-ci sera découvrable entièrement.
 
Trois exemplaires ont été produits dont deux furent livrés à l'Elysée, ici présentée à côté de la Citroën 15/6 H Chapron
 
Le modèle est équipé d'une capote en cuir noir traité. Du cuir se retrouve également partout dans l'habitacle de ce cabriolet .
 
 
Et lors de la visite en mai 1972 de la Reine Elisabeth II, celle-ci parada au côté du Président de la République Georges POMPIDOU sur les Champs Elysées...
 
Le Président POMPIDOU l'utilisera lors des Fêtes nationales du 14 juillet,
 
Il l'utilisera également lors de visites, comme ici dans son ancienne circonscription. 

Le Président du Sénat, Alain POHER, sera Président de la République par interim, du 02 avril au 27 mai 1974, et montera également à bord de la SM Présidentielle lors de son institution, suite au décès du Président POMPIDOU en plein exercice du Pouvoir.
 
Par la suite, ces Citroën SM présidentielle furent également choisies par les Présidents de la République élus lors de grands rassemblements ou pour se déplacer comme ici, lors d'un retour de cérémonie du Président Valéry GISCARD D'ESTAING.
 
  François MITTERAND l'utilisera lors de son élection en 1981. Le voici saluant la foule en remontant les Champs Elysées.
 

Jacques CHIRAC fera de même en 1995...
 
Celui-ci appréciait grandement les CITROËN

Le voici rentrant à l'Elysée après avoir salué la foule lors de son élection en 1995.
 
Parade lors de l'élection de Nicola SARKOZY en 2007 en 607 Paladine
Lors de l'élection du Président suivant en 2007, avec le Président Nicolas SARKOZY, celui-ci préféra un prototype réalisé par le carrossier HEULIEZ avec cette PEUGEOT 607 PALADINE.
 
DS5 hybride Présidentielle le 15 mai 2012 
Les deux présidents suivants ne paradèrent pas à bord de modèles décapotables, mais à partir de voitures classiques avec un toit ouvrant. Ici avec le Président François HOLLANDE.


Parade du Président E. MACRON 
au départ de l'Arc de Triomphe le jour de son investiture
et là, avec le Président Emmanuel MACRON.
 
On peut noter que dans les années passées, la SM Présidentielle fut prêtée dans certaines occasions, comme ici avec le couple royale anglais, lors de leurs visites de quatre jours en France en mai 1972.

Les voici saluant la foule à Meudon.

Ici avec le Président tunisien BOURGUIBA , aussi en 1972
 
Elle servit également lors de la visite du Pape Jean Paul II en France le 31 mai 1980.
 
Le Président François MITTERRAND utilisera la SM Présidentielle, comme l'avait fait le Président POMPIDOU en 1974, pour recevoir la Reine Elisabeth II pour remonter les Champs Elysées en juin 1992. 

A cette occasion, les deux Citroën SM Présidentielles furent utilisées: une pour le Président de la République Française et Reine Elisabeth II. La seconde avec le Prince Philippe et la première dame de France, .
 
Et ce que le Président Jacques CHIRAC fera également, 8 ans plus tard, lors de la venue officielle de la Reine Elisabeth II à Paris, en avril 2004.
 

Remontée des Champs Elysées du Président François Mitterrand élu en 1981

On peut remarquer un grand nombre de motards lors des déplacements des SM Présidentielles. La raison est une protection immédiate contre le risque d'un acte terroriste ou d'un déséquilibré qui s'approcherait de la Voiture Présidentielle. En effet l’assassinat du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie en FRANCE, dans la ville de MARSEILLE, le 09 octobre 1934, a montré le risque de mauvaises protections autour de la Voiture.

 

Départ de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie dans les rues de Marseille le 09/10/1934

Retour sur cet assassinat pour comprendre:

Il était convenu que le Roi Alexandre 1er de Yougoslavie parade, avant de partir en train vers PARIS, dans plusieurs rues de MARSEILLE, à bord d’une voiture à l’arrière décapoté pour être vu par la foule, mais aussi par les reporters, photographes et caméramans.


Départ de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie dans les rues de Marseille le 09/10/1934

Prévu au départ avec une escorte de policiers à vélo autour de la voiture, il fut décidé que ce soit deux officiers, sabre clair, qui escorterait la voiture…

 

Départ de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie dans les rues de Marseille le 09/10/1934

Mais à peine avait-il fait 200 mètres, qu’un homme sortit de la foule et tira une dizaine de balles à l’intérieur de la Voiture du Roi le tuant sur le coup et blessant mortellement le Ministre Français des Affaires Etrangères Louis BARTHOU.

 

Tireur sur le marchepied de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie

Lorsque les caméramans filment, le tireur a déjà tiré. L’officier à cheval situé à droite arrivera trop tard. Seul le chauffeur de la voiture placé à droite aura le temps de retenir le tireur de l’intérieur de la voiture comme on peut le voir sur cette photo…

 

Tireur sur le marchepied de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie

L’officier sabrera quand même le tireur.

 

Tireur sur le marchepied de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie

Avant que les policiers l’arrêtent.

 

Départ de la voiture du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie après les tirs

Mais ce fut trop tard. Armé d’un Pistolet MAUSER semi automatique de 10 coups, celui-ci permit à l’assaillant de tirer en rafale dans la voiture…

 

Le Roi Alexandre 1er de Yougoslavie au premier plan et le Ministre Louis BARTHOU

A cette époque, il y avait des risques importants d’attentat contre ce Roi… 

Plusieurs erreurs furent commises : 

1- Une voiture décapotable plus facile pour un tueur de viser sa cible 

2- Les vitres baissées de la voitures qui permirent à l’assaillant de monter sur le marchepied de la voiture et d’arroser avec son pistolet à 10 coups l’arrière de la voiture plus facilement… 

3- Douze policiers cyclistes devaient encadrer la voiture et ont été remplacés par deux officiers à cheval…

 

Voici une vidéo de l'époque présentant ce drame.

 

 Citroën DS 21 présidentielle lors d'un 14 juillet, début des années 70
Le principe de l'escorte motorisée est d'ainsi de créer une bulle de protection qui permet d'adapter la vitesse de la moto d'escorte pour éviter toute intrusion d'un piéton au contact de la voiture escortée et ainsi de faire un rempart entre l'agresseur et le VIP.   
 
Voici un complément d'informations sur ce principe:

 
La menace peut, depuis plusieurs années, arriver des airs avec un ou plusieurs drones, comme on a pu le voir ci-dessus dans cette vidéo lors d'un discours d'un président vénézuélien en 2018.
Pour cela des mesures sont prises en amont avec des brouilleurs et des observateurs.
 


Découvrez
la SM Présidentielle sous différentes échelles:
 


Découvrez aussi :

 


Découvrez aussi sur ce blog:

>>> Cliquez ici <<<

>>> Cliquez ici <<<
>>> Cliquez ici <<<


et découvrez la web série au 1/87

" GSG9 - Unité spéciale "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire